Se former : programme de l’IFT 2020-2021

Programme de l’IFT 2020-2021 :

Les Lundis de l’IFT

Lire l’Ancien Testament (60€)

avec le P. Loïc Le Quellec,
professeur d’Écriture Sainte
Nous connaissons peu ou mal l’Ancien Testament. Pourtant, Jésus et les auteurs du Nouveau Testament s’y réfèrent abondamment sous le nom d’Écritures. Saint Luc dit même que le Christ ressuscité ouvrit l’intelligence des disciples aux Écritures (Luc 24, 45). Celles-ci ne sont pas anecdotiques. « Elles ont, écrit saint Paul, le pouvoir de [te] communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ » (2 Tm 3, 15).

lundis soirs :
14-21-28 septembre / 5-12 octobre / 2-9-16-23-30 novembre / 7-14 décembre / 4-11-18-25 janvier :
de 20h30 à 22h

La personne comme être avec et pour autrui (60€)

avec Benoît Ruault,
professeur de philosophie
Puisque la philosophie aborde les questions fondamentales de l’existence de l’homme, ce cours d’anthropologie cherche à approfondir prioritairement celle de la constitution de l’intersubjectivité et des différentes modalités de notre relation à autrui dans leurs dimensions affective, sociale, politique, éthique et spirituelle. Dans la conscience de sa dignité inaliénable, nous méditerons sur le mystère de la personne humaine en son être sexué, confrontée à l’épreuve de la souffrance et de sa vulnérabilité radicale, mais appelée à la joie de la rencontre et de la communion.

lundis soirs :
15 février / 8-15-22-29 mars / 12-19-26 avril / 10-17-24-31 mai / 7-14-21-28 juin :
de 20h30 à 22h

Les Mercredis de l’IFT

Quelle est notre espérance

L’Espérance avec le philosophe Gabriel Marcel
avec P. Vast-Amour Dingui Adjobi,
curée de la paroisse Sainte-Élisabeth de Rennes
mercredi 30 septembre de 20h30 à 22h

L’Espérance dans le Christ
avec P. Loïc Le Quellec,
professeur d’Écriture Sainte
mercredi 7 octobre de 20h30 à 22h

Le Salut dans l’espérance & l’Espérance du Salut
avec Benoît Ruault,
diacre permanent, professeur de philosophie
mercredi 14 octobre de 20h30 à 22h

Clefs pour une mise en œuvre de l’écologie intégrale

À la recherche du temps qui passe
avec le fr. Antoine de la Fayolle,
o. p, prieur du Couvent des Dominicains de Rennes
mercredi 4 novembre de 20h30 à 22h00

L’énergie qui fait de nous un superman ou une wonder woman
avec le fr. Antoine de la Fayolle,
o. p, prieur du Couvent des Dominicains de Rennes
mercredi 11 novembre de 20h30 à 22h00

Initier une transition
avec le fr. Antoine de la Fayolle,
o. p, prieur du Couvent des Dominicains de Rennes
mercredi 18 novembre de 20h30 à 22h00

Apprendre à s’émerveiller dans un monde chaotique

S’émerveiller devant la nature fragile, perçue comme création
avec Mgr Pierre d’Ornellas,
Archevêque de Rennes
mercredi 25 novembre de 20h30 à 22h00

S’émerveiller devant l’être humain vulnérable, habité par une étincelle divine
avec Mgr Pierre d’Ornellas
mercredi 9 décembre
de 20h30 à 22h00

S’émerveiller devant Dieu caché et accomplissant son dessein d’amour
avec Mgr Pierre d’Ornellas
mercredi 16 décembre
de 20h30 à 22h00

Avons-nous oublié les milieux populaires ?

