Diocèse de Rennes

Portrait d’un futur prêtre : « A la table de Dieu »

La caméra d’Emmanuel Massou a suivi Luc Métayer, séminariste à Rennes, les derniers jours avant son ordination presbytérale en juin 2021.

> VOIR le film sur Facebook

Luc revient sur les traces de son enfance et raconte la naissance de sa foi, dans sa famille entre Ille-et-Vilaine et Mayenne. C’était « le terreau pour qu’il y ait de la bonne terre, et quand le Seigneur le voudra, il pourra faire éclore » les valeurs transmises par ses parents, sa grand-mère. « La table était toujours ouverte » « Cet accueil, c’est ce que vois du Christ ! »

C’est en découvrant le foyer de Charité de Tressaint, à l’adolescence, que sa foi prend vraiment corps. Il partage son attachement à la Vierge et à la consécration à Marie venue de St Louis Marie Grignion de Montfort : « Tous les matins je me consacre à Marie pour aller vers Jésus et essayer de vivre ma journée avec le regard de Marie. » A Tressaint il voit aussi « une communauté qui est joyeuse, qui réfléchit sur sa foi, qui est capable de l’expliquer ! Ca m’interpelle par ce que ça veut dire que ce Dieu que je recherchais, je peu l’expliquer, le comprendre. »

Dieu n’impose pas de choix

Devenu adulte, muté à Brest, il découvre la vraie liberté en Dieu : « C’est au moment ou j’ai compris que je serais autant heureux si je choisissais de devenir père de famille ou prêtre, que j’ai dit au Seigneur : OK, je choisis de devenir prêtre ! Dieu n’impose pas de choix, il veut nous rendre libre pour nous rendre heureux. » Luc explique aussi son admiration pour l’abbé Michel Guérin, le curé de Pontmain lors des Apparitions, et pour le curé d’Ars. « SI on raisonne de façon humaine, jamais on ne ferai ça. Eux ils ont donné toute leur vie pour donner Jésus aux gens. Moi, ça me marque. »

Relisant toute cette histoire, il conclu : « Tout est lié. 7 ans de séminaire, pour moi ça n’a pas forcément été facile : on se demande toujours si ça été la bonne décision. Les cours, la vie de communauté, ça été une joie. J’ai appris à mettre des mots sur Dieu ! » Mais en fin de 5e année de séminaire, il quitte le doute : « Je sais que j’ai pris cette décision, que le Christ m’accompagne et que c’est le chemin, qui m’apportera la joie et où je pourrais donner la joie aux gens. »

Suivra son ordination diaconale en 2020… et son ordination en tant que prêtre pour le diocèse de Rennes, le 27 juin 2021. « Le monde n’est plus chrétien, mais le monde dans lequel Jésus à envoyé les disciples n’était pas plus chrétien. Ce n’était pas pire qu’aujourd’hui ! »

Approfondir votre lecture