Diocèse de Rennes

« Je suis avec toi tous les jours” (cf. Mt 28, 20) !

Message de notre Pape François pour la première journée mondiale des grands parents et des personnes âgées (fête de Sainte Anne et Saint Joachin le 25 juillet cette année).

C’est ce message que je voudrais reprendre « je suis avec toi tous les jours ». C’est pour tous les grands parents, mais aussi chacun de nous. C’est un message aussi pour nos « communautés » qui semblent porter le poids de l’âge, et de la difficulté du renouvellement. Comme une forme de stérilité. Le Seigneur connaît chacune de nos souffrances actuelles. Il est aux côtés de ceux qui font l’expérience douloureuse d’être mis à l’écart ; notre solitude, (j’ajoute notre inquiétude, notre petit nombre ne lui sont pas indifférents ). Une tradition raconte que saint Joachim, le grand-père de Jésus, avait lui aussi été exclu de sa communauté parce qu’il n’avait pas d’enfants ; sa vie – tout comme celle de sa femme Anne – était considérée comme inutile. Mais le Seigneur lui envoya un ange pour le consoler. Alors qu’il se tenait tout triste aux portes de la ville, un envoyé du Seigneur lui apparut pour lui dire : « Joachim, Joachim ! Le Seigneur a exaucé ta prière insistante ».

Le Seigneur nous envoie aussi ses messagers à travers la Parole de Dieu, qu’il ne fait jamais manquer à notre vie. Lisons chaque jour une page de l’Évangile, prions les Psaumes, lisons les Prophètes ! Recevons aussi avec joie ceux que le Seigneur nous envoie : les prêtres, les religieuses, les diacres, les laïcs en mission ecclésiale (catéchèse, jeunes, secrétariat, aumônerie), laïcs qui acceptent une responsabilité dans les services, conseils pastoraux ou économiques qui partagent le poids du jour. Regardons-les toujours comme des « envoyés du Seigneur », sinon nous serons toujours dans un monde d’illusion clôt sur nous-mêmes.
Nous serons surpris par la fidélité du Seigneur à travers la diversité des missions et des personnes. En effet, il envoie les ouvriers à sa vigne à toutes les heures de la journée (cf. Mt 20, 1-16), à chaque saison de la vie. « Je peux moi-même témoigner d’avoir reçu l’appel à devenir Évêque de Rome au moment où j’avais atteint, pour ainsi dire, l’âge de la retraite et je ne pensais plus pouvoir faire grand-chose de nouveau. Vous savez que le Seigneur est éternel et ne prend jamais sa retraite, jamais ! » – Pape François.
Jésus dit aux Apôtres : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé » Mt (28, 19-20). Ces paroles s’adressent aussi à nous aujourd’hui et nous aident à mieux comprendre que notre vocation est celle de
conserver les racines, de transmettre la foi aux jeunes et de prendre soin des plus petits. « Écoutez bien : quelle est notre vocation aujourd’hui, à notre âge ? Conserver les racines, transmettre la foi aux jeunes et prendre soin des plus petits. N’oubliez pas cela. »
Amis fougerais, c’est aussi un appel pour nos communautés avec ces trois dimensions : vous aimez conserver les racines… bravo. Le pape François nous y invite. Mais il nous invite aussi à renouveler notre confiance pour transmettre la foi aux jeunes et prendre soin des plus petits. Il y a des moyens nouveaux à vivre et inventer : un lieu pour jeunes et enfants (Ste-Madeleine), le lien internet, le réconfort mutuel en se réunissant par service en doyenné (exemple de la diaconie paroissiale), savoir « trouver les plus petits de l’aujourd’hui » (les écrasés de la vie, blessés affectifs ou de l’histoire).
« Il y a donc une vocation renouvelée pour toi aussi à un moment crucial de l’histoire. Tu te demandes : comment est-ce possible ? Mon énergie s’épuise petit à petit et je ne crois pas pouvoir faire grand-chose. Comment puis-je commencer à me comporter différemment lorsque l’habitude est devenue la règle de mon existence ? Comment puis-je me consacrer à ceux qui sont plus pauvres alors que j’ai déjà tant de soucis pour ma famille ? Comment puis-je élargir mes horizons quand je ne parviens même plus à quitter ma résidence ? »

N’étions-nous pas tournés que vers notre seule résidence ? Notre manière de vivre l’église et notre liturgie. Le Pape nous invite constamment à « sortir ». A inaugurer aussi comme Marie la pastorale de la visite, la pastorale de la « sonnette » (Je viens te visiter au nom de Jésus (Mgr Eric de Moulin Beaufort).

« Je suis toujours avec toi ». Le Pape François continue : « Ta prière est une ressource très précieuse : c’est un poumon dont ni l’Église ni le monde ne peuvent se priver «  (cf. Exhort. ap. Evangelii Gaudium, n. 262).

Merci au Pape de nous réveiller vers la mission. Merci de l’avoir partagée avec vous tous. Je vous bénis au nom du Seigneur Jésus.   Père Jean