Diocèse de Rennes

Frères de l’Instruction Chrétienne – Bicentenaire de la Fondation de la Congrégation

Les 17, 18 et 19 mai derniers s’est déroulé le congrès éducatif mennaisien. Les Mennaisiens étaient rassemblés, à Ploërmel, pour fêter la fondation de la Congrégation, le 6 juin 1819, par Jean-Marie de La Mennais et Gabriel Deshayes.

Des chants avec Patrick Richard

Le nouveau texte de référence et les orientations du Réseau ont été présentés le vendredi 17 mai dernier. Cette journée se déroulait en présence de Pascal Balmand, Secrétaire général de l’Enseignement Catholique, et du frère Hervé Zamor, Supérieur général de la Congrégation.

Le samedi était consacré à la pédagogie menaisienne. Enseignants, membres des communautés éducatives de la famille mennaisienne… tout le monde était invité à vivre une journée rythmée par des conférences sur le « Bien vivre ensemble », « Enseigner avec tact »… Cette journée s’est terminée par un spectacle pyrotechnique devant la Maison-Mère de Ploërmel.

Le dimanche était consacré à la famille mennaisienne. Chacun était invité à venir découvrir ce qui est « mennaisien » dans sa vie et ses engagements. Cette journée était animée par Patrick Richard. Un spectacle de Pierre Grandry sur Jean-Marie de La Mennais a été présenté l’après-midi. Une célébration eucharistique a clôturé la journée.

congrès Lamennais
Sommes nous prêts pour une nouvelle page ?

Lors de son message à l’assemblée, F. Hervé Zamor, Supérieur général, s’est interrogé sur les besoins des enfants et des jeunes aujourd’hui en invitant à y répondre de manière intégrale et audacieuse. Cinq éléments indiquent le cap dans l’esprit du chapitre général de la Congrégation :
• vivre en mode Famille Mennaisienne : c’est-à-dire apprendre à faire route ensemble, avec le Christ, passionnément ;
• cultiver la fraternité qui soit porteuse de paix, justice, respect de la nature et de la création. « La fraternité est notre vocation et notre mission si nous voulons être signifiants pour des jeunes aujourd’hui. »
• revenir à la source, un lieu pour se désaltérer ;
• risquer la rencontre dans des projets qui fortifient : « Devenons des experts en relation » ;
• oser les périphéries : les plus fragiles sont partout, école, famille dans nos communautés, ouvrons nos cœurs pour les aimer, nos mains pour les servir.