Diocèse de Rennes

Solidarités familiales

Ce témoignage nous parle du soutien indéfectible des parents et de la famille envers les enfants en précarité, fragilisés… :  Cela s’appelle l’entraide.

En équipe  ACO à Redon, depuis des années, après des années de JOC, Lydie est maman de 3 enfants dont 2 grands enfants de 29 ans et 26 ans qui sont en situation de précarité depuis quelques années.
Aurélie 29 ans est en couple et maman d’une fille de 17 mois. Depuis de nombreuses années, elle se bat et est très courageuse pour obtenir le sésame du permis de conduire, comme elle dit son parcours du combattant !!!
Elle a passé son code 13 fois et sa conduite 5 fois. Elle a échoué et donc retour à la case départ. Elle le veut par-dessus tout, car chez nous, il n’y a aucun transport en commun et elle besoin d’un véhicule pour tous les besoins familiaux, surtout quand on a une petite fille (rendez-vous chez le médecin, courses…). C’est un atout aussi quand on cherche un emploi car sur la région il y a très peu de travail.
Donc, c’est moi qui l’accompagne aux leçons de conduite, dans ses différentes démarches administratives, etc, et qui la rebooste pour qu’elle garde espoir.
Aurélie a persévéré et a eu son code du premier coup cette fois.solidarités familiales
De même, pour mon fils Erwan 26 ans, pour qui, pendant de longs mois, je me levais, chaque matin à 2 h 30,  pour le conduire au travail à 30 kms. Et ceci 2 allers retours dans la journée, car il fallait retourner le chercher.
Pour moi personnellement, je ne me pose aucune question. Je suis heureuse d’aider mes enfants dans leurs déplacements pour les conduire au travail. Pour  Aurélie aussi, je l’ai conduite à plus de 30 kms pour des missions.
Je trouve normal de répondre présente pour mes enfants. C’est ça l’amour d’une maman. C’est être présente : être auprès d’eux dans tous les moments, les soutenir, les encourager.
Quand je vois tous ces jeunes qui ont coupé les liens familiaux et qui se retrouvent à la rue, ça me fait mal.
Je sais qu’ils me sont reconnaissants, ma fille me remercie chaque jour et mon fils de même.
Je suis très fière de mes enfants.
J’en ai encore pris plus conscience quand Erwan a fait sa crise d’épilepsie et son coma artificiel.  Il s’en est bien sorti grâce à nos forces à tous et à la sienne.

Cette force est un cadeau du Seigneur, dans ma vie je n’ai jamais perdu espoir même dans les mauvais moments. Ma foi  a une  grande place et pour moi être investie en ACO est une chance.

 ACO35 n° 44 – Juin 2016
Logo ACO

Action Catholique Ouvrière (ACO)

Maison diocésaine
45 rue de Brest, CS 34210, 35042 Rennes cedex
Tél. : 02.99.14.35.57
Mél. : aco35@outlook.fr
Site : http://acofrance.fr/
Permanences :
Lundi, Jeudi, Vendredi  : 9h-12h30 / 13h30-16h
Mardi 9h-12h / 13h30-17h15
Responsables :
Présidente : Marie-Christiane Moranzoni
Permanente : Laetitia Gautier

Les autres mouvements et associations

> Tous les mouvements et associations