Dimanche 2 février 2020 : fête de la vie consacrée

Communauté Chrétienne n° 209 – Février 2020

 

Témoignages de Sœurs de la Communauté de l’Immaculée  de Saint Méen Le Grand qui a 50 ans de présence sur la paroisse

 

En 1967, Maurice Renault, curé de la nouvelle paroisse Saint Luc demande à la congrégation des sœurs de l’Immaculée de Saint Méen de lui donner une communauté de sœurs qui vivrait sur le quartier, où les tours et les immeubles se construisaient au cœur d’une population assez jeune qui arrivait surtout du monde rural. Cette année-là, la congrégation n’a pu envoyer qu’une sœur qui est engagée comme éducatrice paroissiale à la paroisse où il y avait 5 prêtres. Elle rejoignait la communauté présente au Séminaire.

Au mois d’août 1969,  arrive la première communauté composée de 5 sœurs. Elles logent dans un appartement au 6 Boulevard d’Anjou. Chacune a un travail professionnel.  Simone arrivée en 1967 continue son engagement à la paroisse, Deux travaillent à Pontchaillou (infirmière et aide-soignante). Les deux autres continuent leur engagement d’enseignante à l’Immaculée et à l’école Sainte Marie .

 🙂 Témoignage de Simone Métivier arrivée en 1967

« Le  presbytère n’était pas fini, les 5 prêtres vivaient dans des appartements du quartier : rue Jean Moulin, square du Dauphiné…Personnellement, je faisais partie de la communauté du Séminaire … J’arrivais  le matin à St Luc pour l’Eucharistie de 8 H 3O  et restais sur place pour le travail…
Nous recevions à la sacristie(les salles du presbytère étaient toujours en travaux) les personnes  qui venaient  simplement pourparler… ou pour demander le Baptême pour leur enfant ou une Messe pour un membre de leur famille…Nous  prenions le temps de les accueillir et de les écouter autour d »une table préparée pour eux…
Je suis arrivée là, avec joie… Je me suis vite intégrée à l’équipe de prêtres et à la population…Je faisais partie de la communauté du Séminaire… Je prenais le repas du midi au self de la rue de Brest ou de la résidence St J.B. de la Salle et le mercredi avec les prêtres au presbytère…L’après-midi, je préparais les rencontres de parents et des catéchistes. J’allais  à la rencontre des gens dans le quartier, à la recherche de catéchistes dans les » tours et les immeubles  » qui se construisaient à cette période…Tout était à inventer et à construire…
A cette période, nous avions 1400 enfants et jeunes au caté…Les 5 prêtres ne suffisaient pas… Il nous fallait chercher et former des catéchistes, accueillir et écouter les parents venant inscrire leurs enfants au caté,  assurer  la rencontre des jeunes parents   pour  « l’éveil à la foi » de leur enfant…encourager les catéchistes des CE1-CE2 – CM1-CM2 à se retrouver avec un membre de notre équipe pour approfondir leur foi à partir des programmes proposés spécialement pour les enfants  des  « grands-ensembles »…
Ces catéchistes accueillaient chaque semaine les enfants chez eux par petites équipes de 5-6… Ce qui leur a permis aussi de faire connaissance,  de créer des liens avec les voisins et les habitants du quartier…. de se retrouver  pour parler tout simplement…
Pour moi, ces 33 années vécues au début du quartier et de la Paroisse St Luc où tout était à créer, à inventer avec les prêtres et les chrétiens de ce quartier, pour « vivre l’Evangile au cœur de ce monde », ont été des années de bonheur vraiment, de joie de découvrir cette jeune population et de cheminer avec elle… »

Le 2 février 1979, la communauté aménage dans la tour du 7 rue du Nivernais au 4ème étage où elle réside encore. Trente sœurs y sont passées.

