Guillaume Le Dréau 1982 –

Quimper, 27.12.1982 –

 

Né à Quimper le 27 décembre 1982, Guillaume Le Dréau partage ses différentes activités entre la composition, la recherche et l’enseignement. Pianiste et organiste, il étudie d’abord au Conservatoire de Rennes (médaille d’or et prix de perfectionnement) avant de suivre les conseils de Louis Robilliard à Lyon. Lauréat des CNSMD de Paris et de Lyon (analyse, esthétique musicale, histoire de la musique, direction de chœur grégorien, pédagogie), agrégé de musique et titulaire du certificat d’aptitude à l’enseignement artistique, il est professeur d’analyse musicale et d’histoire de la musique au Conservatoire de Rennes, après avoir enseigné la culture et la théorie musicales à l’Académie de Musique et d’Arts Sacrés de Sainte-Anne d’Auray.

 

Organiste à la Cathédrale de Rennes depuis 2015, il poursuit une activité régulière d’interprète, tant comme accompagnateur que comme soliste. Plus particulièrement intéressé par la musique du XIXe siècle ainsi que la création contemporaine, il pratique cependant un vaste répertoire, au sein duquel improvisation et transcription trouvent aussi leur place. Cette pratique s’est notamment concrétisée par deux enregistrements à l’orgue de chœur Merklin de la cathédrale de Rennes, dans un répertoire consacré à des pièces méconnues du début du XXe siècle (Florent Schmitt, Charles Koechlin, Maurice Emmanuel, Jean Roger-Ducasse, Jacques Ibert, et transcriptions de divers auteurs).

https://forgottenrecords.com/en/catalogue?f=soloist~Le%20Dre%C3%A9au%2C%20Guillaume

 

En tant que compositeur, son catalogue explore de nombreux domaines, de la musique de piano à la musique d’orchestre ou vocale. Ainsi, Lacrimosa reçoit un prix d’honneur au Tournoi International de Musique de Rome ; son Poème Fantastique pour orgue remporte en 2011 un second prix de composition Cavaillé-Coll et est créé à la Fondation Royaumont. Ses pièces sont régulièrement données dans des festivals et concerts (Festival de Sylvanès, Festival Itinéraires à Sainte-Anne d’Auray, Saint-Eustache à Paris). Par ailleurs, un enregistrement des pièces pour piano du compositeur est disponible sur le site forgottenrecords.com.

https://forgottenrecords.com/en/catalogue?f=composer~Le%20Dr%C3%A9au

 

Sa Missa brevis opus 3 (2003) est éditée aux Éditions BRASAVEL http://www.brasavel.com/achat/produit_details.php?id=53

 

Enfin, ces différentes activités se complètent par une réflexion autour de l’esthétique et de la musicologie. Ainsi, Guillaume Le Dréau consacre notamment ses champs de recherche à la musique religieuse du XIXe siècle et à la musique française du XXe siècle (colloque « Une musique française après 1945 ? » au CNSMD de Lyon en 2011, Journées Cavaillé-Coll à Rouen) et travaille actuellement à un projet d’édition des écrits de Florent Schmitt. Membre de l’équipe de recherche « Histoire et critique des arts » à l’université de Rennes 2, il poursuit un doctorat en esthétique et musicologie sur la question des relations entre idée et forme dans le romantisme allemand.