Diocèse de Rennes

Jean Langlais 1907 – 1991

Naissance, parents, cécité

Jean Langlais est né le 15 février 1907 à La Fontenelle, petit village breton proche du Mont-Saint-Michel de son père Jean tailleur de granit et de sa mère Flavie Canto ; il perd la vue à l’âge de deux ans atteint d’une terrible maladie, le glaucome infantile congénital, qui le rend définitivement aveugle.

Formation

Placé à l’Institut National des Jeunes Aveugles de Paris en 1918, il y étudie le piano, le violon, l’écriture et l’orgue avec des professeurs remarquables au premier rang desquels Albert Mahaut et André Marchal.

Admis en 1927 dans la classe d’orgue de Marcel Dupré au Conservatoire de Paris, avec Olivier Messiaen et Gaston Litaize, il obtient en 1930 le premier prix d’orgue, avant de travailler avec Charles Tournemire, remportant en 1931 le Grand Prix d’Exécution et d’Improvisation des Amis de l’Orgue. Il termine ses études au Conservatoire dans la classe de composition de Paul Dukas (en même temps que Jehan Alain de 1934 à 1935).

Mariages

Le 3 décembre 1931 il épouse Jeanne Sartre. Il épouse en 1979 Marie-Louise Jaquet après le décès de sa première femme.

Carrière

Professeur à l’Institut des Jeunes Aveugles (1930-1968), il enseigne également à la Schola Cantorum de Paris où il forme entre 1961 et 1975 de nombreux disciples français et étrangers.

Nommé en 1945 organiste de Sainte-Clotilde, tribune de César Franck et Charles Tournemire, il y reste 42 ans, jusqu’en 1987.

Concertiste renommé (plus de 300 récitals entre 1952 et 1981 aux États-Unis), compositeur prolifique, son catalogue comprend 254 œuvres.

Décès, inhumation

Il meurt à Paris le 8 mai 1991 (à 84 ans) ; il est inhumé à Escalquens (près de Toulouse) auprès de sa première épouse.