À la lumière de l’Évangile …

… accepter de voir
avec une équipe coordonnée par Christian Reecht,
délégué diocésain à la Mission Ouvrière
mercredi 13 janvier de 20h30 à 22h00

… juger et discerner
avec une équipe coordonnée par Christian Reecht
mercredi 20 janvier de 20h30 à 22h00

… agir avec
avec une équipe coordonnée par Christian Reecht
mercredi 27 janvier de 20h30 à 22h00

Ressuscitons !

en lien avec la « Journée à la foi » du service de la catéchèse qui aura lieu le 22 mars sur le thème : « Tu ressuscites, une bonne nouvelle à annoncer »

Il est ressuscité ! Le Christ est ressuscité, nous l’affirmons. C’est le cœur de notre foi.
avec le P. Loïc Le Quellec
professeur d’Écriture Sainte
mercredi 10 février de 20h30 à 22h00

Vous êtes ressuscités ! Comment vivre personnellement de la vie du Ressuscité ?
avec le P. Loïc Le Quellec
mercredi 10 marsde 20h30 à 22h00

Nous ressuscit(er)ons ! L’humanité et la Création toutes entières sont-elles promises à la Résurrection ?
avec le P. Loïc Le Quellec
mercredi 17 mars de 20h30 à 22h00

Conversations entre la Foi et la Culture

« La flagellation du Christ » selon Ferraù Fenzoni (1562-1645)
avec Guillaume Kazerouni,
conservateur au Musée des Beaux Arts de Rennes
et le P. Loïc Le Quellec
mercredi 24 mars de 20h30 à 22h00 à l’église Toussaint de Rennes

L’Université face à la mystique
avec François Trémolières
professeur de littérature française à l’Université de Rennes 2
mercredi 7 avril de 20h30 à 22h00

L’architecture : là où l’idéal prend chair(e)
avec Étienne Taburet, artiste voyageur,
créateur de l’agence Aître
mercredi 14 avril de 20h30 à 22h00 à l’église Anastasis à Saint-Jacques-de-la-Lande

Les cours d'introduction du séminaire Saint-Yves

(ouverts et proposés aux laïcs)

Pôle de la Raison

Phénoménologie de la Parole (75€)
avec M. Benoît Ruault
Comment pourrions-nous vivre, penser, agir, aimer sans la parole ? Comment pourrions-nous dire, raconter et promettre sans la parole ? Comment sans elle chanter notre joie et notre souffrance, notre reconnaissance et notre détresse ? Autant de pouvoirs essentiels où s’accomplit dans et par la parole notre humanité. Ainsi, parler de la parole, c’est parler de l’homme et du monde, mais aussi du silence et du cri, de la voix nue et de l’écriture, du pouvoir et de l’art, de l’arbitraire et du sens, tant la parole, signe manifeste en nous de l’humanité, compénètre toutes les dimensions de notre existence. Ce cours se proposera d’analyser d’abord ce qu’est la parole en général avant d’envisager comment ses fonctions se réalisent dans des pratiques sociales et culturelles. Mais parlerions-nous vraiment si notre parole n’était d’abord écoute de Celui qui est La Parole, si elle n’était réponse à l’appel du Verbe qui la révèle à elle-même en se communiquant à nous jusqu’à l’intime de notre personne ? Notre parole serait-elle humaine si elle n’était fondamentalement recueillement et dialogue ? C’est sur ce seuil du Mystère et de sa contemplation qu’une phénoménologie de la parole aimerait nous conduire. Le cours prendra appui sur la lecture du beau livre de Georges Gusdorf : La parole, PUF

lundis :
14-21-28 septembre / 5-12 octobre / 2-9-16-30 novembre / 7 décembre :
8h45 à 11h30

Épistémologie (95€)
avec le P. Pierre de Cointet
Ce cours pose la question de la vérité de la connaissance et cherche à cultiver l’habitus du vrai. Il engage une réflexion critique sur la connaissance humaine, en général et selon les différentes sciences de la nature et de l’homme. Ce moment critique de la philosophie dévoile le réalisme foncier qui est la vie même de l’esprit. Il manifeste « les différents visages de la vérité » (Fides et ratio, 29). Il énonce un « art de penser » qui permet de discerner le vrai et de raisonner avec rigueur. TD : Lecture de textes anciens, modernes et contemporains en lien avec le cours.

