Actualités paroissiales

Vivre le Carême au CATE

Le pape François a souhaité mettre cette année sous le patronage de saint Joseph. Aussi, le Service diocésain de Catéchèse propose de vivre ce temps de Carême, qui commence ce 17 février, au rythme de la Lettre apostolique Patris corde – Avec un cœur de père, et des différentes attitudes de saint Joseph qui y sont développées. Différents supports sont conçus pour accompagner les enfants et les parents sur le chemin de Pâques.

Catéchèse : un Carême avec saint Joseph – rennes.catholique.fr


Vivre le Carême en couple

Cette nouvelle année 2021 est consacrée par le pape François à saint Joseph. Il est l’époux de Marie et le père adoptif de Jésus. En suivant son exemple le diocèse accompagne toutes les familles. Plus particulièrement la pastorale familiale se tourne vers le couple.

Ce chemin de 40 jours permettra à chaque couple de s’appuyer sur les vertus de saint Joseph qui s’en est totalement remis à Dieu dans l’ abandon et la confiance.

Bon temps de Carême à chacun !

Télécharger la démarche

 


CTM : temps particulièrement fort de témoignages, 6 février 2021

Samedi 6 Février 2021 à 10h30 en direct !
CTM 35 et Sud Manche vous invitent à un temps particulièrement fort de témoignages.
Nous rejoindre: https://youtu.be/P_Hjjr9zQyg

Ecoutez les témoignages


Parole de l’Évêque – « 4 février : Tous frères ! »

Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°326 – Février 2021

La fraternité est un enjeu essentiel ! Se considérer comme des frères et sœurs est un défi à relever. Ou plutôt un appel auquel nous devons répondre. Pour cela, sachons d’abord l’entendre. Y répondre ensuite, c’est accepter la conversion. Percevons-nous au fond du cœur que l’autre est en vérité un frère, une sœur ? À quelles conversions cela nous appelle-t-il ?

Il s’agit, avec la grâce de Dieu, de convertir son regard sur l’autre afin de passer de considérations sur ses qualités, ses défauts ou ses différences, à de l’estime en raison de sa dignité humaine, de ses capacités d’être plutôt que ses aptitudes à faire. Il s’agit de voir les différences comme des sources d’enrichissement intérieur. Cela suppose une haute idée de l’être humain, une perception intuitive qui pousse tout à la fois à s’émerveiller devant sa beauté et à souffrir quand il est blessé, abîmé.

Apprenons à poser notre regard sur sa vérité intérieure et découvrons sa transcendance. Chaque être humain est unique ! Chacun vit pour aimer et être aimé ; sa capacité d’aimer est bouleversante ! Chacun existe avec sa liberté, si bien qu’il est capable d’accomplir le bien par lui-même, sans que personne ne l’y contraigne ; la liberté se montre ingénieuse à faire le bien ; sa capacité créative est étonnante ! Chacun interroge le sens de la vie et l’exprime en produisant une œuvre d’art ou en se reconnaissant dans celle d’un artiste ; quelle profusion dans ses expressions culturelles ! Chacun cherche la vérité et ne se satisfait pas de demi-mesures ; admirables ces quêtes de vérité en des cœurs ouverts sur l’infini ! Chacun souffre devant la douleur d’autrui et se sent appelé à la solidarité ; magnifiques ces initiatives nées de la compassion grâce à laquelle on prend soin les uns des autres en s’acceptant tous fragiles !

Que dire encore ? L’être humain est spirituel de condition corporelle. Son corps a une grande signification ! Sa valeur ne vient pas de sa matérialité charnelle mais de son  langage. N’est-ce pas avec sa main que la maman exprime la tendresse de son cœur pour son enfant ? N’est-ce pas par les yeux que la personne manifeste son amour à autrui ? N’est-ce pas par les lèvres et la bouche que les croyants expriment leur louange envers Dieu ? N’est-ce pas avec son corps et ses genoux que le priant exprime son adoration devant le Très Haut Seigneur ? Etc.

