« Je crois à la sainte Eglise… »

Communauté Chrétienne n° 206 NOVEMBRE 2019

 

Dans le Symbole des Apôtres nous confessons ‘ Je crois à la SAINTE Eglise Catholique…’. Dans le Symbole de Nicée-Constantinople, nous proclamons et cela depuis le 4ème siècle :’Je crois en l’Eglise une, SAINTE, catholique et apostolique’. L’Eglise est sainte. Qu’en est-il aujourd’hui ? Qu’est-ce que cela signifie ?

 

Voici ce que le Père Jean-David Soumah qui a vécu et servi sur notre paroisse l’année pastorale passée a apporté lors du Conseil Pastoral Paroissial du 14 septembre : – extraits

« Dire aujourd’hui ‘l’Eglise est sainte’ pose problème pour beaucoup, croyants et incroyants, après les révélations des affaires de pédophilie et des abus sexuels dans l’Eglise. Et sur le banc des accusés, des hauts responsables dans la hiérarchie de l’Eglise. Quand on sait que le ‘poisson pourrit par la tête’ (proverbe africain) la sainteté de l’Eglise est remise en question par beaucoup de nos contemporains. On comprend, c’est humain.

Cependant, l’Eglise, composée d’hommes et de femmes pécheurs, ne tire pas sa sainteté de ses membres. Elle ne se résume pas non plus à sa hiérarchie. L’Eglise tire sa sainteté de Dieu, le Seul Saint.

En effet, Dieu est l’auteur, le principe premier de l’Eglise. L’Histoire Sainte (parce qu’elle relève principalement de Dieu) nous permet de l’affirmer. C’est Dieu qui s’est ‘créé’, qui s’est cherché un peuple. Il va se constituer un peuple saint, non pas à cause des mérites des membres (il est ‘un peuple au cœur endurci et à la nuque raide’) qui le composent, mais à cause de sa sainteté à lui et de son amour de prédilection pour ce peuple.’…vous serez mon domaine particulier parmi tous les peuples et vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte’ (Exode 19,5-6)

On s’aperçoit ici que ce qui est saint, c’est ce qui est ‘mis à part’ par Dieu, qui appartient spécialement à Dieu, qui n’est pas de l’ordre du profane mais de celui du sacré, indépendamment des critères moraux quant aux personnes qui doivent cependant mener une vie morale selon les commandements de Dieu… En soulignant la sainteté de Dieu et du peuple saint de Dieu, l’Ancien Testament pose déjà les fondements de la sainteté de l’Eglise.

En s’appelant ‘Eglise’ la première communauté chrétienne se reconnaît dans l’assemblée née du Sinaï ; En elle, Dieu le Père ‘convoque son peuple’ de tous les confins de la terre par Jésus le Christ dans la communion de l’Esprit-Saint (dimension trinitaire de la sainteté de l’Eglise).

‘L’Eglise …est aux yeux de la foi indéfectible sainte. En effet, le Christ, Fils de Dieu qui, avec le Père et l’Esprit, est proclamé ‘seul saint’, a aimé l’Eglise comme son épouse. Il s’est livré pour elle, afin de la sanctifier. Il se l’est unie comme son Corps et l’a comblée du don de l’Esprit-Saint pour la gloire de Dieu’ (L.G. 39-Constitution dogmatique sur l’Eglise). L’Eglise est donc’ le Peuple saint de Dieu’(L.G.12) et ses membres sont appelés ‘ saints’ (Actes 9,13 ; I Co 6,1 ; 16,1)…

L’Eglise est intimement unie au Christ ; elle est habitée par Lui, en communion avec le Père et l’Esprit-Saint. La sainteté du Christ déteint sur son Corps, l’Eglise (domaine de la foi chrétienne).

L’Eglise, sanctifiée par le Christ, devient sanctifiante : ’L’Eglise, unie au Christ, est sanctifiée par lui ; par lui et en lui, elle devient aussi sanctifiante. Toutes les œuvres de l’Eglise tendent, comme à leur fin, à la sanctification des hommes dans le Christ et à la glorification de Dieu’ (S.C.-Constitution conciliaire sur la liturgie). ‘C’est en elle que nous espérons (l’Eglise) la sainteté par la grâce de Dieu’ (LG 48 – Constitution dogmatique sur l’Eglise)

L’Eglise est le dépôt de la plénitude des moyens du salut. C’est un signe de sa sainteté. Selon le décret sur l’œcuménisme ’C’est dans l’Eglise qu’est déposée ‘la plénitude des moyens du salut’