17 septembre :
8h45-11h30 & TD de 14h à 16h
27 avril / 25 mai / 8 juin :
8h45-11h30 & TD de 14h à 16h
1-15 octobre / 12 novembre / 3-17 décembre :
de 8h45 à 10h25 & TD de 14h à 16h
21 janvier :
8h45-10h25
9 février / 16-23 mars / 20 avril :
de 8h45 à 10h25 & TD de 14h à 16h
27 avril / 25 mai / 8 juin :
8h45-11h30 & TD de 14h à 16h

Histoire de la philosophie (85€)
avec Mme Catherine Le Pichon (2/2)
Ce cours propose une présentation générale d’auteurs majeurs de l’histoire de la philosophie occidentale de saint Thomas d’Aquin à la période contemporaine. Le parcours aura pour objectif d’entrer dans ces grandes pensées en étudiant quelques-unes de leurs questions fondamentales sur l’homme et le monde et la manière dont elles y ont répondu.
Ouvrages de références : J. HERSCH, L’étonnement philosophique, Folio. Collectif, Le temps des philosophes, Hatier.

18-25 septembre / 16 octobre / 6-13-20 novembre / 11-18 décembre :
de 8h45 à 11h30
21 janvier :
de 14h à 16h
22 janvier :
de 8h45 à 11h30
28 janvier :
de 14h à 16h
29 janvier :
de 8h45 à 11h30

Lecture philosophique de St Thomas d’Aquin (120€)
avec le P. Dominique Lagneau
Le cours a pour but de montrer que saint Thomas d’Aquin a permis de « si bien présenter les divines Lettres, que le plus grand nombre possible de serviteurs de la parole divine soient à même de fournir utilement au peuple de Dieu l’aliment scripturaire, qui éclaire les esprits, affermit les volontés et embrase d’amour de Dieu le coeur des hommes » (Dei Verbum, n. 23).

24 septembre :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h
8 octobre / 5-19 novembre / 10 décembre / 14 janvier :
de 8h45 à 10h25 & TD de 14h à 16h
28 janvier :
de 8h45 à 10h25
16 février / 9 mars / 6-13 avril :
de 8h45 à 10h25 & TD de 14h à 16h
18 mai / 1-15 juin :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h

Foi et raison (33€)
avec le P. Dominique Lagneau
Dans l’encyclique Fides et Ratio, du 14 septembre 1998, Jean-Paul II développe un vigoureux plaidoyer en faveur d’un raffermissement du dialogue entre la foi chrétienne et la raison philosophique. L’argumentation du Pape découle d’une conception personnaliste de la révélation. Si la vérité réside en plénitude dans le Verbe incarné, alors il faut une coopération entre la foi et la raison pour élucider le message chrétien et le rendre accessible à toutes les nations. La foi a donc pour mission de s’expliciter elle-même et d’écouter les différentes formes de rationalité qui se développent dans le monde : dans les deux cas, un recours à la raison philosophique s’avère nécessaire. La logique de l’incarnation s’applique à ce dialogue : il faut éviter la confusion et la division. La confusion réside dans l’excès de rationalité qui transforme le message chrétien en une philosophie (c’est le péril de la gnose qui risque toujours de resurgir). La division, quant à elle, apparaît soit quand la foi refuse la rationalité, soit quand la raison se sépare complètement des problèmes du sens. Si la division entre la foi chrétienne et la philosophie s’est installée à l’époque moderne, des signes d’un dialogue s’attestent en cette encyclique de Jean-Paul II.

