Thérèse et Léontine : ma vocation c’est l’amour

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et Léontine Dolivet

Nos deux amies, Thérèse et Léontine, nous font entrer dans un dialogue, comme si nous étions avec elles, pour nous inviter à aimer Jésus comme elles, à aimer notre petitesse, à être amour pour nos frères.

Marie-Anne Boever, Postulatrice

Thérèse : « O Jésus, mon amour… ma vocation enfin je l’ai trouvée, ma vocation c’est l’Amour ! »
Léontine : « Désormais « l’amour » sera le principe, le grand levier de ma vie. »

Toute leur vie se résume dans le mot « amour ». Cet amour, elles l’ont puisé toutes les deux dans la recherche passionnée de Dieu, dans la faim eucharistique, dans l’oraison, dans la contemplation, dans la compassion aux souffrances du Christ mort et ressuscité pour nous donner la vie.

Cet amour jailli du Cœur de Jésus, leur divin Epoux, les a peu à peu transformées sur le chemin de la béatitude des pauvres, par la consécration entière et définitive de leur vie, par la charité qui est entrée dans leur cœur et les a consumées jusqu’à l’union parfaite qui identifie au Christ. De là, chacune a obtenu la fécondité pour l’apostolat qui fut le sien, fécondité pour l’Eglise et en particulier pour les petits.

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

Léontine Dolivet

 « Vivre d’amour c’est donner sans mesure, sans réclamer de salaire ici-bas… Au Cœur divin, débordant de tendresse, j’ai tout donné… légèrement je cours, je n’ai plus rien que ma seule richesse : vivre d’amour ! » « Je vivrai d’amour : tout par amour, aimant uniquement mon Dieu et ce qu’Il a aimé ; n’aimant qu’en Lui et pour Lui ; n’agissant près des créatures que par amour pour Lui et, mon devoir accompli, les oubliant complètement pour ne m’en souvenir qu’en Dieu. »
« Jésus comblant mon espérance, de ma vie n’attend pas le soir. Il vient en moi, par sa présence je suis un vivant ostensoir ! » « Je veux pendant cette retraite faire entrer Jésus dans mon âme, de telle sorte qu’Il n’en sorte jamais, et devenir l’ostensoir vivant qui le montre aux âmes. »
« Je ne suis qu’une enfant, impuissante et faible, cependant c’est ma faiblesse même qui me donne l’audace de m’offrir en Victime à ton Amour, ô Jésus ! » « Je ne suis rien, je ne puis rien : mais confiance et courage, Jésus me fera devenir ce qu’Il veut que je sois… Désormais, ma voie est tracée, ma vocation est d’être une victime d’amour. »

Thérèse : « Dans le cœur de l’Eglise, ma Mère, je serai l’amour ! »
Léontine : « Aimer toujours plus, aimer avec ceux qui aiment et pour ceux qui n’aiment pas, faire aimer l’Amour ! »

Télécharger le PDF