Diocèse de Rennes

De Redon à Rennes en remontant la Vilaine

Nous avons le bonheur de vous proposer ce nouvel itinéraire pèlerin. Vous pourrez remonter la Vilaine de Redon à Rennes, en voiture, à vélo ou même à pied ! Vive l’été, et même si nous restons proches de chez nous, il y a de quoi faire !

Père Roger Blot, responsable diocésain du patrimoine religieux

UN ITINÉRAIRE BIEN DOCUMENTÉ

Ce secteur a fait l’objet de maintes publications. Nous recommandons en particulier l’ouvrage de Michel Mauger et ses amis « En passant par la Vilaine » (Apogée, 1997), qui a fait connaître l’extraordinaire manuscrit de 1543, avec ses 24 peintures et dessins illustrant l’intégralité du cours de la Vilaine entre Redon et Rennes (BNF, Rés. Ge. EE. 146). Les vues cavalières de Rennes et Redon ont été depuis maintes fois reprises. Un gros volume sur l’« Histoire de Redon », sous la direction de Daniel Pichot et Georges Provost (PUR 2015) est aussi paru à la suite d’un colloque en 2011. La plupart des églises ont fait l’objet de monographies, y compris dans cette revue. Les Offices de Tourisme mettent à notre disposition cartes et informations. De même les Jacquets, puisque la section Rennes-Redon est sur « le chemin des capitales », entre le Mont-Saint-Michel et Saint-Jacques de Compostelle. Les cartes IGN (Institut géographique national), si pratiques (1 cm = 250 m), ont toutes été renouvelées ces dernières années. Y sont mentionnés quantité de sentiers et, soulignés par des étoiles, les principaux lieux patrimoniaux.

Cette Vierge du XVe siècle au visage bien rond s’était déjà plusieurs fois déplacée sur les terres du diocèse de Rennes. Elle a trouvé sa place à l’abbatiale de Redon grâce à Roger Chopin, dernier directeur du petit séminaire de Châteaugiron où elle s’était échouée. Devenu curé de Redon, il alla la chercher, la croyant de plâtre. Elle fut débarrassée de son badigeon et restaurée par Paul Poilpré. Ce serait dommage qu’elle poursuive ses pérégrinations, car c’est une copie médiévale en pierre blanche de celle qui nous attend au Mont Saint-Michel, dans l’église paroissiale. Elle est d’ailleurs mieux conservée que l’originale.

NOTRE ITINÉRAIRE

Il part de Redon et remonte la Vilaine jusqu’à Rennes. Nous préférons ce sens car il permet une meilleure approche chronologique de notre patrimoine religieux. Le premier jour, nous voyons des édifices majeurs de l’héritage médiéval (Saint-Sauveur de Redon, Langon…). Le second jour nous fait découvrir des joyaux de la reconstruction du XIXesiècle (Saint-Senoux, Saint-Malo-de-Phily, Bourgdes-Comptes…). Le troisième est plus marqué par les XXe et XXIe siècles (l’église de Bruz et l’Anastasis à Saint-Jacques-de-la-Lande). Mais bien sûr tout se mélange. Ainsi l’église Saint-Charles-de-Redon, très originale, pourrait bien un jour être inscrite au patrimoine du XXe siècle…

Le sens de notre itinéraire est aussi dicté par notre souci de valoriser la marche vers le Mont-Saint-Michel. Cela nous semble de la responsabilité de notre diocèse et de notre département, si bien placés à l’approche du Mont. Le rêve que nous pourrions tous faire, c’est que ce chemin soit si bien mis en valeur qu’il serait inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité (comme il l’est déjà entre Saint-Jean d’Angély et Compostelle).