11-18 janvier :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h
25 janvier :
de 8h45 à 11h30

Philosophie morale (50€)
avec M. Benoît Ruault
A-t-on besoin d’une réflexion philosophique sur la morale ? Chacun de nous ne sait-il pas spontanément comment agir pour bien faire et bien vivre ? Si la philosophie nous invite à réfléchir sur la morale, c’est parce qu’à la lumière d’une longue et belle tradition de sagesse, elle éclaire notre compréhension des situations humaines pour guider nos délibérations et discerner nos choix face à l’urgence de la décision et de l’action. Mais l’homme d’aujourd’hui peut-il en tirer réellement profit s’il ne découvre comment, de l’intérieur d’elle-même, sa liberté s’ouvre sur l’exigence morale comme sur sa vocation fondamentale ?
Au regard des grands enjeux éthiques qui interrogent nos sociétés contemporaines, le cours proposé prendra le temps d’explorer les thèmes du sens moral et de la représentation du bien, de l’accomplissement éthique et du vécu moral, de la détermination des fins morales et de la communauté morale, afin de nous familiariser avec les problèmes, les concepts-clés, les choix décisifs et des conséquences majeures de la vie morale.

15 février / 15-22 mars :
de 8h45 à 11h30
12-19-26 avril :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h

Pôle de la Parole de Dieu

L’Écriture divinement inspirée

Introduction à l’Ancien Testament (75€)
avec le P. Henri Vallançon
Le cours a pour but d’apporter un socle solide de connaissances fondamentales en théologie, histoire, littérature et archéologie, permettant de lire les textes bibliques dans leur contexte propre et dans « l’unité de toute l’Écriture » (Dei Verbum, n. 12).

mardis :
15-22-29 septembre / 6-13 octobre / 3-10 novembre :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h

L’arrière-fond historique des Évangiles (75€)
avec le P. Loïc Le Quellec
Une connaissance du judaïsme du premier siècle facilite la compréhension des évangiles. Ce cours présentera (1) le judaïsme palestinien et hellénistique, (2) le contexte historique de la Palestine au 1er siècle, (3) les mouvements religieux juifs. Nous aurons le souci de nous reporter aux évangiles pour illustrer notre présentation.

mardis :
17 novembre / 1-8-15 décembre / 12-19 janvier :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h

Lecture de l’Évangile selon St Matthieu (70€)
avec le P. Luc Pialoux
Le cours propose une lecture continue du premier évangile mettant en évidence la cohérence de l’ensemble de la narration, tout en prêtant attention à l’ordonnance autour des cinq grands discours de Jésus. Cette lecture ensemble nous instruira à propos de l’accomplissement des Écritures, du rapport de la christologie et de l’ecclésiologie, de l’eschatologie et du jugement. Ainsi, apprendrons-nous toujours davantage à écouter la Parole de Dieu et à nous mettre à la suite de Jésus.

18-25 septembre / 16 octobre :
de 14h à 16h
4 novembre :
TD de 8h45 à 11h30
6-13-20 novembre :
de 14h à 16h
2 décembre :
TD de 8h45 à 11h30
11-18 décembre / 22 janvier :
de 14h à 16h
27 janvier :
TD de 8h45 à 11h30
29 janvier :
de 14h à 16h

La tradition et le Magistère assistés par l’Esprit

Le Concile Vatican II, Gaudium et Spes (75€)
avec Mgr Pierre d’Ornellas
Dans son encyclique Fides et ratio, saint Jean-Paul II écrit : « Je ne peux oublier qu’un chapitre entier de la Constitution Gaudium et spes donne en quelque sorte un condensé d’anthropologie biblique, source d’inspiration aussi pour la philosophie. Dans ces pages, il s’agit de la valeur de la personne humaine, créée à l’image de Dieu ; on y montre sa dignité et sa supériorité sur le reste de la création et on y fait apparaître la capacité transcendante de sa raison. » (n.60) Après avoir vu le contexte qui suscita l’élaboration de la Constitution Gaudium et Spes, nous étudierons les premiers chapitres de la Première partie qui allient la foi et la raison pour mettre en lumière la grandeur de l’homme pleinement révélée dans le Christ, « homme parfait » (n. 22, §2).

mercredis :
16-23-30 septembre / 7-14 octobre / 18 novembre / 9-16 décembre / 13-20 janvier :
de 8h45 à 11h30

Théologie spirituelle (50€)
avec M. Thomas Gueydier et le P. Pierre de Cointet
Le cours propose une lecture approfondie de deux auteurs majeurs : saint François de Sales et sainte Thérèse de Lisieux. Ces deux docteurs de l’Église nous invitent à découvrir la science suprême de la charité. « Tout est à l’amour, en l’amour, pour l’amour et d’amour en la sainte Église » déclare le premier. « Ma vocation, c’est l’Amour ! » s’exclame la deuxième.

