Diocèse de Rennes

Dossier « Sainte Jeanne Jugan, apôtre des personnes âgées »

La bénédiction de la statue de sainte Jeanne Jugan à la Vallée des Saints est l’occasion de s’interroger sur la place des anciens dans notre société. Exceptionnellement, le magazine diocésain Église en Ille-et-Vilaine vous offre ce dossier spécial qui donne la parole à différents acteurs de l’accompagnement des personnes âgées.

Pour Mère Benoîte, qui a suivi l’aventure de la création de cette impressionnante statue de la fondatrice des Petites Sœurs des Pauvres : « Ce service de l’hospitalité, c’est accueillir et servir Jésus lui-même en la personne des Aînés. » Mais ce n’est pas toujours le constat, que tout un chacun peut faire aujourd’hui, dans les mesures prises par notre société pour accompagner les personnes âgées ! Alors que nous avons vécu récemment le scandale autour des Ephad et que rôdent des projets pour développer l’euthanasie, il est utile de redire quel est l’essentiel de ce souci des plus âgés.

Sainte Jeanne Jugan, entourée de Petites Sœurs des Pauvres accueillant des personnes âgées

Mgr Pierre d’Ornellas, dans une tribune sur Aleteia, le 22 juillet dernier à l’occasion de la Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, se faisait le relai du pape François : « Devant ce « vide de pensée, d’imagination, de créativité », le Pape souhaite qu’il y ait « des projets pour les faire vivre en plénitude ». Voilà l’urgence ! « Chacun d’entre nous peut penser aujourd’hui aux personnes âgées de la famille. » Cette vie familiale, cette action politique et cette vision [anthropologique, NDLR] s’inspirent du « magistère de la fragilité » (Catéchèse, 1/6/2022), inhérent à toute société vraiment digne de l’humanité. »

Ce dossier

vous est offert !

Pour découvrir

chaque mois

l’actualité de l’Église

 en Ille-et-Vilaine

ABONNEZ-VOUS !

Dans ce dossier spécial, une professionnelle prend la parole et témoigne d’une attitude plus positive. Carole Fouillet, ergothérapeute, dit placer en tout premier dans la relation qu’elle instaure avec ses patients « l’attention, la patience ». « C’est cheminer avec la personne » ajoute-t-elle ! Armelle Feltz, aumônier d’une résidence de personnes âgées en Ille-et-Vilaine, partage son expérience, y compris dans l’accompagnement de la fin de vie. Mais « le personnel est bienveillant et m’informe si une personne ne va pas bien. »

Une autre Petite Sœur raconte aussi son expérience à Ma Maison, tenue par la congrégation : « Ils ont une expérience à partager, une tolérance à enseigner. » Elle fait le lien avec le message transmis par Jeanne Jugan et confie ce clin d’œil prononcé par une résidente âgée : « Elle prie pour nous, elle est en granit, solide comme la foi ! » Aujourd’hui, ce message prend une grande importance !