Modèles de foi en Dieu, modèles d’amour pour la Création

egliseverteÀ l’occasion des fêtes de La Toussaint, le groupe CUT de Rennes vous propose de revisiter quelques-uns de ces saints, hommes et femmes, qui ont su tourner leur cœur vers Dieu, vers leur prochain et vers la Création de façon remarquable.

Le site web du Réseau Église Verte québécois nous propose plusieurs exemples de saints et témoins de diverses églises, et nous fait prendre conscience, par la même occasion, comment, traversant les époques, les espaces et les confessions, c’est le même Esprit qui leur a permis de devenir des gardiens de la Création.

De Clément de Rome (+97 environ) à Amphilochios Makris de Patmos (1899-1970), en passant par Jean Chrysostome (347-467), Hildegarde de Bingen (1098-1179), William Penn (1644-1718) ou encore Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955), plus de 15 portraits y sont retracés.

Voici par exemple celui du français Jean-Frédéric Oberlin (1740-1826), pasteur protestant alsacien, aux idées si contemporaines : « Tout son ministère consistait à surmonter la misère de ses paroissiens dans ce petit terroir défavorisé. Lors d’un mariage, il invitait les couples à planter des tilleuls le long d’un chemin (surnommé l’Allée des mariés). Il encourageait le compostage des déchets, notamment à l’atelier de tissage. Il interdisait aux bêtes de pâturage de divaguer dans le sous-bois, car en broutant les jeunes arbres, ils empêchaient le renouvellement de la forêt. Il allouait un prix récompensant les économies d’énergie. Il encourageait l’usage commun d’un four à pain à plusieurs voisins. Son action tenait toujours compte des dimension économiques, sociales et écologiques ; le développement durable avant l’heure ! » L’écodiaconie en paroisse, Otto Schaefer