1-8-15 octobre / 5-12-19 novembre / 3-10-17 décembre / 14-21-28 janvier / 9-16 février / 9-16-23 mars / 6-13-20 avril :
de 10h35 à 11h30

Les Pères de l’Église (2/2) (75€)
avec M. Bertrand Ham
Patristique IVe-Ve : Après la dernière grande persécution de Dioclétien et l’avènement de Constantin, le christianisme passe du statut de religion illicite à celui de religion officielle de l’Empire. L’Église, en paix avec l’État, mais exposée aux ingérences impériales, pouvait déployer une intense activité théologique et exégétique dans les controverses trinitaires, puis christologiques, sanctionnée par les conciles œcuméniques de Nicée et Constantinople, puis d’Éphèse et de Chalcédoine. En même temps, à mesure que les conversions se multipliaient, non sans risque de relâchement moral et spirituel, s’affirmait en réponse l’idéal monastique. Les Pères de l’Église de ce qu’on a appelé « l’Âge d’or de la patristique » furent essentiellement des évêques, témoins et acteurs privilégiés de ces évolutions théologiques, exégétiques, liturgiques et spirituelles. Pénétrés de culture classique, ils comptent parmi les plus grands orateurs et écrivains de leur temps comme en témoignent leurs traités, homélies, lettres et poèmes.

2-9 octobre / 15 janvier / 12 février / 12 mars / 9 avril :
de 8h45 à 11h30 & de 14h à 16h

Théologie morale fondamentale (2/2) (75€)
avec le P. Olivier Lepage
La quête du Bonheur au cœur de la vie humaine trouve un écho fondamental dans les écrits bibliques, et permettent de dégager les fondements biblique et théologique de l’agir chrétien. Ce « bien agir » trouve ainsi son fondement et sa forme dans le mystère du Christ et l’histoire du salut. Après une relecture de l’histoire de la théologie morale avec ses apports et ses impasses, nous étudierons la manière dont les catégories fondamentales de la réflexion éthique peuvent être éclairées de manière nouvelle aujourd’hui, selon le souhait du Concile Vatican II, grâce à une théologie morale plus en prise avec l’Écriture Sainte.

8 février / 8 mars / 8-29 avril / 24 mai / 7 juin :
de 8h45 à 11h30 & de 14h à 16h

Le Credo (80€)
avec Mgr Philippe Barbarin
Le sens des expressions « Profession de foi », « Symbole des Apôtres » ou « Credo de Nicée-Constantinople » d’une part, et l’histoire de ces textes d’autre part, révèlent leur importance pour la communauté de l’Église. Traditionnellement, on les divise en trois parties que saint Irénée appelait déjà « les trois chapitres de notre sceau » [baptismal], et en douze articles, « symbolisant par le nombre des Apôtres l’ensemble de la foi apostolique » (C.E.C., 191).
En expliquant chacun des éléments de ces textes, on ne perdra pas de vue qu’« il est grand le mystère de la foi ». Ce qui nous est offert dans la Révélation chrétienne, restera toujours trop grand pour notre intelligence. Mais l’effort de celle-ci est requis pour écouter, nous « tenir en dessous » et essayer de « lire intérieurement » la vérité qui nous est dévoilée. C’est d’autant plus important que telle est bien la mission que Jésus nous laisse au moment de son départ : « Allez ! Enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Mat 28, 20).

mardis :
10-17 février / 10-17-24 mars / 7-14-21-28 avril / 19-26 mai :
de 8h45 à 11h30

