Diocèse de Rennes

Chapitre 8 : Sur Saint-Jacques de la Lande

Le huitième chapitre vous conduira à Saint-Jacques de la Lande.

Vers la fin du chemin

N’oublions pas notre objectif de pèleriner de Redon au Mont Saint-Michel… Près de Rennes, la Vilaine se fraie un chemin au milieu de vastes étangs. Un changement de cours l’a rapprochée du château de Lillion. De la fin du XVe, sa chapelle (privée) a tout pour être un joyau au bord du chemin. Elle abrita jadis une de nos plus belles Vierges, aujourd’hui à l’église du Rheu. Ci-contre, cet extrait du manuscrit de 1543 montre « la rivière de Vilagne » pointer sur la tour de l’horloge, monument emblématique de la cité. Sa chapelle était dédiée à l’Archange et un Saint-Michel en plomb y frappait les heures (EIV 313)…

La chapelle de Lillion et une statue intérieur de Notre-Dame du Rheu

L’église de l’Anastasis à Saint-Jacques de la Lande

( voir les horaires sur le site de la paroisse )

Le chemin est bien fait : la dernière église est aussi la plus récente (2018). Quel contraste avec l’église de Bruz ! C’est un beau cadeau offert à cette nouvelle paroisse et à la cité de Saint-Jacques. Notre équipe n’en était pas convaincue, et attendait à voir.

Vues extérieur de l’église de l’Anastasis à Saint-Jacques de la Lande

Vous pourriez en faire autant. En tout cas, son curé Vincent affirme y être heureux comme un poisson dans l’eau ! Il a la joie de célébrer dans la « chambre haute ». Le bonheur vient aussi d’une assemblée jeune et colorée qui la remplit chaque dimanche. Charlotte vient d’y être baptisée. Delphine, l’architecte d’exécution, a aussi demandé le baptême…

Intérieur de l(église de l’Anastasis