Diocèse de Rennes

Lettre de la paroisse Saint Eloi du Garun pour le 17 octobre 2021

42 – Feuille paroissiale – 17 au 24 octobre 2021

 

Chers paroissiens,

 

Semaine Missionnaire Mondiale 17-24 octobre

« Il nous est impossible de nous taire ! » Actes des Apôtres  4,20

Au début de son message pour la Journée Mondiale de la Mission de cette année, le pape François affirme : « Quand nous expérimentons la force de l’amour de Dieu, quand nous reconnaissons sa présence de Père dans notre vie personnelle et communautaire, il nous est impossible de ne pas annoncer et partager ce que nous avons vu et entendu ».

 « Nous sommes conscients que la vocation à la Mission n’est pas quelque chose du passé ou un souvenir romantique d’autrefois. Aujourd’hui, Jésus a besoin de cœurs capables de vivre leur vocation comme une véritable histoire d’amour, qui les fasse sortir aux périphéries du monde et devenir des messagers et des instruments de compassion ».

À la fin de son encyclique Fratelli tutti, Tous frères, le pape François reconnaît l’apport, pour sa réflexion sur la fraternité universelle « d’autres frères qui ne sont pas catholiques : Martin Luther King, Desmond Tutu, Mahatma Gandhi et beaucoup d’autres encore. Mais, continue le pape, je voudrais terminer en rappelant une autre personne à la foi profonde qui, grâce à son expérience intense de Dieu, a fait un cheminement de transformation jusqu’à se sentir le frère de tous les hommes et femmes. Il s’agit du bienheureux Charles de Foucauld. 

Il a orienté le désir du don total de sa personne à Dieu vers l’identification avec les derniers, les abandonnés, au fond du désert africain. Il exprimait dans ce contexte son aspiration de sentir tout être humain comme un frère ou une sœur. Il voulait en définitive être « le frère universel ». Mais c’est seulement en s’identifiant avec les derniers qu’il est parvenu à devenir le frère de tous. Que Dieu inspire ce rêve à chacun d’entre nous. Amen ! »  

Frère Denis Chamaret, Saint-Brieuc

__________________________________________________________________

Pour vous tenir informés suite au rapport de la Commission Sauvé sur les abus dans l’Eglise catholique, je vous joins mon homélie de dimanche dernier. A lire et à faire lire autour de vous.

Homélie JYL 10 octobre 2021 28è dimanche B – feuillet

 

En ce moment, le secret de confession fait débat

et je vous en dis quelques mots.

Depuis 47 ans que je suis prêtre, je n’ai jamais entendu un prédateur pédocriminel se confesser de ce péché. Ces gens-là ne viendront pas se confesser de ces actes-là. Ils sont comme schizophrènes, avec deux vies séparées.

Comme prêtres, nous avons été formés à ce genre de situations. Si cela arrivait en confession, alors en dehors du sacrement, on peut engager un dialogue et insister pour que le prédateur aille se dénoncer. On peut même lui proposer de l’accompagner et l’aider dans sa démarche. L’absolution n’est pas donnée s’il n’y a pas le désir de réparer. Dans la tradition catholique, en cas de d’actes graves, l’absolution est conditionnée au fait de se dénoncer à la police. Si le secret de la confession était supprimé, alors plus personne ne serait en confiance pour parler à un prêtre. C’est une ligne de crête très étroite parce qu’il ne faudrait pas que le secret de confession devienne un alibi pour couvrir des crimes. (d’après des paroles de Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Arras)

Cette question va continuer à être travaillée dans les semaines qui viennent.

Le rapport de la commission Sauvé est un don de l’Esprit Saint pour faire la vérité. La vérité vous rendra libres, dit Jésus. Notre monde a tant besoin de l’évangile. Il ne faudrait pas que ces événements empêchent des personnes de s’approcher de Jésus et de vivre de l’évangile et des sacrements.

Je crois beaucoup en la Providence et il se trouve que le pape François est en train de lancer un synode mondial. Il souhaite demander l’avis de tous les catholiques du monde sur la façon de « marcher ensemble » en Eglise, puisque synode veut dire « marcher ensemble ». Nous n’avons pas d’autre choix que de « marcher ensemble », en particulier après la publication du rapport sur les abus dans l’Eglise catholique en France depuis 70 ans.