Histoire de l’Église : de l’Antiquité au XVIe siècle (1/2) (70€)
avec le P. Bernard Heudré
A partir de l’événement Jésus-Christ, l’Église se développe et se construit autour du bassin méditerranéen. La mission première sera de préciser le contenu de la foi et d’organiser la communion des communautés chrétiennes, cela jusqu’au IVe siècle. Après la mise en place difficile des rapports entre Église et pouvoirs politiques et la crise des Xe-XIe siècles, la chrétienté offre un visage dynamique par l’enracinement de la foi, la culture, la pensée et l’art, jusqu’aux épreuves des XIVe et XVe siècles, appelant la nécessité d’une réforme.

11-18 février / 11-18-25 mars / 15-22 avril / 20-27 mai / 3-9-10-17 juin :
de 8h45 à 11h30

Liturgie – la Messe (90€)
avec le P. Philippe Hébert
Ce cours vise à entrer dans l’intelligence de la célébration de l’Eucharistie. L’étude de ses fondements historiques et de leurs développements nous aidera à comprendre l’organicité et le sens des rites qui la composent, nous faisant percevoir la profondeur théologique de cette action centrale où se renouvelle l’alliance de chacun avec le Christ, et où il nous conduit à vivre avec lui le mystère pascal. C’est de l’Eucharistie, principalement, « comme d’une source, que la grâce découle en nous et qu’on obtient avec le maximum d’efficacité cette sanctification des hommes, et cette glorification de Dieu dans le Christ, que recherchent, comme leur fin, toutes les autres œuvres de l’Église. » (SC 10) C’est pourquoi « l’Église se soucie-t-elle d’obtenir que les fidèles n’assistent pas à ce mystère de la foi comme des spectateurs étrangers et muets, mais que, le comprenant bien dans ses rites et ses prières, ils participent de façon consciente, pieuse et active à l’action sacrée. » (SC 48)

19 février / 19-26 mars / 16-23-30 avril / 21-28 mai / 4-11-16-18 juin
de 8h45 à 11h30

Les cours d'introduction du séminaire Saint-Yves

(ouverts et proposés aux laïcs)

Pôle de la Raison

Philosophie de la religion (75€)
avec le P. Dominique Lagneau & M. Thomas Gueydier
Le cours présentera l’étude du P. Gaston Fessard intitulée « Connaissance de Dieu et foi au Christ selon saint Paul » . Celle-ci essaie de déterminer comment, dans les textes de l’Apôtre des Gentils, s’articulent nature et grâce ou l’acte moral et l’acte religieux. Deux moments de la liberté concrète que la théologie ultérieure a nettement distingués, parfois même trop séparés, mais que nul auteur du Nouveau Testament n’envisage jamais de façon aussi abstraite. Pour sa part, Paul ne connaît et n’analyse que des situations historiques : la sienne d’abord, celle du peuple Juif en qui le Messie est apparu et dont il commence par persécuter les disciples avant de se joindre à eux ; puis celle du chrétien qu’il est ainsi devenu ; et enfin, par opposition, celle des Juifs incrédules qu’il tentera d’évangéliser avant de se tourner vers les Païens idolâtres.

vendredis :
18-25 septembre / 2-9-16 octobre / 6-13-20 novembre / 11 décembre / 15 janvier :
de 8h45 à 11h30

Pôle de la Parole de Dieu

L’Écriture divinement inspirée

Les Écrits de Sagesse (70€)
avec le P. Henri Vallançon
Le cours comprendra une présentation des différents écrits de sagesse de la Bible, suivant leur ordre canonique (Job, Proverbes, Qohélet, Cantique, Sagesse, Siracide). Ils puisent au même fond de sagesse humaine que la littérature du Proche-Orient ancien et s’en distinguent par des caractéristiques spécifiques. De ces deux manières, ils appartiennent à la Révélation divine. Les parties les plus tardives de ce corpus précèdent de peu le tournant de notre ère et permettent de mieux comprendre le judaïsme de l’époque de Jésus.

