Diocèse de Rennes

La Culture de la Paix – Révision de vie

A l’occasion des manifestations proposées au plan national par le collectif « En marche pour la paix », un dépliant a été envoyé aux équipes par l’ACO. Sensibles à cette réflexion, nous nous sommes saisis des moyens proposés pour faire Révision de Vie.

Culture de la paixCe document s’intitulait : « La culture de la paix, c’est quoi ? »

Selon la définition des Nations Unies, «  La culture de la paix est un ensemble de valeurs, d’attitudes, comportements et modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs racines par le dialogue et la négociation entre les individus, les groupes et les Etats. »

Culture de la paix1.jpg

En équipe, dans un premier temps, nous avons invité chacun à lire les 8 propositions, à choisir un point dans  lequel il se retrouve et dire comment il le vit (à travers un événement, une rencontre, un échange, un projet)

François a choisi le point 6 : « Développer la compréhension, la tolérance et la solidarité. »
« Depuis que je suis en mouvement (ACE et ACO) et ayant vécu dans un quartier populaire avec des cultures et des religions différentes, je pense que nos différences sont des richesses. J’ai connu des fêtes de quartier où chaque communauté préparait quelque chose.
Aujourd’hui, quand j’y retourne, je vois moins de solidarité et moins de vie de quartier. Je constate qu’il y a moins de structure sociale et moins de lieux de rencontre ».

Françoise a choisi le point 6 également.
« Je travaille en intérim à la chaîne. J’ai rencontré une collègue C. qui vit seule avec trois enfants et habite  loin de l’usine. C’est difficile pour elle de s’organiser et elle est arrivée plusieurs fois en retard au travail. Cela a créé des tensions avec une autre intérimaire. » F. essaie de développer la compréhension et la tolérance et dit à cette collègue que tout le monde n’a pas la chance d’être aidé. Elle soutient C. pour des démarches d’aide. C. lui a dit : « Tu me redonnes espoir, j’aime bien car tu ne me juges pas. »
Malgré son soutien, C. a quitté l’entreprise et Françoise a un sentiment d’échec.

Myriam a choisi le point 1 : « Renforcer une culture de paix par l’éducation »
« Dans les nouveaux programmes, dans l’instruction civique et morale, l’accent est mis sur le respect de l’autre dans la différence, sur le droit égal à chacun à exercer son jugement, et sur la capacité à exprimer ses émotions.
J’essaie de parler avec les enfants de manière positive, de leur permettre d’exprimer leurs émotions et d’être en paix avec eux-mêmes, pour que ça se passe mieux dans le groupe. Nous portons ces mêmes valeurs avec l’équipe pédagogique à travers le travail en coopération, le conseil de vie, la gestion des conflits dans l’écoute et le dialogue, en exprimant ses besoins et ses émotions.
C’est important aussi de parler aux enfants de gens qui agissent pour la paix dans le monde. »

Alain a choisi le point 5 : « Favoriser la participation démocratique »
« De retour d’une réunion syndicale, j’ai échangé avec D. une copine syndiquée algérienne musulmane pratiquante. « On dit souvent ce qui ne va pas. On dit souvent « moi je » et non « nous ».  En tant que syndiqués, c’est de notre responsabilité de faire des propositions, même petites.
Qu’est-ce qu’on dit qui permette que les choses soient  porteuses d’espoir ? Comment donner de l’espoir aux gens ?

Catherine : « développer la compréhension, la tolérance et la solidarité »
« Cette phrase me fait penser à M., bibliothécaire avec qui j’assure des permanences. Cette jeune femme de 26 ans a choisi de prendre un congé sabbatique de 11 mois. Elle parcourt l’Europe du nord et de l’est à vélo avec son compagnon. Elle nous partage très régulièrement ses aventures  et ses impressions de voyage. Ce que je trouve extraordinaire, c’est la simplicité des rencontres qu’elle nous rapporte. Ils sont souvent hébergés par des personnes rencontrées par hasard. On sent la confiance qui s’instaure avec ceux qui les reçoivent, l’ouverture aux autres et à des cultures différentes, jamais de jugement. Elle porte une grande attention au quotidien des gens, à leur histoire…et ça m’interpelle personnellement. »

Cela nous a amené à nous dire :

  • La nécessité de réunir et remettre du collectif dans les quartiers
  • Le réflexe communautaire : c’est humain de se retrouver entre personnes parlant la même langue ou ayant la même culture. On a besoin de se rassurer.
  • La guerre n’est pas une solution. Après la guerre, on ne laisse que la haine, d’où la nécessité d’un règlement politique. La construction de l’Europe en est un exemple, après la guerre de 1945.
  • Dans un conflit, tout ne dépend pas de nous. Nous lançons des pistes et la réponse ne nous appartient pas.
  • Si tout le monde prenait soin de tout le monde, il y aurait moins de conflits.
  • La différence de culture, de religion…, nous aide à progresser si on essaie de ne pas juger l’autre
  • C’est important d’être d’abord en paix avec soi-même, pour permettre une meilleure écoute  de l’autre, pour gérer les conflits de manière pacifique

Et à exprimer des paroles de foi :

  • Je crois en l’homme quel qu’il soit. Jésus va à la rencontre de tous sans juger.
  • J’ai foi en l’autre, foi en l’homme.
  • Tout ce que je vis humainement, je le relie à ma foi.

Nous avons terminé par la prière de St François d’Assise :

Prière pour la paix

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix
Là où il y a de la haine, que je mette l’amour
Là où il y a l’offense, que je mette le pardon
Là où il y a la discorde, que je mette l’union
Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité
Là où il y a le doute, que je mette la foi
Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance
Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie

L’équipe de La Mézière,Secteur Rennes nord ouest

 

 

Logo ACO

Action Catholique Ouvrière (ACO)

Maison diocésaine
45 rue de Brest, CS 34210, 35042 Rennes cedex
Tél. : 02.99.14.35.57
Mél. : aco35@outlook.fr
Site : http://acofrance.fr/
Permanences :
Lundi, Jeudi, Vendredi  : 9h-12h30 / 13h30-16h
Mardi 9h-12h / 13h30-17h15
Responsables :
Présidente : Marie-Christiane Moranzoni
Permanente : Laetitia Gautier

Les autres mouvements et associations

> Tous les mouvements et associations