Diocèse de Rennes

Migrants : des catholiques mobilisés en Ille-et-Vilaine

Alors que l’Eglise célèbre le 29 septembre 2019 la Journée mondiale du migrant et du réfugié, sur le thème « Il ne s’agit pas seulement de migrants », une actualité locale rend très concrète cette préoccupation de l’accueil des migrants.

Pendant l’été, un campement sauvage de migrants s’est développé au parc des Gayeulles à Rennes. Une situation inédite puisque l’on parle même de « bidonville » avec plusieurs centaines de personnes, dont des familles avec enfants.

LIRE AUSSI

Le Secours Catholique : un durcissement

Parmi les associations qui se sont émues de cette situation, le Secours Catholique a protesté en juillet auprès des pouvoirs publics par le biais du collectif Alerte. Extrait du communiqué :

« (…) nous assistons en Bretagne et plus particulièrement à Rennes, en cette période estivale, à un durcissement des conditions d’accès à l’hébergement d’urgence notamment pour les personnes étrangères en demande d’asile. Un tri des personnes en demande d’hébergement est à l’œuvre. De ce fait, de nombreux ménages et personnes isolés ne sont plus pris en charge et n’ont d’autres choix que la rue, au mépris des principes élémentaires et des lois de la République. (…) »

L’ACO 35 : des situations inhumaines

L’Action Catholique Ouvrière d’Ille-et-Vilaine a publié un communiqué début septembre dont voici un extrait.

« (…) Chrétiens, engagés en Action Catholique Ouvrière et dans des associations caritatives et citoyennes, nous dénonçons ces situations, inhumaines, indignes, faites à des femmes, des hommes, des enfants, qui ne cherchent qu’un mieux vivre en essayant d’échapper à la misère, aux dangers, à la guerre… (…)

Nous faisons nôtre les paroles du pape François en juillet dernier « personne ne peut s’exonérer de la responsabilité d’aider les migrants… Les migrants sont le symbole de tous les exclus de la société mondialisée… Ce sont avant tout des personnes ». Nous appelons les habitants de la métropole rennaise à vivre la Fraternité par l’accueil, le soutien, la solidarité, l’hospitalité. (…) »

Le CCFD – Terre solidaire : la fabrique des sans-papiers

Le CCFD – Terre Solidaire du département avait déjà, en mars 2019, réalisé une campagne de sensibilisation du public sur le sort des sans-papiers. En diffusant le document « Chronique d’une fabrique de sans-papiers », le collectif souhaitait expliquer les causes structurelles qui conduisent à la multiplication des migrants sans-papiers, illustrée de cas réels rencontrés en Ille-et-Vilaine. 4 cause sont pointées du doigt :

  • le règlement de Dublin qui pousse les migrants à devenir clandestins dans un pays qu’ils ont choisi
  • la procédure accélérée qui rejette les personnes originaires de certains pays
  • le centre de rétention administrative qui génère violence et désespoir
  • l’externalisation des frontières : un moyen de refuser l’accès des migrants au territoire européen

Approfondir votre lecture