Diocèse de Rennes

Des collégiens interrogent Mgr d’Ornellas

Ils sont collégiens en 4e ou en 5e et sont venus dans les studios de RCF Alpha à la rencontre de l’archevêque de Rennes avec leurs questions sur l’Église, en toute franchise !

Écoutez cet échange nourri autour des thèmes : de la vocation, de la mission, des relations d’un évêque avec son entourage, avec les fidèles, des questions sur sa vision de la société et du monde actuel… Animé par Maurice Thuriau, directeur d’antenne de RCF Alpha.

« Une vie donnée à Dieu, c’est une vie pleine de joie, d’amour et de paix. »

Devenir prêtre : « En 5e, sur une cour de récréation », « j’ai dit au fond de mon cœur, moi je serais prêtre ! J’avais cette idée très forte en moi. » « L’idée est revenue de façon assez forte après le bac et j’ai compris que c’était vraiment Jésus qui voulait que je devienne prêtre. » « J’ai été ordonné prêtre en 1984. Vous n’étiez pas nés ! »

« Je n’étais pas un très bon élève, mais j’ai réussi à aller jusqu’au bac. » « En 5e, au lieu d’aller en récréation, je montais pour aller à la messe dans la chapelle. J’étais heureux d’aller à la messe. »

« J’ai 13 neveux et nièces, et on s’entend très bien. J’en ai marié quelques-uns. J’ai de très bons amis que je rencontre régulièrement. C’est très difficile de vivre sans amis, on a besoin d’avoir des vrais amis. »

Un évêque, c’est quelqu’un qui « veille à ce que tout le monde entende l’amour de Dieu. Moi, dans le diocèse de Rennes, je veille pour que tous les malades puisse entendre que Dieu les aime : ça veut dire qu’il faut que je nomme des aumôniers dans les hôpitaux. Il a une prison à Saint-Malo et deux à Rennes : les prisonniers aussi ont besoin d’entendre que Dieu les aime. »

Y’a t-il des preuves de Dieu ? « ce n’est pas comme une preuve scientifique ! La preuve de l’existence de Dieu c’est une conviction au fond de soi et je peux montrer, avec mon intelligence, que ce n’est pas absurde, que c’est raisonnable. Cela vient du plus profond du cœur humain. » Par exemple Dieu est capable de mettre « dans les cœurs des désirs de paix, de joie, de pardon, plus puissants que la guerre. »

Puis les jeunes interrogent l’évêque de Rennes sur les abus sexuels fait pas des prêtres, sur la cause LGBT ou sur les mesures contre le Covid !