Petites Sœurs des Pauvres : 9 sœurs font leur profession perpétuelle

Vœux perpétuels en 2017 à Saint-Pern, la Maison-mère des Petites Sœurs des Pauvres

Dimanche 26 août 2018, neuf religieuses de 8 nationalités prononceront leur vœux perpétuels chez les Petites Sœurs des Pauvres, à la Maison-mère de la congrégation à Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine.

Célébration des voeux perpétuels dans la chapelle de la Maison-mère de la congrégation

« Suis-moi ! », Jésus nous appelle. Pour entendre cet appel, il faut l’écouter. Ensuite il nous reste à l’accueillir et à répondre où le Seigneur nous attend. Parmi les diverses familles religieuses qui existent, il y a celle des Petites Sœurs des Pauvres : suivre le Christ en se mettant au service des personnes âgées pauvres selon le charisme de sainte Jeanne Jugan pour la plus grande gloire de Dieu. Notre Congrégation est appelée à manifester comment la simplicité, la pauvreté et l’humilité du cœur conduisent à rencontrer Dieu, dans la découverte de son mystère d’amour et de salut envers les hommes créés à son image.

Les Petites Sœurs qui font leur profession perpétuelle, ce dimanche 26 août, ont déjà parcouru un bout de chemin avec le Christ. Cela a débuté par le postulat puis le noviciat avant un premier engagement par des vœux « temporaire ». Ces années se sont passées en vivant intégralement notre vie de Petites Sœurs des Pauvres en participant à notre expérience hospitalière dans une de nos maisons, puis il y a eu un temps de formation doctrinal et enfin une année de préparation avant de s’engager par des vœux perpétuels. Au terme de cette dernière étape vécue au cœur de la Congrégation, les Petites Sœurs vont s’engager librement et de façon définitive après avoir prié, murement réfléchi et discerné la volonté de Dieu sur elles, guidée et soutenue par un accompagnement spirituel personnel.

Suivre le Christ en se mettant au service des personnes âgées pauvres selon le charisme de sainte Jeanne Jugan

La profession perpétuelle est un moment solennel puisqu’il s’agit de prononcer le « OUI » pour « TOUJOURS » à l’appel du Seigneur à vivre pour lui au service des plus pauvres dans l’Église.

Cette année, 9 Petites Sœurs de 8 nationalités différentes prononceront leurs vœux perpétuels au cour de l’Eucharistie présidée par Mgr José Rodriguez Carballo, secrétaire de la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique au Vatican.

 

Témoignages de Petites Sœurs des Pauvres qui feront profession perpétuelle à La Tour St Joseph – St Pern, le dimanche 26 août 2018

Sr Nancy Marie, Française

Lors d’un triduum pascal une parole, un appel est venu me rejoindre et j’ai compris que Dieu m’appelait à Lui.

Pourquoi chez les Petites Sœurs des Pauvres ?
Pour les Personnes Âgées pauvres, pour la tendresse.
Pour l’apostolat et la vie communautaire qui est internationale et aussi parce que j’aimerai être missionnaire.
Pour la vie de prière : car sans la prière nous ne sommes rien, elle est notre respiration.

Profession perpétuelle : je veux m’engager pour toujours à la suite du Christ, à le suivre là où il voudra m’emmener, je veux être toute petite lumière pour porter dans ma vie de prière et d’apostolat toutes les personnes âgées, mes petites sœurs et toutes les personnes rencontrées.

Oui, j’aime cette diversité de cultures, de pays, et pourtant, si riches d’un grand Amour, nous formons une seule famille dans le Christ.

Je veux essayer d’apporter cette lumière à ceux qui ne le connaissent pas ou peu, ou qui se croient trop loin, et cela dans le quotidien. Oui, les personnes âgées sont nos trésors et nul n’est trop loin pour Dieu ! Alors oui « Mon bonheur, c’est d’être une Petite Sœur des Pauvres » ! car DIEU EST AMOUR ET MISERICORDE.

 

Sr Mary Cordelia, Sri Lankaise

Aujourd’hui, j’ai le cœur dilaté de joie pour prononcer le “oui” sans réserve, non seulement un jour ou quelques années, mais toute ma vie, jusqu’au bout et malgré tout.

Je regrette de ne pas avoir répondu à l’appel de Dieu entendu à 16 ans. J’ai grandi dans une culture très fermée. C’était difficile pour moi de discerner l’appel de Dieu et de sortir de ma chère famille. Mais Il m’a attendu fidèlement et m’a fait la grâce et le bonheur d’être Petite Sœur des Pauvres où je peux lui donner tout : mon pays, ma coutume, mes fiertés, mes talents et aussi mes faiblesses. Je n’ai pas grand-chose à lui donner, mais ce que j’ai, je lui donne totalement. Maintenant je suis prête à vivre avec Lui et le servir dans ses pauvres, là où il m’attend.

