Diocèse de Rennes

Lettre de la paroisse Saint Eloi du Garun pour le 26 septembre 2021

Chers paroissiens,

 

Voilà ! La rentrée s’installe et on commence à y voir plus clair !

39 – Feuille paroissiale – 26 septembre au 3 octobre 2021

 

Un coup d’œil panoramique sur ces jours-ci pour avoir un aperçu de la vie paroissiale.

  • En ce mois de septembre, beaucoup de baptêmes, dont un ce samedi à Montauban.
  • Bénédiction de la statue rénovée de saint Maurice, samedi matin, 11h, école Saint-Maurice, Montauban.
  • Un mariage à Irodouër, samedi, le dernier prévu cette année dans notre paroisse.
  • Les deux messes : samedi 18h à Saint-Uniac et dimanche 11h à Montauban.
  • La rencontre des « Eglises Vertes » d’Ille-et-Vilaine, dimanche après-midi, à l’église Saint-Augustin, Rennes. Nous sommes cinq personnes de la paroisse à y participer.
  • Rencontre avec l’équipe chargée de la Pastorale au Collège-Lycée La Providence et Saint-Nicolas, lundi.
  • Lancement du Club J, aumônerie paroissiale des ados, lundi 18h, salle paroissiale.
  • Rencontre des parents des enfants de 4 à 6 ans, pour la catéchèse du Bon Berger, inspirée de maria Montessori, mardi 28, 20h, au presbytère de Médréac.

__________________________________________________________________

Le Congrès Mission, les 1,2,3 octobre, à Rennes.

Congrès Mission - YouTube

Je me suis inscrit pour la journée consacrée aux prêtres, le vendredi 1er octobre.

Voici le programme.

 

1er, 2 et 3 octobre,

Congrès Mission 2021

2 000 participants sont attendus dans la capitale bretonne pour le premier Congrès Mission décentralisé pour le Grand Ouest. Évènement d’Église enthousiasmant permettant à des chrétiens de tous horizons et sensibilités de se retrouver le temps d’un week-end, d’échanger de bonnes idées, et de partager la joie de croire en Dieu.

Objectif : susciter un grand élan pour l’annonce de l’Évangile, en donnant des clés pour permettre à tous les chrétiens de la vivre !

 

 

Voici ce que vous allez vivre pendant le Congrès Mission :

 

Prière et mission : Laudes, Messes, Veillées, lectio, évangélisation directe dans la rue. Le Congrès Mission est rythmé par ces temps où nous nous retrouvons pour écouter la parole de Dieu et se laisser transformer par elle.

Tables rondes : une dizaine de tables rondes réunissent 3 ou 4 intervenants et leur permettent d’échanger sur des sujets de fond.

Ateliers : une centaine d’ateliers proposés tout le long du week-end avec des acteurs de terrain qui témoignent de la manière dont ils vivent concrètement la mission en paroisse, au travail, en famille…

Village : les associations chrétiennes présentent leurs initiatives missionnaires. Un lieu pour faire de belles rencontres et partager de nouvelles idées. Venez rencontrer les exposants de l’Ouest.

Culture : des artistes sont toujours présents pour annoncer le Christ autrement. Projection de film. Spectacle missionnaire. Comédiens.

 

Information et inscription : congresmission.com à section « Rennes ».

Les inscriptions sont ouvertes ! Tarif : 45€ en standard ou 65€ en soutien. Des tarifs préférentiels sont disponibles pour ceux qui acceptent de donner un coup de main à l’organisation (tenue de la buvette, bagagerie…) et pour les groupes (35€).

Nous avons besoin de votre aide pour héberger à  le 1 et 2 octobre un millier de congressistes venant des 10 diocèses voisins. Merci pour vos propositions sur logementcm21@gmail.com.

 

 

Programme :

Vendredi 1er octobre

·       08:30 – 20:00 : Journée fraternelle des prêtres et diacres en vue du sacerdoce.  Saint-Melaine

·       08:30 – 18:00 : Journée fraternelle pour les couples missionnaires

·       20:00 – 23:00 : Plénière d’ouverture du CM. – Cathédrale 

 

Samedi 2 octobre

·       09:00 – 10:30 : Être missionnaire, c’est laisser déborder son cœur. – Saint-Melaine. P. Erwan Barraud, Mme Sylvie Foulonneau, Mme Alexia Vidot

·       09:00 – 10:30 : La paroisse aux 99 brebis retrouvées : utopie ou réalité ? – Cathédrale. M. Eric Rohr, Mme Aude de Boudemange, P. Arnaud de Guibert

