Mgr Migliore, le nonce apostolique, rencontre les prêtres diocésains

Mgr Celestino Migliore, nonce apostolique en France, est venu présenter les nouvelles orientations pastorales du pape François aux prêtres du diocèse de Rennes, lors de leur journée de formation du 28 janvier dernier. Extraits de l’interview accordée à RCF Alpha.

MAURICE THURIAU : MGR MIGLIORE, VOUS ÊTES VENU ENCOURAGER LES PRÊTRES DU DIOCÈSE DANS LEUR MISSION  ? 

Je suis venu sur invitation de l’Archevêque qui a voulu que je rencontre les prêtres lors d’une journée de réflexion et d’étude, afin que l’on voit, ensemble, quels sont les orientions pastorales du pape François et comment les appliquer. L’important, pour moi, ce n’est pas d’exposer ce que le Pape pense et fait, mais bien de voir comment le message des orientations, les directives du pape François sont accueillies et mises en œuvre par les prêtres, car ce sont eux qui sont sur le terrain : ils doivent traduire dans la réalité quotidienne ces orientations.

MGR CELESTINO MIGLIORE

Nommé en janvier 2020, cet archevêque italien est au Service diplomatique du Saint-Siège depuis 1980 :  observateur permanent du Saint-Siège auprès du Conseil de l’Europe puis aux Nations unies. Il a été nommé nonce apostolique en Pologne, Russie, et Ouzbékistan.

DANS LES PAYS OCCIDENTAUX, L’ÉGLISE A EU UNE POSITION ASSEZ FORTE MAIS AUJOURD’HUI CE N’EST PLUS LE CAS, ALORS IL FAUT PENSER LA TRANSFORMATION PASTORALE ?

Tout à fait, et c’est ce que le pape François dit quand il utilise cette formule « l’Église en sortie », c’est à dire, une Église qui va vers les personnes car, aujourd’hui, les personnes ne vont plus vers le prêtre ou vers l’Église. Il faut connaître leurs problèmes, leurs questions, leurs besoins et, ensuite, voir ensemble comment les aider à donner un sens à leur vie.

Nous sommes là pour faire passer l’Évangile, pour le traduire dans la réalité d’aujourd’hui et donc il faut faire ce travail, justement peut-être du fait que l’Église n’a plus ce statut social qu’elle avait autrefois. Il reste à l’Église, aux prêtres, une seule chose : la bonté !

UNE JOURNÉE DE FORMATION

La journée du 28 janvier était organisée dans le cadre de la formation permanente des prêtres du diocèse : cinquante étaient en présentiel à la Maison diocésaine, et une vingtaine par visioconférence. Le matin, Mgr Migliore a proposé une réflexion sur la mise en œuvre des orientations pastorales du pape François.

Après un repas fraternel entre prêtres, l’après-midi était consacré au nouveau livre du pape François Un temps pour changer, présenté par le père Pierre de Cointet, recteur du Séminaire Saint-Yves de Rennes (voir dans EIV 327 – mars 2021).

EST-CE-QUE VOUS AVEZ SENTI CHEZ LES PRÊTRES DU DIOCÈSE DE RENNES CETTE VOLONTÉ D’ALLER DANS CE SENS-LÀ ? 

Tout à fait. Dans cette rencontre, le moment le plus important est celui du partage en questions-réponses, et là j’ai vu, effectivement, qu’il s’agit d’un clergé serein qui prend sa mission pastorale au sérieux. Et puis, j’ai pu voir que les questions les plus importantes, délicates d’aujourd’hui, étaient posées pour voir comment y répondre.

Approfondir votre lecture

  • Amos Badeau a été ordonné prêtre en Haïti

    Amos Badeau, de la Société des Prêtres de Saint-Jacques, qui était en insertion dans la paroisse Notre-Dame des Grèves à Saint-Malo, a été ordonné prêtre le 23 janvier dernier en Haïti à Cayes. Il témoigne avec émotion de cette célébration et de sa première messe. Le 23 janvier 2021, j’ai été ordonné prêtre par l’imposition […]

  • Parole de l’Évêque – Joseph, le « juste » pour chaque famille

    Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°327 – Mars 2021 Ce 19 mars, nous fêtons saint Joseph. Ce jour-là commence l’Année de la famille qu’a désirée le pape François. Cette Année de la famille s’achèvera en juin 2022 par la rencontre internationale des familles à Rome. Comme il nous est bon de considérer la famille comme […]

  • Des Bretons présents lors d’un colloque œcuménique sur l’écologie

    L’association œcuménique de Rennes a décidé de participer au colloque annuel de l’Institut supérieur d’études oecuméniques du 22 au 24 février 2021. L’événement, en visioconférence, portera sur les « Responsabilités chrétiennes dans la crise écologique. Quelles solidarités nouvelles ? ». Que se passera-t-il lors de ces journées ? Lors de ces journées, le colloque présentera un état des […]

Restez informés
grâce à notre lettre d'information gratuite
envoyée par mail tous les vendredis

L'agenda diocésain

> Voir l'agenda