Diocèse de Rennes

Anderson Rodrigues da Silva sera ordonné prêtre à Rennes le 26 juin

Anderson Rodrigues da Silva sera ordonné prêtre le 26 juin prochain par Mgr Pierre d’Ornellas en la cathédrale St-Pierre de Rennes. Ce Brésilien d’origine a choisi de devenir prêtre pour le diocèse de Rennes. Quelques jours avant, il nous livre une belle réflexion sur la vocation de prêtre diocésain.

Anderson Rodrigues da Silva au séminaire Saint-Yves de Rennes

Ordination presbytérale de Anderson Rodrigues da Silva

Dimanche 26 juin 2022, 15h30
Cathédrale Saint Pierre de Rennes
Par Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes

A suivre aussi en direct :

Sur RCF Alpha

Sur la chaîne Youtube du diocèse de Rennes

J’exprime, ici, le point de vue du sémina­riste arrivant à la fin de son parcours, et du diacre que je suis depuis septembre 2021. En plus, je ne saurais pas vous dire combien cette perception est influencée par ma culture brésilienne. Pas forcément à l’égard de ma découverte sur le prêtre diocésain, mais sur­tout à l’égard de l’enthousiasme avec lequel je voudrais défendre la beauté de la vocation du prêtre, lorsque, dans le Christ, il vit tout offert au peuple d’un territoire, en communion avec son évêque, et dans la fraternité du presbyte­rium.

VIDÉO : en mars 2020, Anderson Rodrigues da Silva partageait sa vision de la prêtrise

Je me suis interrogé à plusieurs reprises sur la nature et la spiritualité du prêtre diocésain au cours de mon parcours au sé­minaire. En fait, il me semblait curieux que la richesse spirituelle et la richesse de la vie des prêtres religieux, ou de ceux en communauté, soient si estimées par le clergé et les laïcs, sans que la spiritualité et le style de vie propres au prêtre diocésain le soient aussi. Pourtant, je savais que l’ordre des prêtres (presbyteros) remonte à l’Église de Jérusalem, probablement inspiré du conseil des anciens juifs (presbyte­ros en grec signifiant « ancien »). En plus, les références bibliques aux presbytres sont nom­breuses : « Ils [les apôtres] leur désignèrent des presbytres dans chaque Église », (Ac 14, 23) (voir aussi Ac 11, 30 ; 1Tm 5, 17 ; 1P 5, 1). Puis, au fil du temps, l’ordre des presbytres devient de plus en plus uni aux évêques, desquels dé­pendra leur ministère à la tête des nouvelles communautés paroissiales.

Dès le départ de l’Église, il y a les évêques, les successeurs des apôtres, et les prêtres, leurs collaborateurs. C’est plus tardivement que nous verrons apparaître des prêtres vivant selon une règle, dans une communauté, ceux qui vivent d’un charisme particulier, et les prêtres d’un ordre religieux ou monastique.

LIRE AUSSI : Ordination diaconale de Anderson Rodrigues da Silva

Cela nous permet de faire émerger un as­pect de la valeur historique et ecclésiale du ministère des prêtres diocésains : la communion avec son évêque et la fraternité avec tous les autres prêtres. Cependant, ma perception personnelle de leur vocation repose sur l’exemple de l’apôtre Paul, en 1Co 9, 22 : « Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver à tout prix quelques-uns. » Cela veut dire que ce à quoi le prêtre diocésain est appelé est telle­ment riche, à l’image de la diversité du peuple de Dieu, que nous ne pouvons pas mettre de limites.

La vocation du prêtre diocésain est large comme les bras ouverts du Christ sur la croix. Voilà la fierté du style de vie du prêtre diocésain ! Bien que sa vocation semble impré­cise, elle ne l’est pas, car elle est à la profon­deur de la vocation de l’apôtre, à la profondeur de la vocation de Notre Seigneur Jésus-Christ disant son « Me voici, je viens ô Père, pour faire ta volonté », pour le salut des hommes et des femmes, pour que tous aient la vie en abon­dance.

Approfondir votre lecture