Portrait d’un futur prêtre : « A la table de Dieu »

La caméra d’Emmanuel Massou a suivi Luc Métayer, séminariste à Rennes, les derniers jours avant son ordination presbytérale en juin 2021.

> VOIR le film sur Facebook

Luc revient sur les traces de son enfance et raconte la naissance de sa foi, dans sa famille entre Ille-et-Vilaine et Mayenne. C’était « le terreau pour qu’il y ait de la bonne terre, et quand le Seigneur le voudra, il pourra faire éclore » les valeurs transmises par ses parents, sa grand-mère. « La table était toujours ouverte » « Cet accueil, c’est ce que vois du Christ ! »

C’est en découvrant le foyer de Charité de Tressaint, à l’adolescence, que sa foi prend vraiment corps. Il partage son attachement à la Vierge et à la consécration à Marie venue de St Louis Marie Grignion de Montfort : « Tous les matins je me consacre à Marie pour aller vers Jésus et essayer de vivre ma journée avec le regard de Marie. » A Tressaint il voit aussi « une communauté qui est joyeuse, qui réfléchit sur sa foi, qui est capable de l’expliquer ! Ca m’interpelle par ce que ça veut dire que ce Dieu que je recherchais, je peu l’expliquer, le comprendre. »

Dieu n’impose pas de choix

Devenu adulte, muté à Brest, il découvre la vraie liberté en Dieu : « C’est au moment ou j’ai compris que je serais autant heureux si je choisissais de devenir père de famille ou prêtre, que j’ai dit au Seigneur : OK, je choisis de devenir prêtre ! Dieu n’impose pas de choix, il veut nous rendre libre pour nous rendre heureux. » Luc explique aussi son admiration pour l’abbé Michel Guérin, le curé de Pontmain lors des Apparitions, et pour le curé d’Ars. « SI on raisonne de façon humaine, jamais on ne ferai ça. Eux ils ont donné toute leur vie pour donner Jésus aux gens. Moi, ça me marque. »

Relisant toute cette histoire, il conclu : « Tout est lié. 7 ans de séminaire, pour moi ça n’a pas forcément été facile : on se demande toujours si ça été la bonne décision. Les cours, la vie de communauté, ça été une joie. J’ai appris à mettre des mots sur Dieu ! » Mais en fin de 5e année de séminaire, il quitte le doute : « Je sais que j’ai pris cette décision, que le Christ m’accompagne et que c’est le chemin, qui m’apportera la joie et où je pourrais donner la joie aux gens. »

Suivra son ordination diaconale en 2020… et son ordination en tant que prêtre pour le diocèse de Rennes, le 27 juin 2021. « Le monde n’est plus chrétien, mais le monde dans lequel Jésus à envoyé les disciples n’était pas plus chrétien. Ce n’était pas pire qu’aujourd’hui ! »

Approfondir votre lecture

  • Amos Badeau a été ordonné prêtre en Haïti

    Amos Badeau, de la Société des Prêtres de Saint-Jacques, qui était en insertion dans la paroisse Notre-Dame des Grèves à Saint-Malo, a été ordonné prêtre le 23 janvier dernier en Haïti à Cayes. Il témoigne avec émotion de cette célébration et de sa première messe. Le 23 janvier 2021, j’ai été ordonné prêtre par l’imposition […]

  • Les premières messes des nouveaux prêtres diocésains

    Les premières messes présidées par Erwan Thibault et Hubert de Charnacé sont une occasion de rejoindre les deux nouveaux prêtres diocésains. En effet, en raison des règles sanitaires, la Messe d’ordination à la cathédrale Saint-Pierre, le 27 juin, n’est accessible que sur invitation ou à voir en direct sur YouTube. Pour les 18-30 ans – […]

  • Erwan Thibault et Hubert de Charnacé, prêtres pour le diocèse

    Mgr d’Ornellas ordonnera Erwan Thibault (à g.), 26 ans, et Hubert de Charnacé (à d.), 28 ans (Cté de l’Emmanuel) , prêtres pour le diocèse de Rennes, le 27 juin prochain, à 15h à la cathédrale Saint-Pierre de Rennes. Mais comment se met-on en chemin pour devenir prêtre en particulier dans une société qui semble […]

Restez informés
grâce à notre lettre d'information gratuite
envoyée par mail tous les vendredis

L'agenda diocésain

> Voir l'agenda