Saisis par la beauté de l’être humain, nous voulons nous comporter comme des frères et sœurs les uns avec les autres. Plus que cela, ayant conscience que chaque être humain partage la même humanité, nous éprouvons l’obligation de vivre fraternellement. De façon plus haute, Dieu est le Père de tous, reconnaissent les croyants ; aussi est-ce un appel à la fraternité qu’ils entendent au fond de leur conscience. Oui, la fraternité est le lien le plus évident et le plus profond qui relie les êtres humains, fils et filles de l’unique Dieu Père, créés à son image et à sa ressemblance.

En méditant sur tout cela, le pape François et le grand iman Ahmad al-Tayeb ont signé à Abou Dhabi le 4 février 2019 le « Document sur la fraternité humaine ». Un an plus tard a été créé le Haut Comité de la fraternité. Indépendant, il a pour mission de mettre en œuvre ce Document. Et voilà que son travail a abouti à une décision de l’ONU, le 15 décembre 2020 : le 4 février est désormais la « Journée internationale de la fraternité humaine ». La première fois en 2021.

Dès lors, ce 4 février, quelle conversion pour que grandisse la fraternité ? Et si chaque chrétien demandait à l’Esprit Saint d’ouvrir son cœur afin d’entendre et de vivre la parole de Jésus : « Vous êtes tous frères ! »

 


Boîte de Noël : MERCI A TOUS !

Le service de catéchèse des paroisses de Fougères et des environs, en la période de l’Avent, a proposé aux enfants de préparer une boite garnie de bonnes petites choses à offrir à une personne âgée résidant en EHPAD ou à domicile.

 

Le retour a été magnifique ! Les enfants avec leurs parents et beaucoup d’autres paroissiens, ainsi que des membres de l’Eglise Evangélique de Laval ont préparé de jolies boites à offrir la veille de Noël. Ainsi, c’est plus de deux cents « boîte de Noël » qui ont envahi le presbytère avant d’arriver dans les EHPADs et les domiciles. Des résidents de Bel Air, la Catiole, Paron, la Chesnardière, le Foyer de Vie d’Avenel ainsi que quelques personnes à domicile ont bénéficié dans la joie de ces cadeaux anonymes préparés avec attention.

Nous tenons à remercier tous ceux qui ont participé à ce bel élan de solidarité en ce Noël bien particulier ; ces cadeaux ont apporté un peu de douceur à des personnes  qui sont le plus touchées par ce long confinement, leur rappelant qu’elles n’étaient pas oubliées.

Sourire, larmes, des mercis à profusion….Voilà ce que l’on peut retenir lors de la distribution des colis de Noël à l’Ehpad de Paron et de la Chesnardière.
On a pu entendre à plusieurs reprises : « C’est pour moi !!! On pense à moi !!! Merci, merci, merci !!!! »

 


« Prier c’est allumer une lumière dans la nuit »

Prier, c’est allumer une lumière dans la nuit. La prière nous réveille de la tiédeur d’une vie horizontale, élève notre regard vers le haut, rend attentifs au Seigneur; elle permet à Dieu de rester proche de nous. Pour cela, elle nous libère de la solitude et donne l’espérance. (Citation du Pape François 15/12/2020)

Jeudi 31.12 à la Chapelle st Joseph : 11 h 30 à 18 h 30 – Adoration Eucharistique suivie de la Messe 

Jeudi 31.12 de 20 h 00 à  8 H 00 le vendredi 1er Janvier 2021 – Veillée de prière dans nos maisons :
En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu.(LUC CH 6- V12)

Donner 1/2 heure, 1 heure ou plus à Dieu, devant notre coin prière et lui confier notre monde, notre Paroisse, les familles, les souffrants… Lui rendre grâce par des chants, des prières, des psaumes….Donner les dernières heures de son année  pour implorer la miséricorde de Dieu sur l’année écoulée, et les premières pour se préparer à une nouvelle année de grâce et pour recevoir lumière et force afin d’être témoins de l’Amour, de la croix et de la joie !