 

 🙂 Témoignage de Jeannine Bénis 

« Envoyée dans cette communauté en 1973, c’était pour entreprendre des études d’infirmière au centre hospitalier. Y travaillant de 1976 à 1982, j’ai surtout été présente au milieu de l’hôpital .Dans mes temps disponibles, j’ai participé à la formation des enfants dans le cadre de la catéchèse familiale. Je me suis jointe aussi à des militants investis dans le quartier, à la CSCV (Confédération Syndicale du Cadre de Vie). Ayant quitté en 1982 pour une autre région, la Nièvre, j’ai été amenée à y revenir 34 ans après en 2017.  Là, j’ai découvert que la population a bien changé. »

 

 🙂 Témoignage de Marie-Michelle Lorée 

« Je suis arrivée à Rennes en 1991. Il me restait 5 ans à travailler. A ma retraite, la congrégation m’a demandé d’aller chez les Spiritains qui occupaient St Marc, comme employée de maison, faire le ménage, la cuisine et l’entretien du linge. Je l’ai fait avec joie et j’ai gardé de bonnes relations avec eux. J’ai beaucoup appris avec ceux qui étaient engagés en Afrique. Ensuite, quand ils ont quitté Villejean, j’ai d’abord fait l’accueil à la paroisse Saint Luc. Maintenant je rends visite à des personnes seules,heureuses d’avoir une visite pour pouvoir parler. »

 

 🙂 Témoignage de Léa Ramaré 

« En septembre 2002, je suis arrivée à la Communauté du 7 rue du Nivernais à Villejean. Là, je rejoignais Yvonne Bramoullé, Marie Esnaudet Marie Michelle Lorée.
Très vite, Père Jean Delaunay m’a appelé pour accompagner des jeunes en JOC. Je garde un très bon souvenir de « mes jeunes apprentis »  qui partageaient volontiers leurs galères, leur vie à l’école et chez le maitre de stage. Bien sûr, ils étaient heureux de se retrouver. J’ai dû les bousculer pour qu’ils soient réguliers aux rencontres et qu’ils s’investissent dans leurs études et stages… En même temps, cela a été une richesse pour moi car une grande ouverture sur le monde du travail et de l’école. Nous avons vécu une rencontre Nationale à Bercy ; ce fut une « Grande Journée » qui est restée dans nos cœurs.
Jean Delaunay m’a également proposé de rentrer dans une équipe ACO. Là, nous avons vécu des temps forts de partage des situations des uns et des autres.
La Pentecôte 2012 au Stade Rennais, où il y avait foule, c’était grandiose et très priant. Déléguée par la Paroisse Saint Luc avec six personnes  de Villejean, nous avons pris part à la Rencontre Nationale « DIACONIA 2013 » à Lourdes. Que de grands moments nous avons vécu ! Nous avions des temps ensemble dans la basilique souterraine : prières, interventions, des temps dans différents ateliers,  des temps entre nous. L’Eucharistie finale a été une clôture merveilleuse de ces jours de fête. Maintenant, je vis une autre situation bien différente, je suis donc au Congo-Brazzaville depuis septembre 2013. Là, mon engagement pastoral est à la CARITAS paroissiale… »

 

Actuellement 4 sœurs sont présentes à la communauté. Leur mission s’adapte à leur possibilité, car toutes connaissent le vieillissement. 

Notre projet : Nous sommes envoyées sur le quartier de Rennes-Villejean- paroisse Saint Luc, au milieu d’une population multiculturelle aux appartenances religieuses variées.

Selon nos possibilités Etre présentes et collaborer avec d’autres sur le quartier, la paroisse, le diocèse à des projets et des actions au service des autres (Service de la congrégation : Maison-Mère et visites aux sœurs hospitalisées. Proximité fraternelle dans la Tour. Pastorale de la Santé. Accompagnement des obsèques. Equipe liturgique. Activités à la Maison de Quartier, Centre Social.  OPAR. Solidarité avec les migrants (CCFD Terre Solidaire, Bienvenue, Secours Catholique)

logo St Luc1

  • Coordonnées
  • Saint-Luc, 8 avenue Winston Churchill
    35000 Rennes
    Tél. : 02.99.14.32.40
    Mél. : jopouriel@wanadoo.fr

 

"A noter dans votre agenda"

 :arrow: Messe des familles :

 :arrow: Permanences d'accueil paroissial

  • à St Luc, plus de permanence le Jeudi soir
  • à Beauregard, aucune permanence

Les autres paroisses

> Toutes les paroisses