·       09:00 – 10:30 : Pour bâtir la Maison Commune, je m’engage…  – Saint-Étienne. M. Yann Bucaille, Mme Clotilde Brossollet

·       09:00 – 10:30 : Crises : le temps où Dieu « fait toute chose nouvelle ».  – Saint-Germain. Mme Jeanne-Françoise Hutin, Mme Camille Gancel, M. Erwan Le Morhedec

·       09:00 – 10:30 : En mission auprès des jeunes : révéler les talents pour révéler le Christ.  – Auditorium Saint-Martin. Mme Julie Le Rouge, Mme Blandine Delanoy

·       11:00 – 12:30 : Messe.  – Cathédrale

·       13:00 – 20:00 : Village des initiatives.   – Collège Notre Dame du Vieux Cours

·       14:30 – 16:00 : Le sport, ce formidable terrain missionnaire.  – Saint-Étienne. M. Arnaud Boutheon, Pasteur Joël Thibault

·       14:30 – 17:30 : Mission de Rue.  – Auditorium Saint-Martin

·       15:00 – 16:30 : Film Production du Regard : La transformation pastorale- Saint-Melaine.

·       20:30 – 22:30 : Veillée Pop Louange Ipse Worship.  – Cathédrale

·       20:30 – 22:30 : Veillée Esprit Saint : Dieu agit.  – Saint-Melaine.

·       20:30 – 22:30 : Veillée Spectacle Missionnaire.  – Saint-Germain

 

Dimanche 3 octobre

·       09:00 – 10:30 : Voir Dieu au cœur de l’épreuve du deuil.  – Saint-Melaine. Mme Marie-Axelle Clermont, Mme Clémentine Le Guern, M. Yann Le Guern

·       09:00 – 10:30 : « Les pierres crieront » (Lc 19,40) : quand l’art et le patrimoine disent Dieu.  – Cathédrale. M. Philippe Abjean, Sr. Claire Poizat, Mme Marlène Goulard

·       09:00 – 10:30 : Conversion écologique, conversion au Christ.  – Saint-Étienne. Mme Laura Morosini, Mme Camille Allard, P. Xavier de Bénazé

·       09:00 – 10:30 : Être missionnaires à l’école de Dame Pauvreté.  – Saint-Germain. M. Philippe de Lachapelle

·       09:00 – 10:30 : Cyberchrétien : l’avenir du christianisme ?  – Auditorium Saint-Martin. Mme Élisabeth de Courreges, M. Amaru Cazenave, Fr. Thibaut du Pontavice

·       10:30 – 14:00 : Village des initiatives.  – Collège Notre Dame du Vieux Cours

·       14:00 – 15:00 : Plénière Clôture.  – Cathédrale

·       15:00 – 17:00 : Messe de Clôture.  – Cathédrale

 

__________________________________________________________________

 

Ce qui ne vous empêchera pas de participer

à la rentrée paroissiale et à la Fête de la Création dans notre paroisse

__________________________________________________________________

 

Le Pape invite l’Église en Europe 

«à rayonner la joie contagieuse de l’Évangile»

Le Pape François a célébré jeudi soir une messe en la basilique Saint-Pierre avec le Conseil des Conférences Épiscopales d’Europe (CCEE), qui célèbre cette semaine son 50e anniversaire. Dans son homélie, il a proposé une réflexion sur quelques défis auxquels fait face l’Église sur le continent européen, et sur la nécessité de lui redonner sa «beauté intemporelle», sans vouloir pour autant «restaurer le passé».

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

 

Le Saint-Père s’est appuyé sur les textes du jour pour s’adresser aux présidents des 33 conférences épiscopales du continent européen membres du CCEE, organe continental créé sous l’impulsion de saint Paul VI. Son homélie était articulée autour de trois verbes, «réfléchir, reconstruire, voir».

 

Renouer avec le prophétisme de la charité

«Réfléchir» est une invitation de Dieu rapportée par le prophète Aggée. Elle est encore valable pour les chrétiens européens d’aujourd’hui, parfois tentés de «rester tranquillement dans nos structures, dans nos maisons et nos églises, dans nos sécurités données par les traditions, dans l’établissement d’un certain consensus, tandis que tout autour les églises se vident et que Jésus est de plus en plus oublié», a expliqué le Pape.

François a également dénoncé la «dictature du consumérisme», et la tendance, empreinte de regrets, à lister «tant d’autres -ismes». Mais tout cela est «stérile» et nous éloigne d’une réflexion plus profonde, a fait remarquer le Souverain Pontife: «ressentons-nous de l’affection et de la compassion pour ceux qui n’ont pas eu la joie de rencontrer Jésus ou qui l’ont perdue ? Sommes-nous tranquilles parce que dans le fond il ne nous manque rien pour vivre ou bien sommes-nous préoccupés de voir tant de frères et sœurs loin de la joie de Jésus ?»

