Diocèse de Rennes

Une église Bienheureux Marcel Callo au Burkina Faso

Le père Henri Chesnel, vicaire général du diocèse de Rennes, est devant à gauche. Mgr Pierre d’Ornellas est au centre.

Mgr Pierre d’Ornellas s’est rendu au Burkina Faso, juste après Noël, pour consacrer une église au Bienheureux Marcel Callo. Un jeune breton mort en déportation peut-il parler aux africains aujourd’hui ? Interview du père Henri Chesnel, vicaire général du diocèse de Rennes et présent à ce voyage.

« On a été très bien accueillis, dans la simplicité mais dans une vraie dimension d’accueil. C’est assez extraordinaire car le pays en lui-même a une pauvreté économique : on est arrivé à la fin du mois de décembre dans une terre qui est brûlée par le soleil. » constate le père Chesnel au micro de Etienne Pépin, pour RCF Alpha.

Malgré ce contexte, la délégation bretonne, conduite par l’Archevêque de Rennes, a ressenti la grande ferveur de la population lors de la célébration de consécration de l’église du village de Gandado, dans le diocèse de Koudougou : « ça été très fort, avec beaucoup de monde : quatre heures de célébration, de fête et de grande joie ! » Mgr d’Ornellas a procédé au rituel de consécration de l’église : bénédiction, aspersion des murs de l’église, extérieur et intérieur, bénédiction de l’ambon, du siège de présidence et vénération de l’autel.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Mgr Joachim Ouedraogo, l’évêque de Koudougou, de Mgr Justin Kientega, l’évêque du diocèse voisin de Ouahigouya ainsi que de plusieurs personnalités civiles.

Une paroisse marquée par le martyr

Le père Chesnel explique que cette paroisse est marquée par une histoire tragique : « Le premier chrétien de cette paroisse est mort à cause de sa foi, de son engagement au Christ. Il est mort empoisonné, en quelque sorte martyr. A la suite de son décès tragique, les gens du village se sont convertis. Ça été le début d’une communauté chrétienne. On dit quelque fois que la mort des martyrs est une semence d’évangile, et là ça s’est vérifié. »

C’est pourquoi la figure de Marcel Callo parle aux habitants. « Marcel Callo a été de ceux-là qui, à cause du don de leur vie, ont une fécondité pour l’évangile. On avait emporté avec nous des centaines d’images de Marcel Callo avec la prière de Mgr d’Ornellas qui est au dos de cette image. Certaines étaient traduites dans la langue locale, le Mori. »

Un jeune chrétien comme Marcel Callo
peut parler aux jeunes africains !

« Un des enjeux est de faire connaître le visage de Marcel Callo, ce qu’il a vécu : c’est un jeune chrétien qui peut parler à des africains ! Dans cette paroisse nous avons vu énormément de jeunes adultes qui se préparent à embrasser la foi chrétienne dans le catéchuménat. C’est vraiment une Église très jeune, en pleine expansion. »

Au fond de l’église, un grand portrait du bienheureux Marcel Callo

Des liens forts entre Koudougou et Rennes

Le père Chesnel remarque enfin que ce voyage au Burkina Faso a aussi « permis de mieux comprendre la grande adaptation que doivent faire les prêtres burkinabés en passant de leur pays à la Bretagne ! S’il fallait que nous vivions au Burkina Faso, en tout cas pour moi, ça serait un peu compliqué ! » En effet, le diocèse de Rennes accueille actuellement quatre prêtres du diocèse de Koudougou :

  • dans les paroisses de Bain-de-Bretagne, le père Christophe Valéa, auxiliaire pastoral et à l’origine de toute cette aventure car né dans ce village de Gandado ;
  • dans la paroisse de Guichen, le père André Nikiémo, curé administrateur, et un prêtre étudiant Charles Ouedraogo ;
  • et sur la paroisse Sainte-Elisabeth de Rennes le père Bruno Bado, auxiliaire pastoral.

Le diocèse de Rennes a d’ailleurs financé à hauteur de 44 000 € cette église, soit la plus grande partie du coût de construction. Des fidèles d’Ille-et-Vilaine ont aussi participé et peuvent encore le faire (voir ci-dessous). L’évêque de Koudougou souhaiterait désormais que la Bretagne l’aide pour le financement de la formation des 83 séminaristes de son diocèse.

 Participez au financement de l’église de Gandado :

sur le site de don en ligne du diocèse de Rennes