La confiance est-elle encore possible ?

Communauté Chrétienne n° 199 – mars 2019

Les citoyens de la planète ne croient plus, à tort ou à raison, dans l’efficacité des institutions internationales pour décider des mesures fortes pour le climat, pourtant reconnues comme nécessaires.
De même la crise des « gilets jaunes » a mis en lumière l’ampleur de la défiance d’une partie des Français envers les institutions politiques.
Et dans l’Église aussi, la crise de la pédophilie est le signe d’une confiance rompue, qu’il sera difficile de restaurer. Comme si notre société était atteinte d’une crise de confiance généralisée à l’encontre de ses institutions représentatives. À quelles conditions gouvernants et gouvernés peuvent-ils de nouveau tisser des relations de confiance ?
Il est un domaine important dans notre vie où le baromètre de la confiance est le plus élevé. La confiance s’élève à plus de 90% pour la famille.

 La parole tout d’abord aux jeunes de l’aumônerie paroissiale : qui sont-ils ? Que disent-ils sur la confiance ? Avec quels mots disent-ils leur foi de chrétiens ?…pour terminer par un extrait du document final du Synode des jeunes (2018).
Ensuite dans le cadre de la catéchèse des enfants, nous entendrons enfants et parents parler de la confiance.

Joseph

Les jeunes de l’aumônerie qui sont-ils ?

‘Ils ont entre 13 et 16 ans, nous les retrouvons deux vendredis par mois. Leur participation est vivante et dynamique. Ils apprécient de se retrouver pour le partage et la prière ; dans un climat d’amitié de confiance et de sincérité.
Deux jeunes filles demandent actuellement à être baptisées, six autres se mettent en route vers la Confirmation. A l’adolescence, ces demandes sont l’expression d’une recherche personnelle du jeune.
L’aumônerie est un lieu d’Église ; ils désirent qu’elle soit pour eux un espace de convivialité, un lieu où ils se sentent accueillis dans leur diversité, où ils peuvent s’exprimer avec confiance, et être reconnus, un groupe dans lequel ils peuvent vivre quelque chose de la Foi avec d’autres. ‘

Équipe d’animation : Julie, Jean-Christophe, Marie-Antoinette

Voici ce qu’ont dit des jeunes de l’aumônerie : c’est quoi la confiance pour toi ?

C’est un cadeau que l’on fait, c’est important pour l’autre.
– Elle nous aide à nous renforcer et à nous ouvrir.
– La confiance est difficile à donner.
– C’est se sentir soutenu.
– C’est être bien avec quelqu’un.
– Elle ne se donne pas à n’importe qui.
– C’est surmonter des situations ensemble dans les hauts comme dans les bas.

La conclusion du débat des 15 jeunes présents à cette rencontre :
« La confiance, c’est un pilier dans la vie qui nous permet d’avancer en nous ouvrant aux autres avec le cœur qui parle. »

Et la confiance en Dieu ?

– La foi c’est faire confiance à Dieu.
– Je suis croyant, et j’ai confiance en Dieu,
– Dieu m’aide à pardonner.
– C’est pas toujours facile, j’ai des doutes, je suis en recherche.

Petites pépites des jeunes : et Jésus ?

‘Et toi, que dis tu ? Qui suis-je  pour toi ?’ St Matthieu 16,3,18
– Jésus, c’est l’Amour –C’est pas une perte de temps d’être avec lui.
– Mon frère, mon maître, il est tout pour moi. – Comme un Père ».
– Sauveur, guide, tout puissant – Il  est à l’écoute, il comprend.
– Messager de Dieu – Protecteur -Envie de me rapprocher de Lui ».
– Le fils de Marie et de Dieu – Mais ce n’est pas juste pour Joseph !

Voici ce qu’ont dit les parents des jeunes (lors d’une rencontre en vue de la Confirmation)

– Même au bord du trou, on a tort d’avoir perdu la foi, Elle peut être un ressort pour s’en sortir.
–  La foi donne du sens à ma vie.
– Parfois, on est en contradiction avec nos enfants. En tant que parents, on doit donner des preuves ; les jeunes ont besoin de preuves
– Accepter l’engagement personnel de foi de mon enfant.
– Les sacrements sont signes de Dieu pour les hommes.
– La foi ne s’apprend pas, elle se reçoit de Dieu.