Et le Pape d’inviter à retrouver «la saveur de la charité», car «seul l’amour rassasie le cœur». «Se concentrer sur les différentes positions dans l’Église, sur les débats, les agendas et les stratégies, et perdre de vue le véritable programme, celui de l’Évangile», c’est-à-dire «l’élan de la charité, l’ardeur de la gratuité», est un problème aux yeux du Successeur de Pierre. «La voie de sortie des problèmes et des fermetures est toujours celle d’un don gratuit. Il n’y en a pas d’autre», a-t-il insisté.

 

S’attacher aux racines sans les absolutiser

Autre engagement important pour la «maison commune européenne», celui à «reconstruire», ce qui consiste à «quitter les facilités de l’immédiat pour revenir à la vision clairvoyante des pères fondateurs, une vision prophétique et d’ensemble, parce que eux n’ont pas cherché le consensus du moment mais rêvaient le futur de tous». Cette attitude vaut aussi pour l’Église, a ajouté le Pape. «Pour la rendre belle et accueillante, il faut regarder ensemble l’avenir, pas restaurer le passé»Le Saint-Père a dénoncé à ce sujet la «mode de cette restauration du passé qui nous tue ; cela nous tue tous».  «Il est certain que nous devons repartir des fondations, (…) a-t-il poursuivi, car c’est de là que l’on reconstruit : de la tradition vivante de l’Église qui se fonde sur l’essentiel, sur la bonne nouvelle, sur la proximité et sur le témoignage», a-t-il déclaré.

Il est nécessaire de s’appuyer non pas «sur ses propres goûts particuliers», ni sur des «pactes et négociations que nous pouvons faire maintenant, disons pour défendre l’Église ou défendre la chrétienté», mais «sur l’adoration de Dieu et sur l’amour du prochain», a déclaré le Successeur de Pierre.

Le Saint-Père a ensuite encouragé les évêques et archevêques membres du CCEE à travailler pour que «l’Église ait ses portes ouvertes à tous et que personne n’ait la tentation de se concentrer uniquement sur la surveillance et le changement des serrures».

 

Les saints, nos guides

L’exemple des saints est aussi source d’inspiration pour notre temps. «Ils ont commencé par changer leur propre vie en accueillant la grâce de Dieu. Ils ne se sont pas préoccupé des temps difficiles, de l’adversité ni des divisions, il y en a toujours eues. Ils n’ont pas perdu leur temps à critiquer ni à culpabiliser. Ils ont vécu l’Évangile, sans se préoccuper d’efficacité et de politique. (…) Aucun programme social, seulement l’Évangile». Et ce choix confiant s’est avéré fécond pour l’ensemble du continent européen : que l’on pense à François d’Assise, Thérèse-Bénédicte de la Croix ou encore Cyrille et Méthode.

La reconstruction, a également indiqué le Souverain Pontife, est un travail d’équipe. «Reconstruire, c’est devenir artisans de communion, tisseurs d’unité à tous les niveaux : non par stratégie, mais pour l’Évangile».

 

Rendre le Christ présent autour de soi

Enfin, bâtir l’Église et la société conduit à «voir». Mais «beaucoup en Europe pensent que la foi est une chose déjà vue, qui appartiendrait au passé», a regretté François, et cela parce que nous n’avons «pas assez manifesté dans nos vies» que Jésus est à l’œuvre, que nous L’avons rencontré. «Parce que Dieu se voit dans les visages et dans les gestes des hommes et des femmes transformés par sa présence. Et si les chrétiens, au lieu de rayonner la joie contagieuse de l’Évangile, proposent à nouveau des schémas religieux éculés, intellectualistes et moralistes, le peuple ne voit pas le Bon Pasteur», a déploré le Saint-Père.

Il faut au contraire témoigner de cet «amour divin» par «des choix sages et audacieux».  À la manière des saints, il s’agit non pas «de démontrer, mais de montrer Dieu», «non pas en paroles mais avec la vie». «Aidons l’Europe d’aujourd’hui, malade de fatigue, (…) à retrouver le visage toujours jeune de Jésus et de son épouse. On ne peut que se donner tout entier pour que cette beauté intemporelle se voie», a conclu le Pape.

__________________________________________________________________

Je vous souhaite un bon dimanche.

Jean-Yves, votre curé