Biographie

L’enfance

28 décembre 1888 : naissance et baptême de Léontine Dolivet à Betton. Ses parents Pierre Dolivet et Marie-Reine (née Barbier) demeurent au 7 Place de l’Eglise, où ils tiennent un commerce. Léontine sera fille unique.

27 avril 1899 : première communion.

> LIRE Jour béni de la Première Communion

Léontine est scolarisée dans l’Ecole des Sœurs.

23 avril 1901 : confirmation.

13 mars 1903 : sur son carnet de retraite, Léontine écrit le mot « appel ». Souhaitant rentrer au Carmel, elle y renoncera pour vivre une vie contemplative au cœur du monde.

20 septembre 1903 : suite aux Lois Combes, les Frères de Ploërmel sont expulsés et leur Ecole des garçons à Betton est fermée.

1904 : obtention probable du Brevet élémentaire.

Léontine fait quelques remplacements dans l’Ecole des Sœurs de Betton.

Elle aide ses parents dans la gestion de leur commerce.

La catéchiste

Léontine Dolivet

Léontine à l’âge de sa consécration au Sacré-Coeur

1905 (17 ans) : début de son activité de catéchiste dans la maison de ses parents.

Demande en mariage par un clerc de notaire. Après une semaine de réflexion elle lui répond qu’elle a choisi de consacrer à Dieu toute sa vie.

1905 : premier pèlerinage à Lourdes, avec sa maman.

1908 : Mr Pierre Dolivet, son père, achète l’ancienne Ecole des Frères.

Cette maison étant située à côté de l’école publique, Léontine y rassemble les garçons pour le catéchisme quotidien dans la grande salle.

1909 (21 ans) : Léontine crée « l’Œuvre des Catéchistes Volontaires de Betton ». Deux autres catéchistes rejoignent l’œuvre. 97 enfants sont inscrits, même s’ils ne viennent pas tous les jours.

> LIRE Naissance de « l’œuvre des catéchistes volontaires » de Betton

4 juillet 1910 : « Je suis une chrétienne, je suis une apôtre. » Premiers mots du carnet 1, de sa première retraite relatée dans ses carnets. Chaque année en été, Léontine fait une retraite spirituelle personnelle de 8 à 10 jours.

Vœux et consécration

7 juillet 1910 : vœu privé de virginité.

1912 : installation avec ses parents ayant pris leur retraite, dans l’actuelle « Maison Dolivet ».

Léontine et ses parents habitaient dans une maison au centre de la ville de Betton, au nord de Rennes

Octobre 1912 : promesse de fidélité à son règlement jusqu’à la mort.

13 juillet 1913 : rédaction finale de son « règlement de vie » au retour de son second pèlerinage à Lourdes.

3 septembre 1915 : vœu perpétuel de chasteté.

10 août 1917 (29 ans) : consécration définitive au Sacré-Cœur.

> LIRE Par amour du Cœur de Jésus

Juillet 1920 : au retour d’un troisième pèlerinage à Lourdes, renouvellement de son vœu d’être fidèle à tous ses engagements jusqu’à la mort, et vœu d’obéissance à son directeur spirituel.

Juillet 1932 : retraite à Lisieux.

25 juin 1936 : mort de Mme Dolivet, mère de Léontine.

2 mars 1939 : mort de Mr Dolivet, père de Léontine.

20 juillet 1942 : rédaction d’une nouvelle prière de consécration au Sacré-Coeur où elle redit tous ses vœux.

Pèlerinage à Rome : Léontine est au centre, reconnaissable avec son légendaire chapeau noir

1947 : pèlerinage à Rome à l’occasion de la canonisation de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

1950 : deuxième pèlerinage à Rome : Semaine Sainte et Pâques + Assise + Florence + Turin

1952 : pèlerinage à La Salette, via Paray-le-Monial

Reconnaissance

8 décembre 1957 (69 ans) : Léontine reçoit à Betton des mains du Cardinal Roques, archevêque de Rennes, la médaille de la reconnaissance diocésaine pour les 53 années de sa vie entièrement consacrée à l’œuvre des catéchistes. Les paroissiens (anciens garçons catéchisés) lui offrent en remerciement un troisième pèlerinage à Rome qu’elle effectue en 1959.

31 août 1958 : le cardinal Roques revient à Betton pour remettre à Léontine la médaille pontificale « Bene merenti ».

Léontine Dolivet

Léontine (au centre) reçoit la médaille de la reconnaissance diocésaine parle Cardinal Roques (à gauche), à Betton en 1957

Mars 1974 : elle est hospitalisée plusieurs jours pour une fracture du col du fémur.

14 novembre 1974 (86 ans) : décès de Léontine en la fête de tous les Saints de l’Ordre du Carmel.