Diocèse de Rennes

Par sa statue, sainte Jeanne Jugan nous enseigne

Mgr Pierre d’Ornellas bénie la statue de Ste Jeanne Jugan le 28 août 2022

La statue de sainte Jeanne Jugan a été bénite le 28 août à la Vallée des Saints. Entourée de nombreuses Petites Sœurs des Pauvres, Mgr Pierre d’Ornellas a souligné l’attitude pleine d’enseignement de la sainte née à Cancale, dont la congrégation aujourd’hui internationale attire notre attention sur « la pauvreté, l’humilité… les Béatitudes »

A l’entrée du parc de la Vallée des Saints, au cœur de la campagne costarmoricaine, l’énorme statue de granit bleu de sainte Jeanne Jugan accueille désormais pèlerins et touristes. Après une messe, présidée par Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, l’Archevêque de Rennes a béni la statue fraîchement installée.

Les Petites Sœurs des Pauvres du monde entier sont actuellement en chapitre général de la congrégation à Saint-Pern

Une invitation à s’asseoir

Autour de lui : 140 Petites Sœurs des Pauvres, venues du monde entier pour représenter au chapitre de la congrégation les « Maisons » tenues dans 31 pays des 5 continents. Mère Maria del Monte Auxiliadora, la Mère générale, a remarqué que « d’habitude Jeanne est représentée debout, en marche, toujours en action. Mais le sculpteur a eu l’inspiration de la représenter assise en train de nous offrir 2 morceaux de pain.

La Mère générale de la congrégation a pris la parole, ainsi que les partenaires du projet : la Vallée des Saints, le sculpteur, le couple des donateurs…

Je crois que c’est une invitation à chacun de nous à nous assoir pour prendre le temps de bien nous accueillir les uns les autres et de bien nous écouter. » Insistant : « C’est bon d’offrir ce cadeau aux personnes âgées qui peuvent souffrir de la solitude, mais pour nous tous aussi. »

LIRE AUSSI : Installation d’une statue de Ste Jeanne Jugan à la Vallée des Saints

Comme un enseignement « sur les Béatitudes »

Mgr Pierre d’Ornellas a longuement médité sur l’attitude de cette statue, qu’il voit comme un enseignement « sur les Béatitudes ». Il s’adresse à la sainte : « Merci d’être au milieu de nous, un petit docteur qui nous enseigne sur la grandeur et la beauté de l’humilité, de la charité, de la sainteté à la suite de Jésus. » Il décrit : « Sainte Jeanne, tu es assise exactement comme Jésus assis pour nous enseigner. » « Avec tes yeux fermés, nous découvrons que tu es consolée et que tu consoles avec douceur et tendresse. »

Mgr d’Ornellas connaît très bine la congrégation des Petites Sœurs des Pauvres

Puis dans son discours, l’Archevêque s’étonne : « Fallait-il faire cette œuvre majuscule pour quelqu’un qui a voulu être minuscule ? Je pense que Jeanne Jugan, du haut du ciel, est très heureuse que, par cette statue aujourd’hui, elle puisse réveiller nos consciences vis-à-vis de la beauté que sont nos anciens. » Il remarque ensuite : « cette statue est érigée alors même que nous avons quelqu’un qui, d’une certaine manière est une conscience mondiale, qui dans ses catéchèses – lui qui a choisi le nom du pauvre François d’Assise, le pape François – qui, pour nous enseigner, a fait des catéchèses sur la vieillesse. Comme s’il sentait qu’il fallait que nos consciences soient réveillées pour pouvoir accompagner la sagesse de nos anciens, et les accompagner jusqu’au bout avec tendresse et compétence et surtout bienveillance. »

VOIR AUSSI : la page dédiée à la statue sur le site de la congrégation

Approfondir votre lecture