Diocèse de Rennes

Un point d’étape pour une Église plus synodale

Une démarche de pèlerinage pour rejoindre l’assemblée diocésaine

Une centaine de représentants des paroisses d’Ille-et-Vilaine ont fait halte au sanctuaire Notre-Dame de La Peinière, samedi 19 mars 2022. Ils ont échangé sur le chemin parcouru dans le cadre du synode pour une Eglise plus synodale.

C’était effectivement une marche, au sens propre du terme ! En arrivant sur place, près de Châteaubourg, les pèlerins du synode se sont d’abord rendus au podium du sanctuaire. Accueillis par Mgr Pierre d’Ornellas, ils y ont reçu une bougie à déposer à la deuxième étape de leur petite marche, la chapelle de Notre-Dame. Là, ils ont prié pour la démarche synodale et tous ceux qui, dans leur paroisse ou leur communauté, vivent ce temps fort, et ont reçu une Parole de Dieu. Enfin, dans l’Abri du pèlerin, après un café, un temps d’accueil et de prière, tous ont pu mesurer le chemin déjà parcouru depuis l’ouverture de ce synode par le pape François en octobre 2021.

Les bougies dans la chapelle de ND de La Peinière représentent toutes les communautés participantes au synode

Un point d’étape sur les nombreuses remontées

Une vidéo retraçait les étapes, avec le lancement dans le diocèse le 17 octobre à Saint-Malo, avec 300 participants, puis les nombreuses rencontres à travers tout le département. Un premier aperçu a été donné des remontées, très abondantes, de ces rendez-vous menés par « les ambassadeurs du synode ». Une première session de lecture et de discernement a eu lieu les 25 et 26 février à l’Abbaye Notre-Dame de Beaufort. Pour ce travail, le Comité de pilotage du synode a été rejoint par le Conseil Diocésain pour la Nouvelle Evangélisation.

Ils ont pu constater que des équipes déjà existantes (Conseil paroissiale, mouvements, services…) ont pris le sujet du synode, des temps de réflexion ont été proposés lors d’assemblées paroissiales et de messes… Des groupes très divers ont voulu contribuer :  communauté religieuse, groupe de catéchèse, aumônerie de jeunes, groupe de prisonniers, de diacres, de résidents d’une maison de retraite…

Comment a été vécu le synode dans ma communauté ?

300 comptes-rendus, 1200 participants

300 comptes-rendus, soit environ 1200 participants, sont déjà arrivés à l’évêché, mais la collecte continue car les remontées seront encore prises en compte jusqu’au 15 avril. Puis tous ces textes seront épluchés afin de rédiger une contribution diocésaine qui sera envoyée à la Conférence des évêques de France. Une part de ce document portera d’ailleurs sur la façon dont s’est vécu le synode « Communion, participation, mission » dans le diocèse. C’est sur ce sujet que la centaine de participants du 19 mars ont partagé, par petits groupes.

Mgr d’Ornellas prend le sac à dos des contributions de l’assemblée

En « randonneurs de Dieu »

Pour filer la métaphore du « marcher ensemble » – signification du mot « synode » – les animateurs de l’après-midi étaient habillés en randonneurs et évoluaient dans un décor de campeur. Les notes prises par les groupes ont été symboliquement mises dans un sac à dos que Mgr Pierre d’Ornellas a mis sur son dos en fin de journée !

La route continue : fin des remontées des comptes-rendus, deuxième session de lecture de ceux-ci, rédaction de la contribution diocésaine et communication de celle-ci à tous. Après cette phase diocésaine de la consultation pré-synodale, viendra la synthèse continentale puis mondiale, la rédaction des documents de travail du synode et enfin le synode lui-même, à Rome en octobre 2023 avec tous les évêques du monde.

Approfondir votre lecture