Pauline part aux JMJ de Panama : engagée dans la vie, Marie comme modèle

Pauline, une étudiante rennaise, a décidé de participer aux Journées Mondiales de la Jeunesse 2019 au Panama, du 17 au 29 janvier. Pour elle, Marie – au centre de cette édition – est « un exemple incroyable ».

Propos recueillis par Yann Béguin

Pauline, 23 ans, impatiente de vivre l’expérience des JMJ à Panama

« Marie, le service… ça me parle en tant que jeune femme. Pour moi, elle est un exemple incroyable. C’est un modèle. » explique Pauline, pleine d’enthousiasme. Elle a déjà en tête le thème de cette édition 2019 des JMJ : « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole. » (Lc 1, 38).

Le service, elle connaît : engagée dans le MEJ depuis 10 ans, en tant que jeune puis animatrice, elle a encore la responsabilité d’une équipe du mouvement à Saint-Malo. Mais elle donne aussi de son temps comme bénévole aux rassemblements diocésains Cap et Tim, aux classes de neige organisées par Silo. Son envie actuelle : « lancer du soutien scolaire à Saint-Malo où je suis en stage »

Toujours le sens du service !

Toujours le sens du service  : « Le contact avec les jeunes m’apporte beaucoup, j’ai toujours été très engagée. » Ces temps d’animation sont fatiguant, mais c’est comme une respiration : « Il y a toujours des moments pour prendre du temps pour soi, pour prier seule ou avec les jeunes. Et j’y reviens car je m’y sens bien. »

Pauline a vu passer les 3 dernières éditions des JMJ sans pouvoir y aller. Cette fois, c’est la bonne ! Le voyage se situe juste après son stage de fin d’étude et avant de se lancer dans la vie active. « J’ai commencé à réaliser ce que je vais vivre en participant au weekend des 1er et 2 décembre où la délégation bretonne s’est retrouvée pour la première fois. A Quimper, nous avons visité la cathédrale et rencontré Mgr Laurent Dognin – l’évêque de Quimper –, qui nous accompagnera aux JMJ. Dans l’équipe nous sommes très différents mais il y a une bonne dynamique et on a tous envie de vivre quelque chose de fort. »

L’envie de vivre quelque chose de fort

Après des études dans le tourisme, elle n’a aucunes appréhension pour ce voyage en Amérique Centrale. Ce sera même l’occasion de mettre en pratique sa maîtrise de l’espagnol. Pauline se sent prête à accueillir cette expérience : « Ce sera surement incroyable... mais je n’ai pas envie d’avoir d’attentes. C’est comme cela que je vis ma vie. »

Je me prépare en faisant le tour des églises de Saint-Malo pour présenter les JMJ. J’ai une boîte pour recueillir les intentions de prière !

« Je me prépare en faisant le tour des églises de Saint-Malo pour présenter les JMJ. J’ai une boîte pour recueillir les intentions de prière !«  Au retour, elle a prévu de proposer son témoignage dans les lycées de la ville. « Je ne part pas toute seule : j’emmène tous ceux-la avec moi ! »

Approfondir votre lecture

  • Vidéo : JMJ de Bretagne à Saint-Pern

    Revivez le week-end des JMJ à la Maison Mère des Petites sœurs des Pauvres à Saint-Pern, où 250 jeunes de la province de l’Ouest étaient rassemblés pour vivre ces minis-JMJ bretonnes en communion avec les jeunes au Panama. « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole » (Lc. 1. 38) VOIR […]

  • Fanny, une bretonne « volontaire » aux JMJ de Panama « heureuse de servir »

    Fanny, étudiante d’Ille-et-Vilaine, a voulu vivre les JMJ de Panama en tant que « Volontaire ». Elle revient « heureuse » de cette expérience du service, touchée par les mots du pape François et riches des moments de fraternité internationale vécus entre Volontaires. Elle raconte depuis le Panama… Une expérience différente des pèlerins Participer aux JMJ en tant que […]

  • JMJ bretonnes : un appel à dire « me voici »

    VIDÉO : le résumé du weekend et les interviews 250 étudiants ou jeunes professionnels ont participé aux JMJ bretonnes les 27 et 28 janvier 2019 à Saint-Pern. Accueillis chaleureusement par les Petites Sœurs des Pauvres, ils ont laissé résonner en eux l’appel de Marie : « Qu’il me soit fait selon Ta Parole », thème des JMJ 2019. […]