Le CCFD d’Ille-et-Vilaine accueille un partenaire tunisien pour le Carême

 La période du Carême est certainement le point culminant de l’année pour le CCFD – Terre solidaire. L’association accueillera, du 26 au 31 mars, Mounir Hassine, président de la section Monastir du Forum Tunisien des Droits Économiques et Sociaux.

L’exemple de la question des droits en Tunisie

Du 27 au 31 mars, le CCFD – Terre solidaire d’Ille-et-Vilaine accueillera un représentant d’une association tunisienne partenaire. Mounir Hassine rencontrera le public dans plusieurs lieux du département. Ce partenariat est un exemple du soutien apporté à des associations à travers le monde, qui ont porté 753 projets dans 63 pays en 2015.

Créé en 2011, le Forum Tunisien des Droits Économiques et Sociaux travaille sur le droit du travail, le droit des femmes, les droits environnementaux et les droits des migrants. Mounir Hassine nous éclairera sur les conditions de travail des ouvrières qui confectionnent les vêtements que nous achetons et sur les conséquences environnementales que l’activité industrielle provoque en baie de Monastir. Il rencontrera des ouvriers de la confection de chaussures en Ille-et-Vilaine et découvrira les actions menées par le CCFD-TS ici.

170324 CCFD Partenaire tunisien

Mounir Hassine

3 rendez-vous avec le public : 27, 28 et 31 mars

Le programme de Mounir Hassine :

  • 25 mars, journée : fête du partenariat à Laval.
  • 27 mars, journée : rencontre des équipes de Fougères et Vitré.
  • 27 mars, 20h30 : soirée publique à Rennes, débat sur les Droits humains et sociaux, MIR, 7 quai Chateaubriand. Participation de l’Action Catholique Ouvrière .
  • 28 mars, 20h30 : soirée publique à Betton, débat « Droits humains et pollution de la baie de Monastir », Médiathèque, en collaboration avec la paroisse et avec « Betton Solidarité ».
  • 29 mars journée : rencontre de l’équipe CCFD, Responsabilité Sociétale des Entreprises.
  • 29 mars : soirée à St Malo, 18h-21h30 ;
  • 30 mars : rencontres au lycée Les Vergers de Dol .
  • 31 mars, midi : repas partagé avec l’Action Catholique des Femmes à l’église St-Yves de Rennes.
  • 31 mars, 20h30 : soirée publique à Pont Péan, débat sur la citoyenneté, avec l’association « Bruz citoyenneté », salle paroissiale Abbé Gosselin. Cycle des soirées Carême.

La quête du 5e dimanche de Carême

Le cinquième dimanche de carême – le week-end des 1er et 2 avril – le CCFD-Terre Solidaire organise sa collecte nationale dans les paroisses et sur la voie publique. Des documents et du matériel pour accompagner la réflexion des équipes pastorales et liturgiques des paroisses pendant le Carême sont disponibles au local de la Maison diocésaine.

Le thème de 2017 :

Citoyens responsables, transformons la clameur du monde en Espérance

170324 Carême CCFD_arbre

Des « Arbres de Vie » font partie du matériel d’animation de la Campagne de Carême 2017

« Dieu nous invite à être des acteurs politiques, des personnes qui pensent, des acteurs sociaux. Voulez-vous changer le monde ? » (Pape François, JMJ 2016, Cracovie).

Cette interpellation nous est adressée en ce temps de Carême. Il s’agit de donner et redonner sens à la citoyenneté, cette conscience d’habiter une même terre, engagés vers un même avenir ; et, si nous le voulons, de changer notre vie.

Prier

Aujourd’hui, à travers l’actualité, les médias, notre quotidien est envahi de cris. Des cris de souffrance, de douleur, de peur, de revendication, de mécontentement ; des cris de joie, des clameurs. Le cri des êtres humains en souffrance résonne en nous et nous réveille au cœur de la nuit. Prier, c’est faire mémoire de l’autre et le nommer devant Dieu.

Jeûner

L’encyclique Laudato Si nous rappelle notre mission de faire fructifier la terre reçue à la création en la respectant. Jeûner, c’est faire le choix de la sobriété et limiter volontairement notre consommation pour nous ouvrir aux appels de l’Autre.

S’engager dans le partage

Devant la pauvreté et les injustices, nous sommes appelés à changer le fonctionnement de ce monde. Nous devons recourir à notre intelligence pour comprendre les causes des injustices et pour agir, comme citoyens français et européens, sur les lois qui permettent ces injustices. Nous devons aussi manifester concrètement notre solidarité avec les plus pauvres et les exclus. S’engager dans le partage, c’est considérer les besoins vitaux des frères et des sœurs avec qui nous sommes appelés à partager ce que nous avons nous-mêmes reçu.