14-21-28 septembre / 5-12 octobre / 2-9-16-30 novembre / 7-14 décembre / 11-18-25 janvier
de 14h à 16h

Lecture de l’Évangile selon St Jean et des écrits johanniques (75€)
avec le P. Loïc Le Quellec
L’Évangile selon saint Jean se distingue des évangiles synoptiques (Mt, Mc et Lc). Son plan, son écriture, son style, sa manière de présenter le Christ font de lui un évangile singulier. Après une introduction générale, nous étudierons, sous formes de séminaire, quelques textes choisis depuis le Prologue jusqu’au récit de la Résurrection qui nous donneront de découvrir les grands thèmes théologiques de ce qu’il est convenu d’appeler le IVe évangile.

jeudis :
17-24 septembre / 1-8-15 octobre / 5-12-19 novembre / 3-10 décembre :
de 8h45 à 11h30

L’Apocalypse (50€)
avec le P. Loïc Le Quellec
Le livre de l’Apocalypse de saint Jean possède un aspect fascinant par la force de ses images. Il a sa dynamique et sa cohérence propres, en référence à de multiples textes de l’Ancien Testament. Quelques clés de lecture permettent d’y découvrir la victoire du Ressuscité sur les forces du Mal. Un message destiné à nourrir l’espérance chez des lecteurs affrontés à diverses épreuves.

mardis :
9 février / 9-16-23 mars / 6-13-27 avril / 18-25 mai / 1 juin :
de 14h à 16h

La tradition et le Magistère assistés par l’Esprit

Ecclésiologie (120€)
avec Mgr. Philippe Barbarin
L’Église est l’assemblée de ceux qui ont répondu à l’appel de Dieu lancé par son Fils unique, Jésus. « Race choisie, sacerdoce royal, nation sainte… », elle voit, en « scrutant » son propre mystère, « le lien qui relie spirituellement le peuple du Nouveau Testament avec la lignée d’Abraham ».
Toute l’Écriture raconte l’histoire de cette alliance dont le sommet est atteint dans la personne du Christ qui vient, finalement, comme un époux, livrer son corps et verser son sang « pour la multitude ». Outre l’image de l’épouse, la Bible utilise de nombreuses comparaisons pour parler de l’Église.
Et dans notre Credo, les quatre adjectifs qui la définissent comme « une, sainte, catholique et apostolique » sont pour tous l’indication de sa mission et la source des différents ministères qu’elle confie à certains de ses membres.
Le mystère de l’Église est « dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain ». Voilà le dessein dont elle doit être la servante au milieu des nations et au fil des siècles.

15-22-29 septembre :
de 8h45 à 11h30
6 octobre :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h
13 octobre :
de 8h45 à 11h30
3 novembre :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h
10-17 novembre :
de 8h45 à 11h30
1 décembre :
de 8h45 à 11h30 & TD de 14h à 16h
8-15 décembre / 25-26-28 janvier :
de 8h45 à 11h30

Théologie de l’Eucharistie et des autres sacrements (75€)
avec Mme Frédérique Poulet
A partir de l’eucharistie qui parachève l’initiation chrétienne et accompagne le croyant tout au long de sa vie chrétienne, on s’interrogera sur ce qu’est un sacrement. On considérera les différentes dimensions anthropologiques et théologiques de la dimension sacramentelle. On examinera comment en tant que mémorial du Mystère Pascal, sacrifice offert pour la vie éternelle, les sacrements sont signes du salut en Jésus-Christ et « déjà là » du Royaume. A partir de l’Eucharistie, source et sommet de la vie de l’Église on considèrera les différents sacrements dans leur rapport structurant à la communauté ecclésiale et à la mission « pour la gloire de Dieu et le salut du monde. »

