Si tu savais le don de Dieu

Un présent quasi-surréaliste et un avenir incertain… « Mais si tu savais le don de Dieu » ; Il vient de si loin, depuis si longtemps…

Je tenais à remercier, étant seule comme aumônier, chacun, chacune, pour les nouvelles vécues dans votre Etablissement. Grâce à vous, j’ai pu tenir bon durant ce temps de confinement.  J’ai pu reprendre certaines de vos initiatives. Merci.

A l’hôpital, je peux me déplacer dans les services pour les visites individuelles que sur autorisation de la Cadre Supérieure de Santé ou sur  demande des Responsables cadres  des différents services ou des familles… Et cela risque de durer…  A vrai dire, c’est ce qui me coûte le plus… La présence des résidents me manque… Ne pas pouvoir être avec. Je me sens bien démunie mais en tant que salariée, comme toutes les équipes soignantes je respecte les mesures préconisées par la direction de l’établissement, pour le bien des patients, résidents.…

Mais malgré les difficultés vécues sur le terrain, il y a de belles et bonnes choses qui  jaillissent  ! Nul doute que l’Esprit-Saint  est à l’œuvre…  Dans nos rencontres avec les uns ou les autres, dans notre entourage, dans notre manière de vivre, d’agir et de penser  ET DE CROIRE… Tout peut paraître différent et plus intense peut-être… mais Il n’y a pas de mot pour expliquer cela !

L’équipe d’aumônerie – ils sont 52 – a fortement été touchée aussi pendant ce confinement par le décès de Jacques. Il était atteint du covid-19. Jacques était un des piliers de l’équipe. Il venait chaque jeudi matin pour « le Service de Communion ». Merci d’avoir prié pour lui et sa famille.

J’ai de la chance aussi de garder un lien étroit et régulier avec la Directrice. Plusieurs fois, nous avons eu des échanges dont notamment, à l’occasion de Pâques et avec le décès de Jacques… Récemment, elle a sollicité l’équipe d’aumônerie pour aider à la mise en place de l’accueil des familles avec leur parent résident. C’est chose faite. Je rends grâce pour la disponibilité des bénévoles qui ont répondu favorablement et en nombre à l’appel de la Directrice. Je rends grâce à Dieu pour mon équipe d’aumônerie !

Mais il n’y aurait pas d’équipe d’aumônerie sans Pasteur. – Ce lien nécessaire et vital – cette union de prière – Nous l’avons avec notre Prêtre le Père Bernard Odjé-

Et cela nous fait du bien…En Eglise… Tenir bon dans l’Espérance et la Confiance. Toujours avec le Seigneur, toujours….

Marie-Claude Bodin, aumônier sur l’hôpital de la Guerche de Bretagne

Aumôneries des établissements de Santé

Mme Michèle BESNARD
02.99.14.35.41
par mail

Nous avons le plaisir de vous retrouver et de vous présenter notre programme de formation 2020-2021