Conférence : L’Enjeu des nouvelles routes de la soie et le grand jeu autour d’elles.

Le Minihic-sur-Rance, Chapelle Saint Buc, 20h30

René Cagnat a derrière lui une longue carrière d’officier d’active (chasseur alpin), puis axée sur le renseignement opérationnel et enfin sur la réflexion géostratégique. Attaché militaire adjoint en URSS dès 1970, il découvre l’Asie centrale pour laquelle il se prend de passion. Affecté de 1975 à 1979 au bureau “économie des pays de l’Est” du Secrétariat Général de la défense nationale, il représente la France à certaines réunions du Comité économique de l’OTAN.

Maîtrise de russe, doctorat à l’IEP Paris (conflit sino-soviétique), breveté technique de l’École supérieure de guerre, il part pour la Bulgarie en 1985 comme attaché de défense et pour la Roumanie en 1990. En 1994, il réalise son rêve en devenant attaché de défense en Ouzbékistan et au Kyrgyzstan.

Devenu civil, René Cagnat a pu se livrer sans retenue à sa passion : l’exploration de l’Asie centrale métamorphosée en terra incognita après 70 ans de régime soviétique. Il en est résulté “La rumeur des steppes” (Éditions Payot, 2012). Attiré d’abord par les déserts (Karakoum, Oustiourt, Kyzylkoum), il s’est ensuite orienté plus particulièrement vers les montagnes de la région : monts Célestes, Altaï et enfin Pamir qu’il étudie actuellement.

René Cagnat, qui réside la moitié de l’année à Bichkek au Kyrgyzstan, est l’auteur de très nombreux ouvrages sur l’Asie.

Conférence gratuite avec libre participation.