Diocèse de Rennes

Prêtre et aumônier militaire : ordination de Pierre Guihaire

Pierre Guihaire, juin 2022

Pierre Guihaire sera ordonné prêtre le samedi 18 juin 2022 à Paris aux Invalides par Mgr Antoine de Romanet, pour le Diocèse aux armées françaises. Il a terminé sa formation au séminaire Saint-Yves de Rennes. Pierre présente sa future mission de prêtre aumônier militaire.

Propos recueillis par Yann Béguin

Ordination : samedi 18 juin (10h)

A suivre en direct sur le site : dioceseauxarmees.fr

Retrouvez l’interview de Pierre sur RCF Alpha : mercredi 15 juin à 11h50 et 19h15

Une délégation de la paroisse Saint-Hélier de Rennes sera présente à l’ordination.

Premières messes :

  • dimanche 19 juin à 9h à Saint-Hélier (Rennes) avec bénédiction et indulgence plénière
  • dimanche 26 juin à 10h30 à l’abbatiale de Redon

Comment est née cette vocation de prêtre si particulière ?

Je me destine à être à être aumônier militaire. C’est une mission particulière de participer à la vie de ces hommes, portant le même uniforme qu’eux, et témoigner du Christ et de l’Espérance chrétienne. Je pense que c’est là où le Seigneur m’appelle !

J’ai 33 ans et je suis né à Redon, en Ille-et-Vilaine. J’ai d’abord été marin, dans la marine marchande, puis dans la Marine nationale : marin, c’est ma première vocation ! J’ai eu la chance de faire plusieurs missions opérationnelles et d’avoir des aumôniers à bord. Je me suis alors posé la question de la vocation sacerdotale. Cet appel du Seigneur a pu grandir et se structurer, dans le cadre de la marine, donc naturellement je suis entré au séminaire pour le Diocèse aux armées.

Un diocèse attaché aux militaires français

Le Diocèse aux armées n’est pas territorial mais attaché aux militaires. Mais nous avons une cathédrale qui est Saint-Louis des Invalides, c’est pour ça que j’y serais ordonné par mon évêque. Ce diocèse particulier a été fondé par saint Jean-Paul II en 1986. Tous les militaires sont attachés à la fois à leur diocèse territorial et au diocèse aux Armées.

En septembre, je serais nommé dans la Marine à Brest. Cette année, pendant mon année diaconale, j’étais à la paroisse Saint-Hélier à Rennes, où j’habite et je participe à la vie pastorale. Et une journée par semaine je suis aumônier du 11e Régiment d’artillerie de Marine à St Aubin du Cormier. Cette expérience me prépare à mon futur ministère.

Ordination diaconale de Pierre Guihaire le 5 juin 2021 à l’église Saint-Hélier de Rennes, avec Mgr Romanet et le séminaire Saint-Yves

A Rennes, pour le Diocèse aux Armées ?

Depuis quelques années, le séminaire Saint-Yves de Rennes accueille non seulement les futurs prêtres des diocèses bretons, mais aussi de Basse-Normandie et du Diocèse aux armées. Ils étaient 4 cette année à se destiner à être aumônier militaire.

Le 10 juillet à 16h, Sylvain Moreno, lui aussi séminariste à Rennes, sera ordonné diacre pour le Diocèse aux armées par Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers, à la cathédrale de Pamier, en présence de Mgr Antoine de Romanet.

Quelles sont les missions de l’aumônier militaire ?

En régiment, notre vie est moins occupée par la vie sacramentelle comme en paroisse. Notre mission est vraiment d’être présent avec les hommes et les femmes. C’est un peu de temps à la chapelle, et beaucoup de temps à visiter les unités, dans les ateliers, pendant les exercices. Les trois missions de l’aumônier sont : le soutien spirituel et cultuel, le soutien humain qui passe par le fait de créer du lien avec les militaires, et enfin le conseil au commandement.

La raison d’être du diocèse c’est vraiment d’accompagner les militaires là où ils sont, donc aussi en opération extérieures, où il n’y a pas d’autre secours pour la foi que l’aumônier ! Les militaires sont alors loin de chez eux, dans des situations complexes. Et confrontés à des questions de discernement : le bien, le mystère du mal, le fait de pouvoir mourir, de pouvoir donner la mort, l’épreuve du deuil des compagnons. Ces questions importantes les amènent souvent à se poser des questions plus profondes.

Notre mission n’est pas de savoir si la guerre est juste ou pas, mais d’accompagner les hommes dans cette réalité. La mission militaire c’est de servir la paix. Le pape François dit « la vraie paix, c’est d’abord la paix des cœurs. » Notre métier c’est d’être auprès des soldats pour que cette paix, qu’ils arrivent à installer dans leurs cœurs, puissent ensuite rejaillir en remplissant leurs missions de façon juste.

Pierre, membre du chœur Les Padrés

Pierre Guihaire a vécu cette année une autre expérience originale : il est membre du chœur Les Padrés, constitué de 3 aumôniers militaires. Ils ont enregistré, ces derniers mois, plusieurs chants, qui ont eu un gros succès sur Youtube, et sortis en mai 2022 un album dont la moitié des bénéfices sera reversée au profit des blessés des armées.

EN SAVOIR PLUS sur l’album « Les Padrés »

Approfondir votre lecture