Diocèse de Rennes

Ukraine : prière et solidarité

Photo : voyage de l'association Caridad à Noël 2021 en Ukraine

La guerre aux portes de l’Europe ! Après la stupéfaction, le monde se mobilise pour soutenir les populations au premier plan de ce conflit. Appels à la prière, solidarité : les catholiques sont aussi présents.

Le jour-même du déclenchement de la guerre en Ukraine, le 24 février 2022, Mgr Pierre d’Ornellas s’est exprimé en pensant à ses « frères et sœurs chrétiens en Ukraine » : « je ressens le drame qu’ils sont en train de vivre ». « J’invite tous les catholiques à se réunir ce dimanche 27 février afin de prier ensemble pour la paix et pour la fraternité. » L’Archevêque de Rennes évoque aussi la guerre en Ukraine dans son message de Carême paru le 2 mars.

LIRE AUSSI :

Une grande bâche va être fixée sur la façade des deux basiliques de Rennes, Saint-Aubin place Sainte-Anne et Saint-Sauveur, pour appeler à prier la Vierge Marie. La bannière est illustrée par l’icône offerte au pape François par des ukrainiens, et devant laquelle il dit prier tous les jours.

La bâche qui va être placée dans le centre de Rennes, sur les basiliques Saint-Aubin et Saint-Sauveur

Enfin, pour le diocèse de Rennes, une recension des possibilités d’accueil de familles ukrainiennes est en cours, auprès de la Diaconie bretillienne, association qui fédère déjà les paroisses organisées pour accueillir des migrants.

Les appels à la prière pour la paix se multiplient : le pape François a proposé que le 2 mars, Mercredi des Cendres, serait une journée de jeûne et de prière pour la paix, pour tous «croyants et non-croyants». Mgr Éric de Moulins-Beaufort, Archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France, a invité les catholiques de France à « prier pour les ukrainiens et pour le retour de la paix en Ukraine. Prions aussi pour le peuple russe tout entier, dans sa diversité. ».

Solidarité à Redon pour des orphelinats ukrainiens

L’association Caridad soutient 3 orphelinats catholiques en Ukraine, à Kiev, Jytomyr et Khmelnytskyi. « Ayant déjà peu de revenus, les orphelinats viennent d’apprendre qu’ils se retrouvent dès à présent coupés de toute aide mensuelle versée par l’Etat car tout est redirigé vers l’effort de guerre. Les religieuses nous demandent de les aider. La première aide concrète est financière et sert à acheter de la nourriture et des objets de premières nécessités pour les enfants » explique l’association.

Le père Nicolas Esnault, vicaire à Redon, accompagne cette association et fait partie du voyage depuis 3 ans à Noël pour célébrer et distribuer de l’aide. « On est vraiment des frères dans la foi ! Les sœurs nous demandent, avant tout, l’aide de la prière. Bien au delà de l’aide financière, on fédère autour de nous cette aide de la foi. » « Cette lumière de la foi » est particulièrement importante actuellement quand les enfants sont dans les abris de longues heures.

Émission avec Caridad sur RCF Bretagne le 1er mars 2022 : les projets en Ukraine
(Rediffusion jeudi 3 à 12h15 et samedi 5 à 18h45)

Soutenir l’Ukraine

La solidarité matérielle s’organise partout : de nombreuses communes propose de centraliser les dons matériels et donne des listes de ce qui est utile.

Pour une aide financière, le Secours Catholique a ouvert aussi une collecte spécifique, ainsi que l’Aide à l’Eglise en détresse.

Approfondir votre lecture