Vœux de Mgr d’Ornellas au diocèse de Rennes : un bouquet de souhaits tournés vers la miséricorde

Crèche Prison femmes Rennes-2

La crèche du Centre pénitentiaire des femmes de Rennes

Mardi 5 janvier 2016, la Maison diocésaine accueillait la cérémonie des vœux du diocèse de Rennes. Avant d’offrir à l’assistance un bouquet de vœux, orientés vers la découverte de la miséricorde divine, Mgr Pierre d’Ornellas a souhaité donner la parole à des détenus, témoins du difficile chemin vers la miséricorde, et à des jeunes en préparation vers le prochaines JMJ qui porteront aussi sur ce thème de la miséricorde.

 

 

Des détenus offrent leurs vœux à Mgr d’Ornellas

160104_Thérèse

Thérèse

Pour marquer l’entrée dans l’Année de la miséricorde, Mgr d’Ornellas a proposé à Sœur Myriam, aumônier de la Prison des femmes de Rennes, de venir accompagnée de Thérèse, détenue en permission, et de Enock, ancien détenu à la Prison des hommes. Tous les trois se sont exprimés au nom des prisonniers, comme ici Thérèse et Sr Myriam : « Notre vie de foi est mise aussi à rude épreuve : comment reconnaître que Dieu nous aime d’un amour sans limites, sans jugement, comment accepter qu’il nous offre son pardon alors que nous avons du mal à nous réconcilier avec nous-mêmes, avec les autres, à nous aimer, à nous pardonner. Comment accepter nos limites, comment nous détourner du mal ? Au fond de l’abîme où nous nous enfermons, une lumière fragile brille, refait surface et nous pouvons crier notre détresse à Dieu, nous tourner vers lui pour qu’il nous sauve. La bible devient souvent notre livre de chevet. Les psaumes sont notre prière. Nous y trouvons la force de nous laisser regarder et transformer par l’Amour du Seigneur. Dieu fait du neuf en nous ! »

Enfin, elle confie : « Nous essayons d’être entre nous des signes de la miséricorde en nous entraidant, en essayant de veiller les unes sur les autres, en ne répondant pas aux provocations de toutes sortes, à la méchanceté. Ce n’est pas facile. »

Enock

Enock

Pour conclure, Thérèse à offert 4 vœux à Mgr d’Ornellas :

  • Tout d’abord, le vœu de bienveillance envers tout un chacun et envers les personnes détenues en particulier. La bienveillance permet la rencontre de l’autre sans jugement ni étiquette. Elle l’invite à donner le meilleur de lui même et lui permet d’envisager l’avenir sous un jour nouveau.
  • Nous souhaitons à tous la compassion car, par une parole, par un geste, par une présence amicale, elle soulage le poids de la peine et guérit le cœur qui souffre.
  • Nous souhaitons l’indulgence. Elle ouvre à la confiance en soi et dans les autres et permet à chacun de recommencer encore et encore, de vivre et de progresser.
  • Nous vous souhaitons donc la miséricorde. Elle ouvre le cœur à la dimension de Dieu et transforme le regard sur autrui. Elle est le chemin de la fraternité.

Enock, quant à lui, a insisté sur l’accueil des anciens détenus : « En cette année sainte de la Miséricorde, nous souhaitons à chaque catholique du diocèse de Rennes d’avoir une attitude bienveillante et accueillante vis-à-vis de tout ancien détenu qui croiserait sa route. Que chaque groupe, chaque équipe, chaque paroisse lui ouvre largement sa porte et lui face une place entière comme à un frère. Et que chacun se laisse transformer par ce qu’il nous révèle de Dieu. »

 

Deux jeunes souhaitent paix et miséricorde

Claire

Claire

Puis deux jeunes, Claire et Charles, ont adressé leurs vœux à l’Archevêque de Rennes et aux chrétiens du diocèse, après une introduction par le père Louis-Emmanuel de la Foye, délégué épiscopal pour la Jeunesse.

