Diocèse de Rennes

Sanctuaire ND de la Peinière : une vocation à la Miséricorde

Samedi 8 octobre 2022, le sanctuaire de Notre-Dame de La Peinière proposera une « journée Miséricorde ». Ce premier rendez-vous inaugure une démarche devant mener à  la création d’un lieu de mémoire pour les enfants qui n’ont pas vu le jour. Présentation par le couples serviteur du sanctuaire.

La journée miséricorde du 8 octobre 2022

Pourquoi cette attention aux enfants « qui n’ont pas vu le jour » ?

Christine et Michel Heurtault, couple serviteur du sanctuaire Notre-Dame de La Peinière : Cette journée est particulièrement destinée aux parents blessés par la perte d’un enfant in utero (fausse couche, IVG, IMG, infertilité). Quand la vie d’un petit d’homme est passée dans le corps d’une femme, plus rien n’est pareil après. De nombreuses conséquences peuvent alors apparaître : temps dépressifs, angoisses, révoltes, isolement, culpabilité, coupure avec Dieu… Lorsque la mort vient faire son travail de rupture du cycle de la vie et que la souffrance l’accompagne, il est alors nécessaire de pouvoir en parler.

Cette journée est organisée avec l’association Mère de Miséricorde ?

Cette journée s’inscrit dans la continuité de la vocation du sanctuaire qui, depuis plusieurs années déjà, promeut la vie. Chaque vendredi, nous y célébrons l’office de la vie depuis de nombreuses années. En avril dernier, nous avons accueilli une visitation en présence des modérateurs de la Fraternité Mère de Miséricorde. Cette association, créée en 1982,  accompagne les personnes pour que jaillisse la vie après avoir connu la détresse.

Quel sera le programme ?

La PeinièreUne marche priante le matin facilitera l’échange et le partage de vie, des chapelets sont proposés tout au long de la journée, la possibilité d’adoration et de confession… et nous aurons le témoignage de Laurence Biton, de Nantes, qui a vécu 3 interruptions naturelles de grossesse. Cette miséricorde est offerte à chacun et dans le cadre de cette journée à tous ceux qui ont perdu un enfant non-né. Une démarche de consolation sera proposée au cours de l’Eucharistie.

Mgr Joseph Boishu, ancien professeur au grand séminaire de Rennes et Évêque auxiliaire de Reims, interviendra à 15h. Il a publié en 2016 : « Miséricordieux à l’image du Père », un commentaire de la parabole dite de ‘l’enfant prodigue’ dans l’esprit de la lectio divina. Cette « lecture »  propose de mettre en valeur l’attitude miséricordieuse du père par rapport à ses deux fils.

Un nouveau projet pastoral pour le sanctuaire

Quel lien avec le projet pastoral qui vient d’être défini par l’équipe du sanctuaire et Mgr Pierre d’Ornellas ?

Le sanctuaire a pour projet de créer un lieu de mémoire pour les enfants qui n’ont pas vu le jour. Il s’agit d’un chemin pour rencontrer Dieu qui veut « nous consoler, nous pardonner et nous redonner l’espérance » (bulle d’indiction à l’année de la Miséricorde). C’est une rencontre possible avec Sa Miséricorde.

Ce chemin de la Consolation s’adressera aux femmes et aux hommes qui n’ont pu accueillir l’enfant qu’ils attendaient, quelles qu’en soient les raisons (IVG, IMG, fausse-couche, grossesse extra-utérine…). Le chemin sera jalonné de 7 étapes de prière qui conduiront dans un espace dédié où il sera possible de demander à faire graver une plaque du prénom de son enfant.

Célébration de l’Année de la Miséricorde au sanctuaire Notre-Dame de La Peinière, en 2016

Devant les nombreux témoignages de prises de conscience, de confessions, voire de conversions ; devant les plaques de prénoms qui proclament à la face du monde l’existence de ces enfants, Mère de Miséricorde souhaite développer les Chemins de la Consolation en France afin d’aller apporter la miséricorde de Dieu au plus grand nombre de personnes touchées par la douleur du non accueil de la vie. Ce chemin sera ouvert à tous, croyant ou non, quelle que soit leur confession.

Comment ce thème de la miséricorde va se développer au long de l’année ?

Cette journée s’inscrit dans une programmation plus large. La miséricorde est le thème phare du sanctuaire. La phrase de l’Evangile qui caractérise le mieux ce lieu est « Sa miséricorde s’étend d’âge en âge » Luc, 1,50. Tout au long de l’année nous proposons des conférences, journées mariales, journées spécifiques sur la miséricorde… Voir ici le programme !

En parallèle de cette programmation, le sanctuaire continue, toute l’année, d’accueillir les paroisses et des groupes divers.