Diocèse de Rennes

La paroisse Jean XXIII et l’accueil des personnes migrantes

Le contexte

Il y a un décalage entre la perception qu’on peut avoir des mouvements migratoires et la réalité des chiffres. Selon les derniers chiffres, on dénombre 260 millions de migrants dans le monde. C’est 100 millions de plus qu’en 1990. Mais il faut se souvenir que la population mondiale n’a cessé de croitre sur cette période. En proportion, les émigrés représentaient 2.9% de la population mondiale en 1990. Ils sont aujourd’hui 3.4%, ce qui est peu. Il y a donc plus de 95% de la population mondiale qui n’a pas bougé. On est donc très loin d’un raz de marée décrit par certains. (Source : le collège de France)

La fameuse phrase de Michel Rocard prononcée en 1989 selon laquelle « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde» ne décrit pas la réalité. Au Liban, sur la période de 2010 à 2015, le solde migratoire annuel était de 40 migrants pour 1000 habitants. En France, sur cette période, il arrivait tous les ans 1,3 migrant pour 1000 habitants. Sur la période 2015 à 2020, le solde migratoire français annuel est de 0,6 migrant pour 1000 habitants (source Wikipédia)

Une autre phrase fameuse, prononcée par Jean Paul II, est resté gravée dans les mémoires : « N’ayez pas peur ! ». Le pape François n’a pas repris exactement cette formule lors de sa visite en Hongrie et en Slovaquie à la mi-septembre. Mais les paroles qu’il y a prononcées renouvelaient cet encouragement. Au cours de cette visite, le pape François a plaidé pour une diversité culturelle assumée et a expliqué que le pluralisme culturel est constitutif de l’Europe, même s’il n’a jamais été simple de le mettre en œuvre et qu’il suppose des efforts continus « d’intégration ».

Le pape François a déclaré : « Face aux défis contemporains qui taraudent le continent, ne vous laissez pas dominer par la peur. Non seulement elle vous rendrait infidèles à vous-mêmes, mais encore elle vous fermerait à une société fraternelle ». (Source Le Monde)

Cette atmosphère de crainte des migrants qui existe dans les pays d’Europe a des conséquences directes sur l’accueil des personnes étrangères. Ces conséquences se voient même à notre niveau, à Rennes, dans notre quartier même.

La réponse de paroissiens, de citoyens

Des actions d’accompagnement aux migrants existent autour de nous.

Des paroissiens de Frédéric Ozanam, dans le quartier de Maurepas, organisent des repas solidaires.

Des habitants de Pacé et de Mordelles se sont organisés en associations pour prendre en charge des logements qui permettent à des familles sans papiers de ne pas se retrouver à la rue. Ils accueillent et accompagnent ces familles, aident les enfants dans leur scolarité et proposent aux parents, qui n’ont pas le droit de travailler, de s’impliquer dans les associations caritatives (banque alimentaire, secours populaire …).

Autre exemple : des parents de l’école Joseph Lotte, l’école en face de Saint Martin, aident des familles, obligées de quitter le centre d’accueil des demandeurs d’asile (CADA) situé près de l’avenue Gros Malhon. Ce sont les maîtres qui découvrent souvent très tardivement ces situations dramatiques. Ces parents solidaires contactent les associations et les services de la Mairie pour les alerter. Certains ont hébergé quelques jours une famille pour laquelle il n’y avait pas de solution. Certains font des courses, conduisent ou accompagnent à un rendez-vous, fournissent des vêtements ou des chaussures quand les enfants grandissent et que les parents n’ont plus de ressources … Ils assurent ces parents en difficulté de leur soutien alors que leurs enfants fréquentent la même école.

Ou encore, des paroissiens de Saint Paul participent à l’association Bienvenue. Ils ouvrent leur porte à des migrants pendant une période limitée, d’un mois en général, pour leur offrir une respiration dans leur parcours de vie si difficile et incertain.

Aujourd’hui, ces actions d’accompagnement sont diffuses autour de nous, dans notre quartier. Nous sommes plusieurs à vouloir essayer de fédérer certaines de ces actions dans notre paroisse. Pour cela, nous avons besoin de votre aide.

Cette aide peut être de plusieurs ordres . Certaines sont toute simples, ponctuelles : du prêt de matériel, de l’aide pour une traduction lors d’un RV, du partage d’informations permettant de trouver un logement. Cela peut être plus engageant comme l’accueil d’une personne pendant quelques semaines ou l’accompagnement d’un migrant dans des démarches administratives. Ces actions doivent être accompagnées et encadrées par des associations maitrisant ces sujets complexes.

Dans un premier temps, nous vous proposerons de participer à une soirée témoignage (dont la date reste à définir) pour partager ce qui se passe et ce qui se fait autour de Saint-Paul et Saint-Martin. Nous mettrons en place un système pour communiquer, par exemple via le site web de la paroisse, sur les besoins que nous rencontrons.

Si vous êtes intéressé.e pour rester d’ores et déjà informé.e, vous êtes invité.e à laisser vos coordonnées à la sortie de la messe ou à envoyer un e-mail à la paroisse qui fera suivre.

Merci pour votre écoute, et à très bientôt.

Cécile Heurtin et Vincent Deshayes

Sources :

Paroisse Saint-Jean XXIII
35 rue de Brest 35000 Rennes
Téléphone : 02.99.59.01.04
Courriel : paroissejean23rennes@gmail.com

Curé : Père Guénael Figarol
Auxiliaire pastoral : Père John Britto Amalraj
Résident : Père Bernard Heudré

Diacres
André Poullain – Jean-Michel Audureau

Accueil (7 rue du Père Lebret)
Lundi et mercredi 15h30-18h
Mardi, jeudi, vendredi et samedi 10h-12h

Site internet : rennes.catholique.fr/paroissejean23
Newsletter : jeanxxiiirennes@gmail.com

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur www.messes.info

Les autres paroisses

> Toutes les paroisses