Sr Silvia Maria de la Cruz, Espagnole

« Notre bonheur, c’est d’être une Petite Sœur des Pauvres » Jeanne Jugan

Depuis toute petite je me sentais attirée par le Seigneur et la Vierge Marie. J’aimais les prier, aller à la Messe et aussi j’étais très attirée par les pauvres. En grandissant et par des circonstances familiales, cela s’était éteint. Mais le Seigneur est venu à ma rencontre et cela a été définitif et radical. Il a changé ma vie et son appel est fort et pressant. De plus en plus je rends grâce à Dieu pour son appel malgré ma faiblesse et ma grande pauvreté ; l’amour de Dieu m’attire, m’absorbe de plus en plus et je veux le répandre à toutes les âmes.

Pour moi, la profession perpétuelle c’est une réponse d’amour au Seigneur, à l’amour qu’il a pour moi et à sa miséricorde qui a été répandue sur moi.
Il me donne tout et ma réponse est vraie, sincère. La profession perpétuelle c’est le plus grand acte d’amour que Dieu me fait en me consacrant à Lui et que je fais à Dieu en réponse à son amour.

Être petite sœur des pauvres, c’est vivre l’aujourd’hui avec notre regard et notre cœur tournés vers le ciel mais nos pieds sur la terre. Notre vie est offerte à Jésus seul dans la joie, l’humilité, la charité et la simplicité en suivant les pas de notre Mère sainte Jeanne Jugan. Nous accueillons, soignons et apportons au monde la compassion et la miséricorde que Dieu a pour les hommes.

Vivre dans la louange et l’action de grâce pour tout ce que le Seigneur a fait et fait pour moi « Comment rendrais-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? »

Sr Cecilia Mary, Kényane

Ma vocation ? Grâce à la Légion de Marie dont j’étais membre et qui m’a aidée à découvrir la vocation que le Seigneur avait déjà mise dans mon cœur.

Ma profession perpétuelle ? C’est un acte libre et conscient par lequel je m’engage définitivement pour servir Dieu dans son Eglise dans le don total de moi-même, en vivant ma consécration religieuse des conseils évangéliques à la suite du Christ dans la Congrégation des Petites Sœurs des Pauvres.

Sr Malia Makalita, Tongane

Le Christ sur la Croix : miséricorde, amour inconditionnel, don total, sacrifice parfait. Il nous a aimés jusqu’à la Croix. C’est cet amour du Christ qui me fortifie et qui me pousse à me donner entièrement, ma vie, tout mon être, tous les biens qu’il a déposé en moi. Je m’offre à Lui et à son service, pour l’extension de son Royaume.

Il y a 5 ans que je suis Petite Sœur des Pauvres. Heureuse dans l’humble service des personnes âgées pauvres, pour témoigner de la miséricorde de Dieu. J’ai confiance en Lui qui m’a appelée. C’est en Lui et avec Lui que je vis mon engagement car sans Lui je ne peux rien faire. Je ne suis qu’une pauvre, mais avec Lui, tout est possible.

C’est une grande grâce, et une joie immense, de faire profession perpétuelle comme Petite Sœur des Pauvres, par le ministère de l’Église.
Je peux rejoindre sainte Jeanne Jugan, et toutes les Petites Sœurs des Pauvres, en disant pour toujours : « Notre Bonheur, c’est d’être une petite sœur des pauvres ».

Sr Mairead Regina, Irlandaise

En 2009, j’ai rencontré pour la première fois les Petites Sœurs alors qu’elles quêtaient dans ma ville natale pour leur maison. Quand elles sont venues dans mon lieu de travail, j’ai été bien intriguée par elles, mais j’étais trop timide pour commencer à leur parler. Plus tard dans la journée j’ai rencontré mon amie pour le déjeuner et elle m’a proposé d’aller visiter les sœurs à la maison de Waterford pour le week-end.

Je me souviens si clairement du moment où je suis entrée dans la maison ! Je me suis sentie complètement chez moi avec elles. J’aimais parler avec les résidents, j’aidais au service de table.

Maintenant 6 ans ont passé depuis que je suis entrée dans la Congrégation et je ferai mes vœux perpétuels le dimanche 26 août. Ce sera pour moi le plus grand jour de ma vie ! Avec sainte Jeanne Jugan, je dis : « Merci mon Dieu » « Gloire à Dieu ».