L’Eglise est à la fois sainte et marquée par le péché. Tandis que le Christ saint, innocent, sans tache, venu uniquement pour expier les péchés du peuple, n’a pas connu le péché, l’Eglise, elle, qui renferme les pécheurs dans son propre sein est donc à la fois sainte et appelée à se sanctifier et poursuit constamment son effort de pénitence et de renouvellement (LG 8 ; I Jean 1,8-10). La sainteté est donnée par Dieu comme une grâce qui subsiste malgré l’infidélité des hommes…

La sainteté de l’Eglise appelle à la sainteté de tous ses membres, à  la sainteté de chacun de nous. Les membres de l’Eglise sont appelés à se convertir. Si le péché affecte toute l’Eglise, la sainteté de chacun peut aussi la faire grandir. La réponse de chacun face aux ‘scandales dans l’Eglise’ est plus la conversion personnelle qu’une révision de vie de sa discipline ou de ses institutions. »

Quelques réflexions de paroissiens présents à la soirée du 25 octobre autour de’ l’Eglise sainte !?’

« Les baptisés sont appelés à une marche vers la sainteté…c’est un appel personnel. Jusqu’ici, je ne m’étais pas posé la question de la sainteté reliée à l’amour du Christ et des autres que j’essaie de vivre. Elle était quelque chose d’inaccessible, alors qu’elle est faite pour moi et pour chaque baptisé ‘‘Sans actes de charité, il  n’y a pas de sainteté ».

Paroles exprimées lors des derniers baptêmes de petits enfants à St Luc

Tout d’abord la profession de foi des parents de Bélén qui fut baptisée le samedi 05 octobre à St Luc. Elle fut composée et lue par ses parents, Natalia et David lors de la messe :

« Je crois en Dieu Père et créateur qui a créé la terre et l’a confiée à tous les hommes ; il nous donne tout ce qui est beau ; il nous donne les plus précieux cadeaux : l’amour, la vérité, la pardon, la compassion et la miséricorde.

Je crois en Jésus-Christ, Fils de Dieu qui est devenu humain et qui est mort sur la croix, par amour des hommes. Il est Vivant. Il habite dans nos coeurs; il se fait petit dans le pain car il est humble ; il s’est livré pour nous ; il a apporté le pardon de nos péchés.

Je crois en l’Esprit-Saint, le souffle de bonheur et de paix qui nous accompagne, nous inspire, nous guide et nous donne la force.

Je crois en l’Eglise catholique, notre maison, celle qui nous accueille et nous rassemble comme une famille« .

Témoignages des parrains et marraines d’Astrid et Timothée baptisés le 20 octobre

‘Timothée, c’est un grand bonheur pour nous de témoigner de ton premier sacrement et de ton entrée dans la maison du Seigneur. Nous faisons le serment de t’accompagner, de te guider et de te protéger tout au long du chemin spirituel que nous parcourrons ensemble. Que la grâce du Seigneur soit toujours sur toi ! Nous ferons de ton bonheur notre profession de foi ; Vous les parents, Valérie et François-Charles, merci pour nous avoir confié cette responsabilité et nous nous efforcerons d’en être dignes’

‘Astrid, nous sommes honorés et fiers d’avoir été choisis pour être parrain et marraine. C’est une responsabilité que nous avons acceptée avec joie  –et non sans inquiétude-. Nous remercions les parents pour leur confiance. Nous tâcherons de nous en montrer dignes. Ton baptême est la première étape de ton chemin de chrétienne. Nous te souhaitons la bienvenue dans cette communauté. Nous serons là dans les plus beaux jours, mais aussi les plus sombres pour t’accompagner dans la vie et sur le chemin de la foi. Nos oreilles seront toutes attentives pour t’écouter, même pour ce que tu n’oseras pas dire à papa et maman. Nous serons présents, disponibles et, nous l’espérons, de bon conseil.

Astrid, nous te souhaitons tout le bonheur que tu mérites et même plus encore, plein d’amour. Plein de bisous !’

logo St Luc1

  • Coordonnées
  • Saint-Luc, 8 avenue Winston Churchill
    35000 Rennes
    Tél. : 02.99.14.32.40
    Mél. : jopouriel@wanadoo.fr

 

"A noter dans votre agenda"

 :arrow: Messe des familles :

 :arrow: Permanences d'accueil paroissial

  • à St Luc, plus de permanence le Jeudi soir
  • à Beauregard, aucune permanence

Les autres paroisses

> Toutes les paroisses