 « Prendre soin des jeunes »  n’est pas une tâche facultative pour l’Église,

C’est une part substantielle de sa vocation et de sa mission dans l’histoire. C’est cela qui est à la racine de l’enjeu spécifique du Synode : comme le Seigneur a marché avec les disciples d’Emmaüs, l’Église est invitée à accompagner tous les jeunes, sans exception, vers la joie de l’amour. » ….

«Il cheminait avec eux»…Tout part d’une écoute empathique qui, avec humilité, patience et disponibilité, doit permettre de vraiment dialoguer avec la jeunesse, en évitant des «réponses préconçues et des recettes toutes prêtes». Les jeunes, en effet, veulent être «écoutés, reconnus, accompagnés» et désirent que leur voix soit considérée comme «intéressante et utile dans le domaine social et ecclésial». L’Église n’a pas toujours eu cette attitude, reconnaît le Synode ……

Face à des phénomènes comme la mondialisation et la sécularisation, les jeunes évoluent vers une redécouverte de Dieu et de la spiritualité, et ceci doit être une stimulation, pour l’Église, à investir le dynamisme de la foi.’

Synode 2018 « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel »
Quelques lignes de l’introduction du document final .18 décembre 2018

Dans le cadre de la catéchèse des enfants sur la paroisse St Luc, nous avons pu entendre des parents et des enfants parler du vécu autour de la confiance.

Voici ce qu’ont dit des enfants sur la confiance :

pouvoir confier un secret à quelqu’un, savoir garder un secret
– quand on peut croire en quelqu’un, on sait qu’on ne va pas être trahi
– une personne qu’on peut suivre
– quelqu’un sur qui on peut compter, sur qui on n’a pas de doute.

Voici ce qu’ont dit des parents :

Je fais confiance à mon enfant pour  – prendre soin de ses affaires- l’amitié avec ses copains – débarrasser la table, ranger – respecter les autres.

Mon enfant me fait confiance pour– que l’on soit honnête envers lui – lui transmettre nos valeurs – les conseils qu’il me demande, les explications par rapport à ses cours.

Je fais confiance à ceux qui m’entourent pour –me soutenir en cas de difficultés – leur confier nos affaires – demander des conseils.

J’ai besoin de la confiance des autres pour – me faire confiance à moi-même – se prouver que l’on est capable – entreprendre des choses, prendre des initiatives – leur faire confiance à  mon tour.

Faire confiance en Dieu, pour moi, c’est -lui confier mes enfants, ma famille et mes amis – lui confier mes prières – lui demander de l’aide.

 Quelques mots :

Croire en l’autre. Etre franc et loyal avec lui. Communiquer et aimer. Ecouter.

 

logo St Luc1

  • Coordonnées
  • Saint-Luc, 8 avenue Winston Churchill
    35000 Rennes
    Tél. : 02.99.14.32.40
    Mél. : jopouriel@wanadoo.fr

 

"A noter dans votre agenda"

En mémoire des 800 ans de la rencontre entre St François d’Assise et le sultan Al-Kamil

Samedi 07 septembre : Rennes - Maison des associations , 6, cours des Alliés - 15h30 :
CONFERENCES du Frère Gwénolé JEUSSET, franciscain et Mr Omero Marongiu-Perria, universitaire musulman, suivies d’échanges :
quel enseignement pour aujourd’hui ?
Entrée libre.

Puis à 19 h, TEMPS CONVIVIAL dans les salles de l’église St Luc de Rennes, rue de Bourgogne, avec repas partagé…

Chrétiens et musulmans, nous sommes appelés aujourd’hui à vivre ensemble une fraternité universelle.

Contact : jopouriel@wanadoo.fr
02 99 14 32 41

Les autres paroisses

> Toutes les paroisses