16-17 février / 15 mars / 20-21 avril / 31 mai
de 8h45 à 11h30 & de 14h à 16h

Théologie morale

Éthique biomédicale (75€)
avec M. Jean Matos
L’accélération des découvertes technoscientifiques en biomédecine, ainsi que les actuelles évolutions sociétales et législatives soulèvent de redoutables questions éthiques, des questions qui interrogent en profondeur la conscience humaine. Ce cours propose un parcours thématique sur certains enjeux majeurs de notre temps, allant du statut de l’embryon humain jusqu’à la prise en charge de la personne en fin de vie, en passant par la régulation des naissances, l’avortement, la procréation médicalement assistée, le diagnostic prénatal et le don d’organes. Pour chacun de ces thèmes, nous rappellerons d’abord les nécessaires éléments de compréhension sur le plan scientifique et médical, ainsi que le cadre juridique en vigueur. Ces éléments de cadrage étant posés, le cours s’attachera à identifier les enjeux éthiques de chaque thème et à les discerner à partir de la vision anthropologique proposée par l’Église, fondée en raison et éclairée par la Révélation, notamment dans les textes conciliaires et dans le Magistère pontifical.

mercredis :
10 février / 10-17-24 mars / 7-14-28 avril / 19-26 mai / 2 juin :
8h45-11h30

Droit canonique

Le Peuple de Dieu (75€)
avec le P. Philippe Greiner
Le Livre II du Code de Droit canonique de 1983 consacré au « Peuple de Dieu » s’inspire fidèlement de l’esprit et de la structure de la Constitution dogmatique du Concile Vatican II, Lumen Gentium. Il est composé en trois parties, respectivement consacrées aux « Fidèles du Christ », à « La constitution hiérarchique de l’Église », et aux « Instituts de vie consacrée et sociétés de vie apostolique ». Au début de la première partie, est dégagée la notion de « Fidèles du Christ » qui désigne les baptisés. Partant des obligations et droits communs à tous les baptisés dans l’Église catholique, le législateur canonique traite ensuite de statuts différenciés : fidèles laïcs et clercs. Au titre V, qui achève cette première partie du Livre II, les normes relatives aux associations de fidèles constituent vraiment un apport novateur. S’agissant de la deuxième partie, le fait que les normes traitant de la constitution hiérarchique de l’Église soient placées après celles consacrées au Peuple de Dieu indique bien que cette constitution hiérarchique est au service du Peuple de Dieu. Sont successivement traitées l’organisation de l’Église universelle (Pontife romain, collégialité épiscopale, curie romaine) et l’organisation des Églises particulières (à l’échelon supra diocésain et à l’échelon diocésain). La troisième partie qui achève ce Livre II relève de ce que l’on appelle le Droit de la vie consacrée (en ce domaine, les normes du Code sont appelées à être complétées par le Droit propre à chaque institut ou société de vie apostolique). Il sera très important d’étudier ce Livre II en rapport étroit avec le cours d’ecclésiologie.

lundis :
8-15 février / 8-22 mars / 12-19-26 avril / 24 mai / 7-14 juin :
de 8h45 à 11h30

Histoire de l’Église

Histoire du catholicisme en France aux XVIIIe et XIXe siècles (60€)
avec M. Georges Provost & M. Samuel Gicquel
Le contenu de ce cours, assuré successivement par les deux enseignants, portera sur l’Église catholique confrontée aux « révolutions » qui, préparées par le mouvement des Lumières, bouleversent l’ordre politique, social, économique et religieux. Au-delà de la seule décennie révolutionnaire 1789-1799 (qui fera l’objet d’un traitement propre), on cherchera à montrer comment les « révolutions » des XVIIIe et XIXe siècles ont remis en cause de façon radicale des modes de fonctionnement anciens et engendré des divisions internes durables au sein du clergé et des fidèles ; mais aussi comment elles ont été l’aiguillon de nouveaux dynamismes forgés dans l’épreuve, qu’il s’agisse de la reconstruction d’une Église renouvelée, de la relation nouvelle établie avec l’État concordataire ou encore de l’élan missionnaire visant à répondre aux défis de la société industrielle.

jeudis :
11-18 février / 11-18-25 mars / 8-15-29 avril :
de 8h45 à 11h30