L’Eglise et la société

Accueil > L'Eglise et la société > Grands témoins

Miracle attribué à Jeanne Jugan

Guérison du Docteur Edward Erwin GATZ d’un adénocarcinome de l’œsophage par l’intercession de Jeanne Jugan.

Le Docteur Edward GATZ est médecin anesthésiste aux Etats Unis d’Amérique, actuellement retraité et résidant à Omaha, Nebraska. Il est né le 19 avril 1937 à O’Neil, Nebraska.

À l’âge de 51 ans, il commença à accuser des troubles dyspeptiques (de la digestion) avec perte de poids et apparition de grosseurs diffuses sur les mains. Le diagnostic fut interprété comme un syndrome paranéoplasique dû à un cancer occulte.

Une endoscopie du 9 janvier 1989 révéla la présence d’une lésion cancéreuse dans la partie inférieure de l’œsophage. Le malade fut hospitalisé à la Clinique Mayo de Rochester, Minnesota, et opéré le 18 janvier 1989 pour une œsophago-gastrectomie partielle. La biopsie montra un adénocarcinome du IIIe degré, et l’examen précisa qu’il s’agissait d’une tumeur aneuploïde. Il fut conseillé au docteur Gatz la chimiothérapie, mais le patient la refusa ; de même pour la radiothérapie.

Le jour même où fut diagnostiqué le cancer du Docteur Gatz (le 9 janvier 1989), son épouse s’adressa à un prêtre, le P. Richard D. McGloin, s.j., lui racontant les faits et cherchant un peu de réconfort. Ce prêtre encouragea Madame Gatz à prier en lui remettant la prière de la neuvaine à la Bienheureuse Jeanne Jugan qu’il connaissait par les Petites Sœurs des Pauvres, ayant été auparavant Aumônier dans leur maison de Milwaukee, et qu’il vénérait. Avec lui, Mme Gatz a commencé à prier Jeanne Jugan tous les jours, même après le contrôle du 8 mars.

En effet, le 8 mars 1989 eut lieu le premier contrôle endoscopique. La biopsie montra la présence d’une gastrite chronique mais aucun signe de récidive de la tumeur.

Alors que tous les médecins étaient d’accord pour dire que le Dr. Gatz ne pourrait survivre au-delà « de 6 mois à 13 mois », il est, au contraire, aujourd’hui encore en vie et vigoureux à l’âge de 71 ans.

La promulgation du décret de la Congrégation pour les causes des Saints autorisée par Benoît XVI reconnaissant le miracle par l’intercession de la Bienheureuse Jeanne Jugan (Sœur Marie de la Croix) fut signée le 6 décembre 2008.

Pour mieux connaitre Jeanne Jugan :
Site : http://rennes.cef.fr/jeannejugan

Pèlerinage à Rome pour la canonisation de Jeanne Jugan Spécial canonisation : des événements prévus

Haut de page - Imprimer - Mis à jour : Août 2012