Diocèse de Rennes

Inauguration et consécration de l’Anastasis, nouvelle église de St Jacques de La Lande

L’Anastasis, vue du côté de l’entrée principale et de son clocher (travaux en cours – cliquer sur l’image pour l’agrandir). Œuvre de Àlvaro Siza © Diocèse de Rennes.

Dimanche 11 février 2018, la nouvelle église de Saint-Jacques-de-la-Lande sera inaugurée puis consacrée par Mgr Pierre d’Ornellas. Un évènement pour les catholiques d’Ille-et-Vilaine mais aussi une œuvre architecturale forte qui marquera la nouvelle cité construite aux portes de Rennes. Comment suivre cet évènement ?

La paix soit sur toi, ville nouvelle ! (Mgr Pierre d’Ornellas)

Le projet de construction de l’Anastasis, église de la Résurrection a débuté fin 2008 lorsque Monseigneur Pierre d’Ornellas a souhaité construire une nouvelle église sur la commune de Saint-Jacques-de-la-Lande. Le quartier de la Morinais est en effet devenu le nouveau centre-ville de la commune, avec la construction de l’Hôtel de Ville, d’une école et l’ouverture de nombreux commerces.

Un nouveau quartier impliquait une nouvelle paroisse, confiée au Père Joseph Lecoq, prêtre du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo, et répondant ainsi aux besoins des chrétiens installés dans les résidences avoisinantes.

Une église aux multiples influences

L’église a été conçue par Alvaro Siza (à droite) mais c’est l’architecte parisien Jean-Pierre Pranlas-Descours et son cabinet (à gauche) qui a assuré le suivi opérationnel du chantier.

Le projet a été confié à l’architecte renommé Àlvaro Siza, récompensé entre autre du prix Pritzker d’Architecture en 1992. Il a imaginé une église circulaire, à l’image des églises des premiers siècles, et rappelant la forme de la coupole de la basilique du Saint Sépulcre à Jérusalem. Cette grande coupole, illuminée par une ouverture en haut du toit, apportant la lumière sur le Tombeau du Christ est symbolisée dans l’Anastasis par cette grande salle ronde sans ouvertures, où la lumière vient naturellement et indirectement du plafond. La forme de l’édifice vu du ciel offre une représentation simplifiée du Christ ressuscité, symbolisée par un homme prêt à se tenir debout.

L’Anastasis s’inspire aussi librement du Cénacle, la chambre haute de la maison du Dernier Repas du Christ près des remparts de Jérusalem, en haut du Mont Sion. C’est également dans cette pièce que se sont déroulés la Pentecôte et les premiers grands événements de la première communauté chrétienne, faisant cette libre inspiration architecturale du Cénacle un symbole fort pour la nouvelle paroisse de Saint-Jacques-de-la-Lande.

Après deux années de chantier, la paroisse de l’Anastasis dispose désormais d’une nouvelle église fonctionnelle, véritable joyau artistique signé par un grand nom de l’architecture.

Vue intérieure du lieu de prière (en cours d’aménagement – cliquer sur l’image pour l’agrandir). Œuvre de Àlvaro Siza © Diocèse de Rennes.

Inauguration et consécration le 11 février

La journée du dimanche 11 février se déroulera en deux temps :

A 10h30 : inauguration « De la musique à l’admiration »

Cérémonie officielle, sur invitation, en présence de M. Emmanuel Couet, Maire de Saint-Jacques-de-la-Lande et Président de Rennes Métropole. Plusieurs interventions seront entrecoupées de pauses musicales. Dans l’ordre :

  • Le Père Joseph Lecoq curé de la paroisse Saint-Jacques, et deux paroissiens
  • Véronique Orain, représentant la Commission d’art sacré du diocèse de Rennes
  • Àlvaro Siza, architecte de l’Anastasis
  • Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes

A 15h : Messe de consécration et de dédicace de l’Anastasis

Que cet autel soit un lieu de paix et de profonde communion avec toi pour
que tes enfants, nourris du corps et du sang de ton Fils et abreuvés de son
Esprit, grandissent dans ton amour. (extrait de la Préface de consécration de l’autel)

Mgr Pierre d’Ornellas célèbrera la première messe dans l’église, un évènement rare à la liturgie bien particulière. Différents gestes symboliques sont utilisés, qui peuvent faire penser au rituel du Baptême : de l’eau bénite est répandue sur les murs de l’église, des onctions de Saint-Chrême sont réalisés sur l’autel, de l’encens est brûlé et les cierges sont allumés pour la première fois. En fin de célébration, la grande statue de la Vierge à l’enfant recevra le nom de « Notre-Dame de Tendresse ».

Comment y assister ?

La taille de l’église ne permettant pas de recevoir une assemblée très nombreuse, le diocèse de Rennes propose de suivre ces évènements en direct sur la radio et Internet.

  • Sur RCF Alpha : émission spéciale dimanche à partir de 14h puis diffusion de la messe avec commentaires

Une rencontre sur l’œuvre architecturale

Samedi 10 février à 17h, la veille de l’inauguration officielle et en marge de celle-ci, une rencontre exceptionnelle est organisée avec l’architecte portugais Àlvaro Siza, auteur de l’Anastasis. L’auteur de l’église y dialoguera avec l’architecte Odile Decq, connue notamment pour la réalisation du Frac Bretagne à Rennes ou du Musée d’art contemporain de la ville de Rome. L’échange sera animé par Etienne Taburet, ancien élève de l’École des Beaux-Arts de Rennes et fondateur de l’agence Aître, qui organise l’évènement.

Malheureusement toutes les places sont déjà réservées mais vous pourrez suivre la table-ronde en direct sur Facebook.

> Présentation de l’évènement : Du mystère à l’œuvre : dialogue sur l’œuvre architecturale de l’Anastasis

Comment y assister ?

VOIR AUSSI :

Approfondir votre lecture