Parole de Mgr d’Ornellas : « Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? »

Dans les médias, il a été beaucoup question de la Procréation Médicalement Assistée. En effet, le 27 juin, le Comité Consultatif National d’Éthique a rendu public son Avis concernant cette technique de procréation qu’il juge possible pour toutes les femmes, tout en disant son opposition catégorique à la Gestation Pour Autrui.

Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°288, juillet 2017.

Le CCNE reconnaît que ces questions sont souvent  abordées  de  façon  passionnelle. Les croyants, pour progresser dans leur discernement, ont besoin d’entrer plus profondément dans la réflexion anthropologique. Bien que l’Avis du CCNE rende compte  de  nombreuses  interrogations,  il laisse sur la faim ceux qui voudraient porter un regard anthropologique sur la grandeur de la personne sexuée et de la transmission de la vie. Lisons deux passages de l’Instruction romaine La dignité de la personne du 8 septembre 2008, qui reste d’une brûlante actualité.

Le mariage et la famille constituent le contexte authentique où la vie humaine trouve son origine.

« Le  corps  d’un  être  humain,  dès  les  premiers stades de son existence, n’est jamais réductible à l’ensemble de ses cellules. Ce corps embryonnaire se développe progressivement selon un “programme” bien défini et avec une finalité propre qui se manifeste à la naissance de chaque enfant. “Le fruit de la génération humaine dès le premier instant de son existence, c’est-à-dire à partir de la constitution du zygote, exige le respect inconditionnel moralement dû à l’être humain dans sa totalité corporelle et spirituelle. L’être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment, on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels en premier lieu le droit inviolable de tout être humain innocent à la vie”. Cette affirmation, de caractère éthique, est reconnue vraie et conforme à la loi morale naturelle par la raison elle-même. » (n. 4)

« Le respect d’une telle dignité est requis pour chaque être humain, car en lui sont inscrites de manière indélébile cette dignité propre et la valeur qui est la sienne. D’autre part, le mariage et la famille constituent le contexte authentique où la vie humaine trouve son origine. En son sein, la vie provient d’un acte  qui  exprime  l’amour  réciproque entre l’homme et la femme. » (n. 6) Il s’agit d’« une procréation réellement responsable vis-à-vis de l’enfant qui va naître ».

« Dans tous les temps et dans toutes les cultures, le mariage “est une sage institution du Créateur pour réaliser dans l’humanité son dessein d’amour. Par le moyen de la donation personnelle réciproque, qui leur est propre et exclusive, les époux tendent à la communion de leurs êtres en vue d’un mutuel perfectionnement personnel pour collaborer avec Dieu à la génération et à l’éducation de nouvelles vies […] La loi naturelle, qui est à la base de la reconnaissance de la véritable égalité entre les personnes et les peuples, mérite d’être reconnue comme la source à laquelle doit s’inspirer également la relation entre les époux dans leur responsabilité d’engendrer de nouveaux enfants. La transmission de la vie est inscrite dans la nature et ses lois demeurent comme une norme non écrite à laquelle tous doivent se référer”. » (n. 6)

 

 

 

Approfondir votre lecture

  • Mgr d'Ornellas

    PMA : Mgr d’Ornellas souhaite l’apaisement le dialogue

    Suite à l’avis rendu le 27 juin par le CCNE* sur « les demandes sociétales de recours à l’assistance médicale à la procréation (AMP) », Mgr Pierre d’Ornellas – Archevêque de Rennes et chargé des questions bioéthiques pour les évêques de France – s’est exprimé dans une tribune publiée dans Le Monde du 28 juin 2017. * […]

  • Mgr d'Ornellas

    « Dieu sait si nous avons besoin de sagesse » par Mgr d’Ornellas

    Réflexion de Mgr Pierre d’Ornellas sur l’attente de la vie naissante pour Marie comme pour toute femme. « Qui écoute un conseil est un sage » nous rappelle-t-il. A l’occasion de l’ouverture de l’Avent, l’Archevêque de Rennes fait écho au débat législatif en cours sur l’information à propos de l’IVG. Publié sur le site de la Conférence […]

  • Oui à la culture palliative

    Suite au vote de la loi sur la fin de vie le 27  janvier 2016, Mgr d’Ornellas et les membres du groupe de travail sur la fin de vie de la Conférence des évêques de France publie cette tribune. Les parlementaires viennent de voter une nouvelle loi sur la fin de vie. Ils ont heureusement […]

Mgr d'Ornellas_©Michel Ogier

Mgr d'Ornellas © Michel Ogier

Monseigneur Pierre d’Ornellas
Archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo,
Président de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat,
chargé des questions bioéthiques pour les évêques de France