Sr Adona Rosari, Philippines

J’ai trouvé ma vocation à travers différentes circonstances, mais je m’y accroche fermement pour mettre toute ma confiance en Dieu seul, de manière que même si je perdais tout je trouverai tout en Lui. Je sentais que je n’étais pas digne mais je n’étais pas l’auteur de ma vocation, c’était Dieu lui-même. Je crois que répondre à l’appel divin c’est répandre le parfum que Notre Seigneur a versé sur nous dans le Christ Jésus, comme un acte d’amour sans réserve et avec grande générosité.  Dieu regarde chacun de nous comme des êtres individuels et non pas comme des membres sans visage d’une foule. Nous ne sommes pas seulement un troupeau de moutons …. Dieu regarde chacun de nous comme étant unique. Il donne son attention à chacun de nous. Chacun est important pour Dieu. Chacun de nous est unique pour Lui.

Pour moi personnellement, la profession des conseils évangéliques est le chemin des béatitudes que Jésus nous a données et avec cela nous vivons la chasteté, la pauvreté, l’obéissance et l’hospitalité dans la famille évangélique des Petites Sœurs des Pauvres et pour l’Église.

Sr Malia Cecilia, Tongane

Vocation : Pour moi, c’est un Don. C’est un Appel de Dieu. Chacun de nous a une vocation…Nous sommes tous libres de répondre et dire « oui » à son appel.

Profession : Pour moi c’est un Signe de « Joie » pour dire « oui » à son appel pour le service de l’Église et de la Congrégation

Sr Mary Amala, Indienne

La vocation et la profession religieuse : pour moi, c‘est faire une totale confiance en Dieu pour suivre le Christ, imiter Jésus doux et humble de cœur, pour vivre totalement ma vie religieuse comme Petite Sœur des Pauvres. Appel d’amour du Père, appel à grandir dans son amour pour le partager avec les autres, avec le regard de Jésus-Christ, comme notre Mère sainte Jeanne Jugan. « C’est une grande grâce que le Bon Dieu vous fait de vous appeler à servir les pauvres ! ».

La vie religieuse consacrée se vit dans la joie, la foi, l’espérance et la charité, et dans la vérité.

Approfondir votre lecture

  • Prier et vivre le synode des jeunes et des vocations ?

    Du 3 au 28 octobre, le Synode des évêques est réuni en assemblée générale à Rome pour réfléchir à la question des jeunes et de la vocation. Un évènement – à suivre ! – préparé de longue date par des jeunes du monde entier. Chacun est désormais appelé à soutenir le travail des participants par […]

  • La vie consacrée est-elle pour moi ? Un parcours pour les jeunes femmes

    Amor Dei est un parcours pour les jeunes femmes de 20 à 35 ans, afin de les aider dans leur discernement pour une éventuelle vocation religieuse. La vie consacrée est-elle pour moi ? Comment savoir si Dieu m’appelle ? Et dans quelle communauté ? Quelle spiritualité peut nourrir toute ma vie ? Ce parcours est fait pour aider au […]

  • 400 jeunes fêtent le bicentenaire d’Adélaïde de Cicé, co-fondatrice des filles du Cœur de Marie

    Les Filles du Cœur de Marie fêtent cette année le bicentenaire de la naissance au Ciel d’Adélaïde de Cicé, co-fondatrice avec le Père de Clorivière, de leur institut religieux. Les 9 établissements scolaires dont elles ont la tutelle, ont souhaité marquer cet événement par un grand rassemblement festif à Saint-Malo : 400 jeunes, du CM2 […]

  • Prêtres de demain : soutenez les 12 séminaristes du diocèse de Rennes

    Chacun peut participer à la construction de l’Église de demain en Ille-et-Vilaine : le diocèse de Rennes lance une campagne de don pour soutenir ses 12 séminaristes actuellement en formation au Séminaire Saint-Yves à Rennes. Cette année, le diocèse de Rennes compte 19 candidats au sacerdoce. 12 sont formés au Séminaire Saint-Yves avec d’autres séminaristes […]

  • Le Pavillon des Vocations s’installe à la paroisse Sainte-Jeanne d’Arc de Rennes du 3 au 21 mai

    Dimanche 7 mai 2017, nous célébrons la Journée Mondiale de prière pour les Vocations. A cette occasion, le Service des Vocations du diocèse de Rennes et la paroisse Sainte Jeanne-d’Arc de Rennes organisent un cycle d’évènement – baptisé « Pavillon des vocations » – du 3 au 21 mai pour faire découvrir les vocations en Eglise. Article […]