400 jeunes fêtent le bicentenaire d’Adélaïde de Cicé, co-fondatrice des filles du Cœur de Marie

Adélaïde de Champion de Cicé

Les Filles du Cœur de Marie fêtent cette année le bicentenaire de la naissance au Ciel d’Adélaïde de Cicé, co-fondatrice avec le Père de Clorivière, de leur institut religieux. Les 9 établissements scolaires dont elles ont la tutelle, ont souhaité marquer cet événement par un grand rassemblement festif à Saint-Malo : 400 jeunes, du CM2 au BTS, se retrouveront ainsi les 21 et 22 septembre 2018 à Keriadenn. Ils viendront de toute la France.

Une fondatrice de spiritualité ignatienne

Adélaïde de Cicé est née le 5 novembre 1749 à Rennes. Toute sa vie, dans un contexte de Révolution, de bouleversements et de tensions extrêmes, elle est restée fidèle à sa ligne de conduite au service des plus pauvres, des malades, des exclus de toutes sortes. Adélaïde a vécu une consécration totale à Dieu, en qui elle a placé toute sa confiance, et sa foi s’est exprimée par des actes concrets de charité et d’attention aux autres.

Sa rencontre avec le Père de Clorivière – jésuite né à Saint-Malo, qui relancera la Compagnie de Jésus à partir de 1814 – lui a permis de creuser son désir profond et grâce à Adélaïde, le Père de Clorivière aura l’inspiration d’une nouvelle forme de vie religieuse. Adélaïde a passé la dernière nuit de sa vie terrestre devant le Saint Sacrement où elle est entrée dans la Vie le matin du 26 avril 1818. C’est cet anniversaire que sa congrégation fête le les 21 et 22 septembre 2018 à Saint-Malo.

Le père Pierre-Joseph de Clorivière, jésuite

Estampe offerte a Adélaïde de Cicé par le Père de Clorivière en 1791, représentant les saints Cœurs de Jésus et Marie

Une congrégation ouverte aux besoins des temps et des lieux

Aujourd’hui, 9 établissements scolaires en France sont sous tutelle des Filles du Cœur de Marie : à Nantes, Bordeaux, Marseille, Blois, Paris et région parisienne. Soit près de 10 000 élèves. En Ille-et-Vilaine, une communauté est installée à Saint-Malo, une autre autre à Pacé. Les Filles du Cœur de Marie sont aujourd’hui encore un peu plus d’un millier, présentes sur 4 continents, dans 32 pays.

Certaines restent discrètement dans leur milieu, leur famille, leur travail, d’autres ont ouvert au fil de l’histoire et des besoins, des orphelinats, des écoles, des cliniques, des dispensaires, des foyers, des centres sociaux, des instituts supérieurs de formation… Leur attention s’est toujours portée sur l’éducation, humaine et chrétienne, et sur la formation professionnelle ; aujourd’hui encore, elles veillent tout particulièrement à la protection et à la promotion de la femme, à la défense des droits humains, à l’accompagnement des familles.

Certaines sœurs habitent en communauté, d’autres vivent seules. Après avoir eu de nombreuses « œuvres », les Filles du Coeur de Marie ont surtout aujourd’hui une présence de proximité, des missions bénévoles dans des associations caritatives, des insertions en paroisse, dans le catéchuménat, la formation biblique et la spiritualité ignatienne, les visites des malades… Les plus jeunes restent la plupart du temps dans leur profession.

Au programme

  • Le 21 septembre
    • 16h : Accueil
    • 17h : Représentations des primaires
    • 18h : Visite du site et échanges
    • 19h : Repas
    • 20h : Représentations des collèges et lycées
  • Le 22 septembre
    • 9h : Messe du Bicentenaire
    • 10h : Conclusion et envoi
    • 11h : Fin

Site de la congrégation : http://filles-du-coeur-de-marie.cef.fr/

Approfondir votre lecture

  • Départ des Carmélites de Montigné : un deuil et une espérance

    Le diocèse a rendu grâce pour les 160 ans de présence des Carmélites à Rennes, puis à Vezin-le-Coquet, samedi 24 novembre 2018, au cours d’une célébration présidée par Mgr d’Ornellas, en la cathédrale de Rennes. Beaucoup d’émotion pour les six Carmélites de Montigné présentes, entourées de leurs sœurs venues des Carmels de Caen et Metz, […]

  • Le MEJ dans le sillage de la Route du Rhum pour son rassemblement national

    Du 31 octobre au 3 novembre, près de 1000 jeunes du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) de France se rassemblent à Saint-Malo. Dans le sillage des marins de la Route du Rhum… et du Christ, il répondent à l’appel « Va ! Ouvre tes horizons ». Marin au long cours : un modèle pour la vie Venus […]

  • Après Théocampus, les étudiants et le synode des jeunes

    Après leur soirée de rentrée Théocampus, les étudiants catholiques de l’ACER vont suivre avec attention les travaux du Synode sur les Jeunes à Rome. Père Nicolas Guillou, aumônier d’étudiants. Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°301 octobre 2018. Yann Béguin Théocampus, pour démarrer son année étudiante Le rendez-vous de rentrée des étudiants rennais est un moment […]