« Grâce à vous ! » : lancement de la campagne 2017 du Denier en Ille-et-Vilaine

170216_Denier_Visuel_3Pretres_2s

Le diocèse de Rennes lance la campagne du Denier de l’Église 2017 le weekend du 16 février. De nouveaux visuels viennent interpeller les donateurs en mettant l’accent sur la figure du prêtre et sa mission pour l’Église au plus près de tous.

Faites votre don par Internet !

http://e-rennes.catholique.fr

Vous y trouverez plus d’infos sur le Denier
et sur les autres possibilités de soutien financier au diocèse :
projets diocésains et paroissiaux, offrandes de messe, dons et legs.

DenierLa campagne 2017 est centrée sur la figure du prêtre

Le 16 février, le diocèse lance la collecte du Denier pour l’année 2017. À cette occasion, vous découvrirez une nouvelle campagne de communication qui mettra en avant des figures de prêtres

En effet, l’étude conduite auprès des 30-50 ans, par la Conférence des Évêques de France, a mis en valeur plusieurs constats :

  • le Denier n’est pas un don comme les autres puisqu’il prend sa racine dans la mission d’annoncer l’Évangile ;
  • la  mission  d’Église  est  perçue  selon  des « besoins »  différents :  besoin  spirituel (vivre sa foi, volonté de vivre en Chrétien, selon les Évangiles), besoin rituel (tradition, sacrements), besoin sociétal (rassemble-ment, présence auprès des plus démunis) ;
  • la figure du prêtre demeure centrale  ;
  • une méconnaissance concernant les ressources  de  l’Église  avec  des  confusions notamment entre la quête et le Denier.

DenierAussi, il nous a semblé essentiel de placer au cœur de la campagne le message d’amour et de paix de l’Évangile qui constitue une réponse à l’actualité du monde. Vous pourrez découvrir cette campagne tout au long de l’année :

  • sur les affiches et dépliants dans vos paroisses,
  • sur le site de don en ligne du diocèse de Rennes et celui du Denier pour les neuf diocèses de l’Ouest : www.denier-ouest.com,
  • dans un petit journal d’information envoyé aux donateurs en novembre de chaque année
  • par des campagnes de publicité locales dans des journaux et des sites Internet d’actualité

La principale ressource du diocèse

Comme le rappelle le Code de Droit Canonique, le Denier a pour mission d’« organiser le culte public, procurer l’honnête subsistance du clergé et autres ministres ». (Can. 1254). Cette contribution financière est versée librement par les catholiques au diocèse et est destinée à la vie matérielle des prêtres, leur rétribution et les salaires de certains laïcs en mission ecclésiale (1).

DenierCette contribution reste la principale ressource du diocèse parmi les cinq grandes ressources auprès des fidèles (Denier, quêtes, casuels, legs auxquels il faut ajouter les offrandes de messe).

L’Église est ainsi dépositaire de la générosité de ses contributeurs puisque les baptisés, dans un esprit missionnaire et de solidarité, fournissent un effort afin que l’Église puisse pourvoir à ses missions spirituelles et temporelles. Le Denier est collecté par les paroisses auprès de leurs paroissiens pratiquants réguliers ou non.

Par votre don, vous devenez acteur de l’évangélisation en permettant de rémunérer des prêtres, des laïcs en mission ecclésiale et de former les séminaristes.

L’Église catholique peut ainsi accomplir  la  mission  confiée  par  le Christ à l’apôtre Pierre : « Annoncer l’Évangile, littéralement la Bonne Nouvelle », à tous les hommes. Cela implique aussi bien l’annonce de la foi à des non chrétiens, que le fait de fortifier les fidèles eux-mêmes dans la foi à travers la vie des communautés paroissiales. Cette mission n’est pas seulement du ressort des clercs, des religieux. Le concile de Vatican II (1962-1965) a solennellement rappelé que chaque baptisé est appelé à témoigner de la Bonne Nouvelle, là où il se trouve, avec ses propres talents et charismes.

Le message universel doit être décliné dans l’air  du  temps  et  cet  enjeu  nécessite  des moyens matériels, d’où cette campagne de communication.

(1) Au fil du temps, et plus encore depuis le concile Vatican II, des laïcs se sont mis au service de l’Église aux côtés des prêtres. Ils remplissent des tâches administratives ou occupent des fonctions d’animateurs en pastorale. Parmi eux, certains sont salariés.