Vendredi 1er janvier 2021 : Messe à 10 H 00 Chapelle St Joseph


Marché de Noël au Presbytère

logo-jpeg

Cette année 2020 le marché de Noël est délocalisée au presbytère de Fougères. Vous y trouverez des crèches, des couronnes de Noël, des statues, des icônes, des livres pour enfants, des jeux, etc. Il est possible de commander des livres par notre intermédiaire. Appelez Christine au 06.63.16.84.50.
Les horaires d’ouverture sont celles du presbytère le matin de 10h à 12h. Il est possible de passer l’après-midi (sauf le mercredi) entre 15h et 18h mais il est préférable d’appeler Christine avant. Merci de votre compréhension.

 


Lettre aux catholiques de France : Eucharistie et confinement

Durant cette nouvelle période de confinement,
Mgr Pierre d’Ornellas
publie une le
ttre aux catholiques de son diocèse de Rennes

Ce temps de pandémie est une épreuve. Tous, nous sommes concernés comme chacun de nos frères et sœurs en France et dans la majeure partie du monde. Certains en souffrent plus que d’autres, en particulier les malades de la Covid-19, les familles des défunts dont la mort est due à ce virus, les personnes âgées dépendantes dont l’isolement s’alourdit, mais aussi les victimes de la crise économique. Le nouveau confinement nous déstabilise !

LA GRANDE LUMIÈRE DE LA FOI

Pour vous, chers fidèles catholiques, la foi en Dieu est une lumière qui vous garde dans l’espérance. Dieu n’est pas confiné et se fait proche de celles et ceux qui le cherchent avec confiance. Il est amour, éternelle est sa fidélité !

lire la suite en cliquant sur ce lien
Télécharger la « Lettre aux catholiques » au format PDF A4 à imprimer)

 

 


Fratelli tutti !

C’est la nouvelle encyclique du Pape François, publiée le 4 octobre dernier et dans laquelle il fait un appel à changer notre prisme pour la baser sur la fraternité e l’amitié sociale

C’est une encyclique profondément sociale que le Saint-Père nous propose. «Il met sous les yeux de chacun les lieux où chacun risque de manquer à la fraternité. Tout le monde peut faire son examen de conscience : chaque personne, les entreprises, les familles, les États…» réagi Mgr Éric de Moulins-Beaufort

Texte intégral en ligne : http://www.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20201003_enciclica-fratelli-tutti.html


Union de prière

Alors que nous venons d’apprendre le terrible attentat qui a eu lieu dans la basilique Notre-Dame de Nice refusons de céder à la peur et, avec toute la nation faisons face à cette menace traître et aveugle.(Communiqué de la Conférence des évêques de France – 29.10.2020)

Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la basilique Notre-Dame nous plongent dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.
Ces assassinats nous rappellent le martyre du père Jacques Hamel. À travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.
Fidèles disciples de Jésus, soyons animés par la paix et l’espérance, travaillons sans nous lasser à la fraternité dans le respect de chacun ; que notre prière pour les victimes du terrorisme ainsi que pour les auteurs des actes de terrorisme s’élève dans la confiance et la foi jusqu’au Dieu dont le nom est Miséricorde.

PRIÈRE
Seigneur, Nous te confions notre pays alors qu’il vient de connaitre un nouvel événement dramatique à travers l’assassinat de plusieurs personnes dans la basilique Notre Dame de Nice.
Ton Fils, sur la Croix, a crié le désespoir de notre humanité. Entends notre cri. Il nous entraine aussi dans sa résurrection. Qu’il nous enracine dans une authentique espérance.
Nous te prions pour les défunts et leur famille. Nous te confions leur douleur.
Nous te prions pour la communauté chrétienne et tous les habitants de la ville de Nice. Donne tout particulièrement aux catholiques d’être confortés et renouvelés dans leur témoignage évangélique.
A la veille de la Toussaint, que l’Esprit Saint fasse plus que jamais de nous des artisans de paix, dans la justice et la vérité.
Par l’intercession de Notre Dame, nous te prions : Je vous salue Marie, pleine de grâce…