Diocèse de Rennes

Assemblée plénière des évêques à Lourdes

Messe en rite greco-catholique présidée par Mgr Hlib Lonchyna, représentant de l’Église ukrainienne en France - Image KTO

Réunis à Lourdes du 5 au 8 avril pour leur session de printemps, les évêques de France vont travailler essentiellement sur deux sujets : l’écologie intégrale et le suivi des résolutions concernant les violences et agressions sexuelles dans l’Église.

Messe célébrée en rite greco-catholique

En communion avec le peuple ukrainien qui subit la violence de la guerre, les évêques de France ont célébré la première Eucharistie, le mardi 5 avril, en rite greco-catholique. Cette célébration était présidée par Mgr Hlib Lonchyna, représentant de l’Église ukrainienne en France. Dans son homélie, Mgr Lonchyna a demandé de prier pour la paix et la nation ukrainienne :

« Chers sœurs et frères, nous prions aujourd’hui pour la persistance du peuple ukrainien dans cette guerre de destruction de proportions bibliques : c’est Caïn contre Abel, David contre Goliath, Israël contre Abimelech.
Nos ennemis – une nation chrétienne, ironie du sort ! – viennent détruire les vies humaines et leurs villes. Les armes de l’agresseur sont porteuses de mort ; nous cherchons à faire monter nos humbles prières vers le cœur de notre Père qui es aux cieux.
Merci pour vos prières, votre soutien et votre sollicitude envers les victimes de la guerre. Prions aussi pour le peuple russe, pour sa conversion demandée par la Vierge de Fatima. Les infrastructures peuvent être reconstruites, mais les vies humaines perdues dans la guerre – non, c’est pourquoi demandons au Seigneur une paix durable et juste. »

Écologie intégrale : Bilan des quatre séquences

« Des fruits et des graines » : la beauté du moindre petit pas

Ce cycle sur l’écologie intégrale, lancé en 2019 par la Conférence des évêques de France, a permis aux évêques de travailler sur ces questions fondamentales, à partir de l’Encyclique Laudato Si’ du pape François, avec des invités diocésains présents chaque année à Lourdes.

Cette Assemblée plénière d’avril 2022 est l’occasion de faire un bilan de ces trois années de travaux et de réflexions et de de s’engager dans une série d’actions concrètes proposées aux diocèses.

Quatre axes de travail sur les deux jours :

  • temps de relecture et de valorisation du chemin parcouru
  • temps d’interventions œcuméniques
  • présentation d’une proclamation de foi, qui exprimera de manière synthétique la parole collégiale des évêques au terme des trois années d’écoute des personnes qu’ils viennent de vivre
  • formulation d’une série d’engagements concrets de diverses natures, proposés aux diocèses.

Lutte contre les violences et agressions sexuelles au sein de l’Église
Suivi des résolutions

En novembre 2021, réunis en assemblée plénière à Lourdes, à la suite de la remise du rapport de la CIASE, les évêques de France ont reconnu une responsabilité institutionnelle dans les violences subies par les personnes victimes au sein de l’Église et la dimension systémique de ces violences. Ils ont aussi confirmé que cela appelait à un devoir de reconnaissance, de justice et de réparation vis-à-vis de ces personnes victimes.

À la suite de ces décisions, ils ont voté un certain nombre de mesures et de résolutions concrètes pour que l’Église accomplisse sa mission dans la fidélité à l’Évangile du Christ et soit réellement « une maison sûre » pour tous, selon les mots du pape François.

Lors de cette Assemblée plénière, les évêques vont faire le point de l’avancement des résolutions votées depuis novembre dernier.

Rencontre avec la présidente de l’Instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation (INIRR), Madame Marie Derain de Vaucresson, du président du Fonds de secours et de lutte contre les abus sur mineurs (Fonds SELAM), Monsieur Gilles Vermot-Desroches, et du coordinateur des groupes de travail.