Diocèse de Rennes

Ukraine : comment agir avec les paroisses qui accueillent ?

Suite au déclenchement de la guerre en Ukraine, les catholiques d’Ille-et-Vilaine participent à l’élan de solidarité envers la population de ce pays. Comment apporter sa contribution ?

Aujourd’hui, la crise ukrainienne produit une vague de solidarité impressionnante. Des associations caritatives agissent de façon très efficace à l’échelle nationale et internationale (Secours Catholique, Aide à l’Eglise en Détresse…). Un accueil se met aussi progressivement en place en Ille-et-Vilaine grâce à la générosité et l’expertise de paroisses du diocèse de Rennes. Elles sont soutenues par une association du diocèse de Rennes, la « Diaconie brétillienne », qui a pour mission de les accompagner et de collecter des dons.

Désormais, chacun peut agir à son niveau pour participer à cette mobilisation pour le peuple ukrainien, de façon matérielle ou financière.

Comment participer ?

Faire un don :

1/ Par la Diaconie brétillienne, qui répartit les fonds en fonction des besoins locaux :
déduction fiscale pour les personnes imposables de 66%.

2/ Pour les personnes assujetties à l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et pour les entreprises (dons en nature ou financiers) :
bénéficiez d’une déduction à 75 % de votre IFI (dans la limite de 50 000 €) ou de 60 % de l’impôt des sociétés.
Votre don est effectué en faveur de la Fondation Yves Mahyeuc, sous l’égide de la Fondation Notre Dame reconnue d’utilité publique. Le montant de votre soutien « Solidarité Ukraine » sera reversé aux projets de la Diaconie Brétillienne.

Participer à la solidarité

  • Pour apporter une aide matérielle ou rendre service, contactez l’association locale de votre paroisse ou la Diaconie Brétillienne : diaconiebretillienne@diocese35.fr
  • Prier pour la paix : le pape François et Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, ont largement appelé à prier pour la paix, pour les peuples impliqués et leurs dirigeants. De nombreux gestes sont effectués dans les paroisses, des temps de prière sont proposés.

LIRE AUSSI :  Rennes prie la Vierge de la tendresse et de la paix

Qui organise cet accueil ?

Certaines des paroisses impliquées sont déjà engagées depuis plusieurs années dans l’accueil des migrants. Une part de cette dynamique est issue de l’appel du pape François, en 2015, lors de la guerre en Syrie : « En vue du jubilé de la Miséricorde, je lance un appel aux paroisses, aux communautés religieuses, aux monastères et aux sanctuaires de toute l’Europe à manifester l’aspect concret de l’Évangile et accueillir une famille de réfugiés. »

VOIR AUSSI : l’association de la Diaconie brétillienne

Dès janvier 2016, une association, la « Diaconie brétillienne », est lancée par le diocèse de Rennes pour conseiller les paroisses qui se lancent, les accompagner et coordonner les initiatives en faveur des plus pauvres, en particulier l’accueil des migrants et réfugiés. Car cet accueil ne s’improvise pas en raison des nombreuses difficultés qui peuvent surgir, et doit s’envisager dans une certaine durée. Aujourd’hui, la Diaconie brétillienne a aussi pour mission de collecter des fonds afin de soutenir l’action locale des chrétiens. Elle est aidée dans cette tâche par la Fondation Yves Mahyeuc, liée aussi au diocèse de Rennes, qui peut, elle, recevoir les dons des entreprises et les dons des personnes assujetties à l’IFI.

Approfondir votre lecture