Diocèse de Rennes

Ukraine : Mgr d’Ornellas appelle à prier le 27 février

Guerre en Ukraine : Mgr Pierre d’Ornellas appelle les catholiques d’Ille-et-Vilaine à prier ce dimanche 27 février pour « la paix et la fraternité ».

Dans un communiqué, du 24 février en début d’après-midi, l’Archevêque de Rennes a tenu a exprimer son émotion face à la guerre en Ukraine. Il propose une prière particulière pour les « frères et sœurs chrétiens chrétiens » de ce pays.

L’Ukraine est une terre déjà ensanglantée dans son histoire. Ayant visité mes frères et sœurs chrétiens en Ukraine, je ressens le drame qu’ils sont en train de vivre, leurs angoisses, mais aussi leur volonté de défendre leur unité, leur liberté et leur indépendance. J’invite tous les catholiques à se réunir ce dimanche 27 février afin de prier ensemble pour la paix et pour la fraternité. Sa Béatitude SVIATOSLAV de la Cathédrale patriarcale de Kiev, écrit : « Nous sommes une nation pacifique qui aime d’un amour chrétien les enfants de toutes les nations. »

+Pierre d’Ornellas
Archevêque de Rennes

Une semaine de prière en France

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, Archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France, a invité les catholiques de France à  « prier pour les ukrainiens et pour le retour de la paix en Ukraine, pour toutes les victimes de la violence aveugle que porte la guerre. Prions aussi pour le peuple russe tout entier, dans sa diversité. Dans notre prière, n’oublions pas les soldats, les familles qui seront endeuillées, les personnes qui seront blessées. N’oublions pas non plus les populations civiles et, parmi elles, les plus fragiles et les pauvres qui sont trop souvent les premières victimes des conflits. La responsabilité des dirigeants qui décident la guerre est immense à leur égard. »

LIRE AUSSI : Toute la déclaration

Le pape François invite à prier le Mercredi des Cendres

De son côté, le pape François avait annoncé lors de son audience générale du 23 février, que le Mercredi des Cendres, le 2 mars, serait une journée de jeûne et de prière pour la paix, pour tous «croyants et non-croyants». «Jésus nous a appris qu’à l’insistance diabolique, à l’absurdité diabolique de la violence, on répond avec les armes de Dieu : par la prière et le jeûne», a rappelé François.« Que la Reine de la paix préserve le monde de la folie de la guerre ! »

Dans un tweet de ce même jour il avait déclaré : Je lance un appel aux responsables politiques pour qu’ils fassent un sérieux examen de conscience devant Dieu qui est le Dieu de la paix et non de la guerre, le Père de tous et non de quelques-uns, qui veut que nous soyons frères et non ennemis. »

Approfondir votre lecture