La Parole de Dieu du 17 janvier 2021 méditée par… Saint Jean-Paul II

jean-paul-2

Saint Jean-Paul II (1920-2005)

Pape (264e) de 1978 à 2005 (✝ 2005)

 

Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ ? (1·Corinthiens 6, 15). L’Apôtre voit dans le mystère de la «rédemption du corps» accomplie par le Christ la source d’un devoir moral particulier qui engage les chrétiens à la pureté, celle que Paul lui-même définit dans une autre Épître comme devoir pour l’homme d’user du corps qui lui appartient avec sainteté et respect (1·Thessaloniciens 4, 4).

L’Esprit Saint qui, selon les paroles de l’Apôtre, demeure dans le corps humain comme dans son propre temple, l’habite et y opère avec ses dons spirituels. Parmi ces dons, connus dans l’histoire de la spiritualité comme les sept dons de l’Esprit Saint, celui qui s’adapte le mieux à la vertu de pureté semble être le don de la piété.

Si la pureté prédispose l’homme à user du corps qui lui appartient avec sainteté et respect comme nous le lisons dans la première épître aux Thessaloniciens (1·Thessaloniciens 4, 3-5), la piété qui est un don de l’Esprit Saint, semble favoriser particulièrement la pureté en rendant le sujet humain sensible à cette dignité qui est le propre du corps humain, en vertu du mystère de la création et de la Rédemption.

La pureté, en tant que vertu ou capacité d’user de son corps avec sainteté et respect, alliée au don de la piété, en tant que fruit de l’habitation de l’Esprit Saint dans le temple du corps, actualise en celui-ci une dignité d’une telle plénitude dans les rapports entre personnes que Dieu lui-même y est glorifié. La pureté est la gloire du corps humain devant Dieu.

Elle est la gloire de Dieu dans le corps humain par lequel se manifestent la masculinité et la féminité. De la pureté jaillit cette singulière beauté qui imprègne tout le domaine de la coexistence réciproque des hommes et permet d’y exprimer la simplicité et la profondeur, la cordialité et l’authenticité incomparable de la confiance personnelle.

 

 

galet