Jean-Yves, prêtre

Après sa rencontre avec le ministre de l’Intérieur, mardi 12 octobre,

Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président des Evêques de France a publié un communiqué :

« Je demande pardon aux personnes victimes et à tous ceux qui ont pu être peinés ou choqués par le fait que le débat suscité par mes propos, sur France Info, au sujet de la confession, ait pris le pas sur l’accueil du contenu du rapport de la CIASE et sur la prise en considération des personnes victimes. »

Oui, je reprendrai le chemin de l’Eglise, Ouest-France, 14 octobre 2021

MX2651_20211015_164159

__________________________________________________________________

Synode mondial ou comment « marcher ensemble » en Eglise.

 

Le pape François souhaite demander l’avis de tous les catholiques du monde sur la façon de « marcher ensemble » en Eglise, puisque synode veut dire « marcher ensemble ». Nous n’avons pas d’autre choix que de « marcher ensemble », en particulier après la publication du rapport sur les abus dans l’Eglise catholique en France depuis 70 ans.

Pour tous les diocèses du monde, le lancement de ce synode aura le dimanche 17 octobre 2021, et pour nous, diocèse de Rennes, ce sera à Keriadenn, boulevard des Déportés, Saint-Malo, de 11h à 17h.

Notre évêque, Mgr d’Ornellas, demande à chaque paroisse de désigner des « ambassadeurs » pour animer deux réunions, l’une avant Noël et l’autre après Noël5 personnes de notre paroisse vont participer à Saint-Malo et reviendront avec les documents pour animer les deux réunions.

Nous avons dans notre paroisse un trésor : ce sont les petits groupes qui sont disséminés un peu partout et qui sont un maillage du territoire paroissial. Je propose que les deux réunions demandées pour le synode se fassent dans ces petits groupes déjà existants.

 Pour les paroissiens qui ne sont pas dans des groupes, le Conseil paroissial propose que chaque groupe invite des personnes de votre connaissance à venir à ces deux réunions. Belle occasion de montrer ce projet du pape à d’autres personnes et, pourquoi pas, d’élargir les groupes existants.

 

__________________________________________________________________

Nos rendez-vous annuels avec Tous les Saints

et avec nos Défunts approchent.

Célébrations de tous les Saints

et des défunts

 

Célébration communautaire du Pardon,

samedi 30 octobre, 10h30, église de Montauban

Célébration personnelle du Pardon, confessions,

samedi 30, de 18h à 19h30, Montauban

 

Lundi 1er novembre 2021

BOISGERVILLY Messe à 9h30, suivie de la prière au cimetière

LA CHAPELLE DU LOU DU LAC : Temps de prière à 10h au cimetière

IRODOUER Messe à 11h, suivie de la prière au cimetière

LANDUJAN : Temps de prière à 15h, suivi de la prière au cimetière

MEDREAC : Temps de prière à 10h30, suivi de la prière au cimetière

MONTAUBAN : Temps de prière à 15h, suivi de la prière au cimetière

SAINT M’HERVON : Temps de prière à 10h30, suivi de la prière au cimetière

SAINT UNIAC : Temps de prière à 15h, suivi de la prière au cimetière

Mardi 2 novembre,

messe pour tous les défunts, 18h30 à Montauban

 

__________________________________________________________________ 

  

Projection du film

FATIMA

au Ciné-montal

de Montauban de Bretagne

jeudi 4 novembre 2021

à 20h30

 Film de Marco Pontecorvo,

sorti le 6 octobre au cinéma en France.

Durée du film 1h53.

Au Portugal, en 1917, trois jeunes bergers de Fatima

racontent avoir vu la Vierge Marie.

Leurs révélations vont toucher de nombreux croyants

mais également attirer la colère des représentants de l’Eglise

et du gouvernement.

Ils vont tout faire pour essayer d’étouffer l’affaire

et obliger les trois enfants à se rétracter.

Mais la rumeur s’est propagée dans tout le pays. pays.

Les pèlerins affluent à Fatima en espérant être les témoins d’un miracle.

 

Un film à découvrir en famille.

__________________________________________________________________

Je vous souhaite un bon dimanche.

Jean-Yves, votre curé