Parole de Mgr d’Ornellas : « Vous serez mes témoins »

Le pape François nous invite à annoncer l’Évangile avec joie. Il a désiré que ce mois d’octobre soit un « mois missionnaire extraordinaire ». Moi aussi, je suis heureux du dynamisme missionnaire des uns et des autres, des communautés dans notre diocèse.

Mgr Pierre d’Ornellas, Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°312, octobre 2019

Depuis 2000 ans, l’Église entend et met en pratique la parole de Jésus ressuscité à ses apôtres : « Vous serez mes témoins » (Actes 1,8). Grâce à ce témoignage, la foi s’est répandue comme un feu de brousse, de Jérusalem et Rome jusqu’à pratiquement tous les pays du monde !

De fait, tout chrétien est venu à la foi parce qu’il a rencontré un ou plusieurs « témoins », que ceux-ci en aient conscience ou non. Ils ont laissé transparaître la lumière de Jésus, mort et ressuscité, « le Sauveur du monde ». Ces témoins existent de façon ordinaire. Dans une famille, les parents sont « témoins » de Dieu pour leurs enfants. À l’inverse, des enfants sont parfois des « témoins » pour leurs parents. Un jeune l’est pour d’autres jeunes, dans sa classe ou au club de sport. En vérité, dans de multiples circonstances – au travail ou dans la vie ecclésiale – les chrétiens sont appelés à être des « témoins » de l’Amour de Dieu.

Ce témoignage n’est pas seulement la transmission d’un message. On serait alors inquiet car on ne serait pas sûr qu’il soit bien transmis. Ce témoignage est plutôt l’occasion d’une rencontre avec le Ressuscité. Non avec le témoin, celui-ci risquant de devenir un gourou. Le témoin est nécessaire, mais il conduit non pas à lui mais à la rencontre avec Dieu et son amour, avec le Christ vivant et sa paix.

Écoutez ce début de l’Évangile de Jean : « Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean. Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. pour rendre témoignage à la Lumière. Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. » Voilà la beauté du témoignage : permettre aux autres de rencontrer la Lumière !

Dieu veut qu’il en soit ainsi pour son Église. Il peut se révéler directement à qui il veut. Mais il a voulu passer par des témoins : « Vous serez mes témoins ! » Pour cela, il donne son Esprit Saint, « la force d’En-haut », afin que les « témoins » soient conseillés, guidés et surtout remplis de charité. En effet, la force du témoignage vient de l’amour. C’est pourquoi il est juste et bon de prier l’Esprit Saint, de laisser son amour grandir en nos cœurs si nous voulons être des « témoins ».

Qu’il est beau d’être témoin par son attitude, son regard, son écoute, son sourire, sa main tendue, sa parole. Le témoignage doit normalement aller jusqu’à la parole qui dit quelque chose de Dieu et de son amour sauveur, pleinement manifesté en Jésus.

Mais allons plus loin. En effet, Jésus a institué son Église comme une famille où chacun est accueilli tel qu’il est, où l’amour fraternel et joyeux est vécu, où la prière de louange et d’intercession est partagée, où les pauvres ont toute leur place. La communauté est ainsi rayonnante de l’Évangile, elle devient « témoin ». Mieux, elle est envoyée pour rendre témoignage.

Il est enthousiasmant de s’interroger pour voir comment notre communauté paroissiale, religieuse ou d’aumônerie est rayonnante de la Lumière de Jésus, jusque dans les périphéries existentielles ! Je prie l’Esprit Saint afin qu’avec courage et joie un patient travail soit entrepris pour que chaque communauté avance de façon créative sur les voies du témoignage. Tant attendent de découvrir la Lumière de vie !

Approfondir votre lecture

  • Parole de l’Évêque – L’Amour se refuse à toute violence

    Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°320 – Juin-Juillet 2020 Dieu n’est pas raciste ! Il veut que soient « rassemblés » tous les hommes « de toutes nations, tribus, peuples et langues » (Apocalypse 7,9). Aucun de ses enfants ne peut être raciste ! Chacun est invité a faire advenir ce « rassemblement autour de […]

  • Parole de l’Évêque – Avec Marie, accueillons l’Esprit Saint

    Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°319 – Mai 2020 Comment ne pas invoquer l’Esprit Saint en ce temps d’épidémie ? Il est juste et bon de Le prier afin qu’Il nous éclaire sur la belle manière de vivre la foi quand on est privé de l’Eucharistie. Il est vital de L’implorer pour que nos cœurs ne se […]

  • Parole de l’évêque. La double source de la joie : Parole de Dieu et sacrement de Réconciliation

    Au début du Carême, nous entendons l’affirmation de Jésus : « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Juif habité par les Écritures d’Israël, Jésus résiste à la tentation en s’appuyant sur la Parole de Dieu. En effet, il sort de son cœur […]