Un prêtre originaire d’Ille-et-Vilaine enlevé à Haïti

Le père Michel Briand est originaire de Messac au sud de l’Ille-et-Vilaine (Photo : Prêtres de St Jacques)

Dimanche 11 avril 2021 à Haïti, dix participants à une messe d’installation ont été enlevés. Parmi eux, le père Michel Briand de la Société des Prêtres de St-Jacques, originaire de Messac en Ille-et-Vilaine.

Le groupe a été kidnappé prêt de la capitale Port-au-Prince alors qu’il se rendait à la messe d’installation d’un nouveau curé. Sept religieux et quatre laïcs ont été enlevés. Une forte rançon est demandée par les ravisseurs. Cette pratique est actuellement courante en Haïti dans un climat politique délétère et une insécurité générale.

Parmi les 4 français figure Agnès Bordeau (79 ans), une religieuse de Maine-et-Loire de la congrégation des sœurs de la providence de la Pommeraye, et le père Michel Briand (67 ans) de la Société des Prêtres de St Jacques. Cette congrégation de missionnaire en Haïti est basée à Guiclan dans le Finistère. Des séminaristes des Prêtres de Saint-Jacques sont aussi au Séminaire Saint-Yves de Rennes.

ÉCOUTER : Père Paul Dossous, supérieur général de la Société des Prêtres de Saint-Jacques
(interview de RCF Bretagne le 12 avril à 18h23)

Dans son communiqué, la congrégation des Prêtres de St Jacques déclare être « meurtris par cette révoltante situation que nous partageons avec l’ensemble de la population haïtienne, victime quotidiennement de l’insécurité galopante et du banditisme. » Elle donne le noms de toutes les personnes enlevées et assure que des « démarches sont en cours localement pour obtenir leur libération. » « La Société des Prêtres de Saint-Jacques vous invite à prier avec elle en demandant au Seigneur de manifester sa Divine Miséricorde en notre faveur. »

LIRE AUSSI : le communiqué de la congrégation des Prêtres de St Jacques

De leur côtés, « la Conférence des évêques de France et la Conférence des Religieux et Religieuses de France expriment leur très vive inquiétude » et précisent que « L’Eglise de France et la vie religieuse connaissent une proximité particulière avec l’Eglise d’Haïti et l’ensemble de ce pays. »

LIRE AUSSI : le communiqué de la CEF et la CORREF

Le père Michel Brian est parfois surnommé à Haïti « le curé des pauvres »en raison de son engagement total auprès de cette population depuis 1985. Déjà blessé par balle en 2015, il est retourné poursuivre sa mission dans l’île après avoir été soigné en France. « C’est quelqu’un de très engagé et qui aime profondément ce pays. Il y est très bien intégré, reconnu et apprécié, » confie à France Bleu le père André Siohan, de la société des prêtres de Saint-Jacques.

Ce tragique évènement souligne le dévouement admirable de ces religieuses et religieux, qui, souvent très discrètement, consacrent leur vie aux population les plus pauvres de la planète.

Approfondir votre lecture

  • Un mois d’octobre extraordinaire pour la mission

    Ce mois d’octobre 2019 est déclaré « Mois missionnaire extraordinaire » par le pape François. Le thème choisi : « Baptisés et envoyés : l’Église du Christ en mission dans le monde » exprime cette volonté du Pape de réactiver l’activité évangélisatrice de l’Église. Paru dans Eglise en Ille-et-Vilaine n°321, octobre 2019 – Introduction du […]

Restez informés
grâce à notre lettre d'information gratuite
envoyée par mail tous les vendredis

L'agenda diocésain

> Voir l'agenda