Claire a voulu revenir sur les vœux de paix proposé par Mgr d’Ornellas dans sa vidéo (à revoir ici) : « Monseigneur, je ne peux être que d’accord avec vous : il y a urgence ! Face à la haine, la violence, la douleur, construisons la paix. Pas une paix théorique, lointaine uniquement désirée mais une paix de tous les instants de toutes les rencontres, une paix difficile qui naît dans les petits gestes, de notre quotidien. »

Charles

Charles

Charles voit dans cette année 2016 la belle rencontre des JMJ en Pologne, dont le thème sera aussi celui de la miséricorde. « Les jeunes ont soif de bruler de l’amour de Dieu, de l’annoncer, de répondre à son appel. Ils sont selon beaucoup L’Église de demain, mais ils sont aussi L’Église d’aujourd’hui par leur volonté de répondre à l’appel de Dieu. L’appel du pape à rayonner de joie par la miséricorde de Dieu est un appel fort, nous vous souhaitons de partager ce chemin vers sa miséricorde avec nous, que vous puissiez nous y guider et avancer avec nous. A ce titre, merci pour les temps de préparation aux JMJ qui sont de belles occasions de vous rencontrer, de nous retrouver et d’avancer vers Dieu. »

 

Mgr d’Ornellas : « La miséricorde, le cœur de l’Évangile »

Mgr d’Ornellas a ensuite pris la parole en remerciant chaleureusement les intervenants : « d’une manière certaine, Dieu vous aime plus que vous ne le pensez ! » Il a ensuite développé son message de vœux autour de la miséricorde, soulignant à quel point le pape François « nous invite à aller sans cesse au « cœur » de l’Évangile. Ce « cœur » pourrait se résumer ainsi : l’amour se fait immédiatement actif dans un débordement de tendresse et de compassion pour l’homme meurtri, quelle que soit la meurtrissure qui l’accable. »

L’Archevêque de Rennes a ponctué son discours d’une série de vœux que nous vous résumons ci-dessous :

  • « Je souhaite que des rencontres interreligieuses se poursuivent afin que les liens fraternels promeuvent la paix.
  • Je souhaite que le diocèse reçoive avec joie « l’icône » du témoignage rendu à la miséricorde de Dieu qu’est Mère Teresa de Calcutta. Elle sera canonisée au mois de septembre prochain.
  • Je souhaite à tous de savoir mener une « sobriété heureuse » qui ne va pas sans certains choix dans la manière de travailler et de vivre personnellement et en famille.
  • Je souhaite que tous les chrétiens lisent les Écritures, en cherchant ensemble à comprendre ce qu’elles nous disent sur Dieu et sur nous.
  • Je souhaite qu’en cette Année du Jubilé de la Miséricorde tous les chrétiens du diocèse redécouvrent et approfondissent leur lien vital avec Jésus, grâce à la prière et à l’Eucharistie célébrée avec toujours plus de beauté.
  • Je souhaite que chaque communauté chrétienne, chaque mouvement, chaque aumônerie se laisse renouveler par la miséricorde de Dieu sans avoir peur de la nouveauté. Que partout, nous nous laissions habiter par le pardon…
  • Qu’en cette année du Jubilé de la Miséricorde, chaque paroisse sache trouver les conversions à faire pour témoigner encore davantage de la miséricorde de notre Dieu, en développant l’accueil de telle sorte qu’il soit le plus possible plein de joie, de tendresse et d’amour, en grandissant dans l’attention aux pauvres en actes et en vérité, en étant attentive aux familles »

Il a conclu ainsi son message : « Je laisse le pape François continuer, en pensant à tous ceux et à toutes celles qui franchiront la Porte Sainte à la Basilique Saint-Sauveur, près de la Cathédrale à Rennes : « En passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père l’est avec nous. » »