Diocèse de Rennes

Le quartier du Blosne est entré dans une rénovation urbaine d’ampleur

L’idée majeure est de redonner de la vie culturelle, sociale en dotant cet ensemble « dortoir » d’un cœur de quartier, des activités de service, avec des équipements commerciaux, culturels…
Valoriser la diversité culturelle avec la rue internationale
Un pôle de services, singulier, est en voie d’achèvement à l’est du quartier : Le Samara constitue un élément clé de requalification d’un secteur qui a souvent fait parler de lui plutôt négativement : l’îlot Volga-Prague.
Valoriser et mieux intégrer les entreprises locales
Aider les copropriétés à s’engager dans la transmission énergétique. Réfections d’immeubles (isolation thermique).
Construction de logements en accession à la propriété afin de densifier le quartier et équilibrer la part du logement privé par rapport au logement social.
Pôle emploi va installer son agence Rennes-sud près du Triangle.
Le conservatoire du centre-ville va se délocaliser place de Zagreb, qui deviendra un centre de vie, près de la station de métro Blosne.

Cette rénovation se déroule sous vigilance citoyenne
Simone nous raconte :le Blosne

Depuis cinq ans, un collectif d’habitants « les Ambassadeurs » est en concertation avec les habitants, les associations, les structures de quartiers, les divers acteurs municipaux et la direction de quartier, pour transformer ce secteur et améliorer l’image de notre quartier.
Mais après les élections municipales de 2014, les « ambassadeurs » restent dans l’attente de nouvelles. Ils s’interrogent sur le sens du silence de la municipalité.
C’est ainsi que les Ex-ambassadeurs créent un nouveau collectif « les Co-opérateurs » de la rénovation, d’une trentaine de personnes, pour suivre de près l’évolution de la situation, pour continuer à travailler en groupe sur les différents thèmes, émettre des idées et des réserves. Un poil à gratter !
Le 5 juillet dernier, en présence de la maire et du Préfet, une déambulation officielle, ouverte à tous, sur les sites de la rénovation a montré l’ampleur du projet ainsi que la mobilisation de résidents très vigilants sur le respect des engagements : visite du quartier, présentation des chantiers en cours et des projets de rénovation.
La mairie a montré clairement qu’elle reprenait la main sur un quartier trop longtemps laissé pour compte.
Les attentes sont nombreuses.

Simone, quelle est ton implication dans ce projet ?

J’ai participé à ce projet depuis cinq ans dans les deux collectifs (les Ambassadeurs, puis les Co-opérateurs). Ce travail a été très positif pour moi avec propositions et débats avec tous les acteurs.
Je me suis investie pour participer à l’amélioration de mon quartier parce que j’aime bien y vivre. C’est un travail intéressant d’organiser des rencontres de quartier par îlot, et ainsi réunir les habitants au plus près de chez eux, avec les responsables municipaux. Intéressant d’avoir comme but de transformer le cadre de vie du quartier où l’on vit. C’est une ouverture aussi : les liens avec les structures de quartier (centre social, maison des squares, cercle Paul Bert…) et avec les enfants le mercredi, qui tous travaillent également sur le projet.  Deux fois par an est organisée une grande assemblée des habitants avec la permanente pour voir le travail du collectif, chercher des infos sur l’avancement du projet, donner son avis…
En tant que citoyenne, je crois que travailler collectivement est important pour exister en tant qu’habitants : recueillir les avis de gens très divers, participer à la concertation, pouvoir exprimer des propositions pour faire avancer les projets, tout en apportant notre expertise de citoyens. Ce travail en groupe, pour des changements dans le quartier, est très valorisant.
En tant que chrétienne, je me sens poussée à sortir de chez moi, aller à la rencontre de gens très différents pour qui je veux une vie meilleure dans le quartier et à m’engager dans une réalisation dont je suis partie prenante.
Je me sens impulsée à aller à ces réunions et à poursuivre ce travail.

Logo ACO

Action Catholique Ouvrière (ACO)

Maison diocésaine
45 rue de Brest, CS 34210, 35042 Rennes cedex
Tél. : 02.99.14.35.57
Mél. : aco35@outlook.fr
Site : http://acofrance.fr/
Permanences :
Lundi, Jeudi, Vendredi  : 9h-12h30 / 13h30-16h
Mardi 9h-12h / 13h30-17h15
Responsables :
Présidente : Marie-Christiane Moranzoni
Permanente : Laetitia Gautier

Les autres mouvements et associations

> Tous les mouvements et associations