Dépliant Denier 2017

 

Téléchargez

le dépliant

du Denier 2017

Approfondir votre lecture

  • La loi et les finances de l’Église

    Depuis la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État, l’Église catholique  ne  reçoit  plus  aucun  financement public : « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte » (article 2). Les cultes, en cessant d’être des institutions publiques, sont depuis soumis au droit privé. L’article 2 de la loi de 1905 prévoit ainsi que les établissements publics du culte, jusque-là chargés de la gestion des lieux de culte, doivent être remplacés par des associations cultuelles qui relèvent de la loi de 1901 sur les associations. Ces associations doivent avoir « exclusivement pour objet l’exercice d’un culte ».

    En 1923, l’Église catholique a obtenu la création du statut d’association diocésaine, association cultuelle, conforme aux lois de 1901 et de 1905, mais dont l’objet est restreint à « subvenir aux frais et à l’entretien du culte catholique, sous l’autorité de l’évêque, en communion avec le Saint-Siège, et conformé-ment à la constitution de l’Église catholique ».

    Les associations cultuelles sont reconnues en tant que telles a posteriori par l’administration. Ces associations bénéficient d’avantages, notamment fiscaux. Le Code général des impôts autorise les entreprises et les particuliers à déduire de leurs bénéfices ou de leurs revenus les dons aux associations cultuelles. C’est ainsi que vos dons sont déductibles de votre impôt sur le revenu à hauteur de 66 %.

  • Message de Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes

    Madame, Monsieur, chers amis,

    En ces temps de morosité et de questionnement sur l’avenir, la mission des prêtres – et à travers eux, celle de l’Église – est plus que jamais essentielle.

    Les prêtres célèbrent les sacrements et accompagnent les chrétiens dans les grands moments de leur vie. Les prêtres proposent la Parole de Dieu qui est une formidable espérance. Ils suscitent l’attention pour les plus fragilisés afin que ceux-ci soient soutenus et accompagnés.

    Ils partagent les joies et les difficultés de leurs paroissiens, des équipes et des Mouvements.Ils donnent leur temps pour accueillir ceux qui ont besoin d’espérance et de paix. Ils consacrent leur vie au Christ, à notre Église, et demeurent au service de tous les hommes.

    Si les prêtres peuvent accomplir ces missions, c’est grâce à vous !

    En effet, le Denier est l’unique moyen pour que nos prêtres, mais aussi nos laïcs salariés qui, avec eux, proposent l’Espérance de l’Évangile, aient des ressources pour vivre et agir.

    Votre paroisse, votre diocèse a besoin de vous !

    Merci pour votre don ! Oui, par avance, je vous remercie chaleureusement pour votre soutien.

    Je prie pour vous et pour tous les vôtres.

  • Régis Boccard, économe diocésain du diocèse de Rennes fait le point sur les dons reçus en 2016 pour le Denier.

    « Chers amis,

    Nous sommes en train de clôturer la campagne d’appel aux dons du Denier pour l’année 2016 que déjà se profile celle de 2017.

    Merci aux près de 19 000 donateurs du Denier qui ont donné plus généreusement encore pour les besoins de la vie des prêtres du diocèse de Rennes Dol et Saint-Malo.

    Merci, aussi, à tous ceux qui chaque année participent au Denier mais qui, en 2016, n’ont pas été en mesure de le faire pour des raisons personnelles ou économiques. Vous êtes plus de 2 000 dans ce cas. Cette réalité nous incite à être encore plus à l’écoute et à avoir une gestion plus rigoureuse et plus transparente de l’argent confié.

    Merci aux près de 1 000 nouveaux donateurs en 2016. Nous leur souhaitons la bienvenue parmi les soutiens pour le traitement des prêtres et religieux au service de l’Église qui est en Ille-et-Vilaine.

    L’augmentation sensible du don moyen qui passe de 159 à 168 € par donateur compense la diminution du nombre de ceux-ci. La collecte  du  Denier  et  des  appels  paroissiaux s’élève à 3 139 500 € en 2016, en baisse de 80 000 € (-2,5 %) par rapport à la campagne de 2015.

    Aujourd’hui, un donateur sur huit donne par le prélèvement automatique, c’est un signe de fidélité et d’engagement.

    La campagne 2017 met en avant les prêtres et leur mission au service de tous pour la Bonne Nouvelle.

    Merci pour eux et pour ce que vous faites pour l’Église. »