Mgr Pierre d'Ornellas - L'Archevêque de Rennes

Monseigneur Pierre d’Ornellas occupe le siège épiscopal de Rennes depuis le 26 mars 2007. Il succède à Mgr Saint Macary et devient le 93e évêque de Rennes.

En tant qu’évêque du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo, Mgr Pierre d’Ornellas est aussi Archevêque de la Province ecclésiastique de Rennes, qui regroupe les 4 diocèses de Bretagne et les 5 diocèses des Pays de Loire. Il recevra Mgr Nicolas Souchu comme évêque auxiliaire du 28 novembre 2008 jusqu’à sa nomination au diocèse d’Aire et Dax le 15 novembre 2017. Depuis le 14 décembre 2018, Mgr Alexandre Joly a été nommé évêque auxiliaire de Rennes, Dol & Saint-Malo.

Mgr d'Ornellas et Mgr Saint-Macary - Minolta DSC

Sa biographie

Les dates clefs

Naissance :
le 09 mai 1953

Ordination sacerdotale :
le 15 août 1984

Nomination épiscopale :
le 04 juillet 1997

Ordination épiscopale:
le 10 octobre 1997

Ses formations

Formation théologique au Studium de Notre-Dame-de-Vie à Venasque,
à la faculté de théologie de Fribourg et à la faculté de théologie de l’Institut catholique de Toulouse

Préparation aux écoles d’ingénieur au lycée Janson-de-Sailly, à Paris ;
école d’ingénieur des Hautes études industrielles à l’Institut catholique de Lille

Ses ministères

Professeur de théologie au Studium de Notre-Dame-de-Vie et en aumônerie du collège-lycée de Carpentras :
1985 – 1986

Secrétaire particulier du cardinal Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris :
1986 – 1991

Directeur de la Maison Sainte-Thérèse de Lisieux à Bruxelles :
1992 – 1995

Directeur de l’École cathédrale du diocèse de Paris :
1995 – 2006

Vicaire général et évêque auxiliaire de Paris :
1997 – 2006

Archevêque coadjuteur de Rennes :
2006 – 2007

Archevêque de Rennes :
depuis 2007

Sa devise épiscopale

Propter nimiam caritatem suam
A cause de son trop grand amour

Ses responsabilité

Président du comité études et projets :
Le Comité études et projets a été mis en place par l’Assemblée plénière en juin 2005.
Sa mission est de dynamiser l’œuvre d’évangélisation, à travers un travail de veille prospective et une approche pluridisciplinaire des questions. Le Comité Études et projets est composé de cinq évêques élus par l’Assemblée, le président étant élu parmi eux. Le secrétaire général en assure le secrétariat.

Responsable du groupe de travail « Bioéthique » :
L’Église a toujours été présente aux débats qui touchent, d’une façon ou d’une autre, à la dignité de la personne humaine. Cette présence est constitutive de sa mission au service de l’homme en tant que « route fondamentale de l’Église. » Selon la belle expression du Concile Vatican II, « il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho » dans le cœur des chrétiens. Bien des questions ont ainsi résonné dans le cœur de l’Église au fil des siècles, telle la « question sociale » du XIXème siècle qui a conduit Léon XIII à publier l’encyclique Rerum novarum (1891), véritable acte fondateur de la Doctrine sociale de l’Église.